Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

LES LIAISONS DANGEREUSES, Choderlos de Laclos

Par   •  13 Octobre 2018  •  1 144 Mots (5 Pages)  •  590 Vues

Page 1 sur 5

...

On se rend vite compte du côté pervers de cette lettre, et qui va en s’accentuant, nous nous pencherons sur ce côté dans la suite du commentaire.

Effectivement, l’ambiguïté du langage est un pari risqué, le double sens à pour effet de montrer la perversité du personnage mais aussi son habilité et son goût pour le langage, la mise en scène aussi.

Mise en scène car cette lettre est lu par Emilie sa maîtresse , mais aussi passe par madame de Merteuil, le coté exhibitionniste du Vicomte démontre sa perversité dans un premier temps.

Les premières lignes , on observe une intensification des termes , liés au champ lexical de l’érotisme : « nuit orageuse », « agitation d’une ardeur dévorante », « l’entier anéantissement » et « jouir encore » ici en plus d’une métaphore à l’acte amoureux, il y à une intensification des termes.

Le coté pervers de la situation est flagrante, écrire à une femme que l’on courtise tout en étant avec une maîtresse , de plus dans le lit. La situation est terriblement perverse.

Le double sens , l’ironie en rajoute comme par exemple ici « Jamais je n’eus tant de plaisir en vous écrivant ; jamais je ne ressentis, dans cette occupation, une émotion si douce consacrée pour la première fois à cet usage, devient pour moi l’autel... » le double sens ironique et le plaisir que prend Valmont à l’écrire dans cette situation est palpable.

Il ajoute de plus encore plus perversement « j’aurai tracé sue elle le serment de vous aimer toujours!je vous supplie , au désordre de mes sens. Je devrais m’abandonner moins à des transports que nous ne partagez pas : il faut vous quitter un moment…….qui devient plus forte que moi »

Le coté pervers ici est à son paroxysme, une déclaration enflammée hyperbolique d’amour , l’obligeant à arrêter d’écrire tellement pris par l’émotion. Mais en réalité, le double sens est pervers car les transports que la présidente ne partage pas sont certes l’amour qu’il lui porte mais aussi l’envie qu’il à de retourner a sa maîtresse. Le coté pervers est indéniable , pervers, manipulateur, joueur….

Ainsi, le double sens constant, le parallèle sexuel ,la situation ambiguë démontre pleinement le coté pervers de Valmont.

Finalement, dans cette lettre, le libertin apparaît comme un débauché exerçant son pouvoir en écrivant , on voit son habilité pour l’écriture, son coté pervers. A travers se double sens , ces déclarations , ces perversités ont peut cerner le personnage dans toute sa grandeur, sa subtilité, son intelligence .

Avec plusieurs niveaux de lecture, extrêmement passionnant, entre la situation réelle et celle décrite, de plus décrite à la présidente de Tourvel femme de vertu , cela rend le jeu encore plus excitant pour Valmont.

...

Télécharger :   txt (6.9 Kb)   pdf (44.7 Kb)   docx (13.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club