Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses

Par   •  22 Avril 2018  •  996 Mots (4 Pages)  •  784 Vues

Page 1 sur 4

...

Valmont met en avant ses sentiments, ''sentiments'' (l.20), ''ce cœur'' (l.18), on note aussi les termes ''destin'' (l.19), ''le sort'' (l.19) ce sont des synonymes, Valmont insiste sur le fait que son futur soit entre les mains de Tourvel.

II – La réponse de Madame de Tourvel :

1) Elle refuse ses avances (ligne 23 à 45)

Elle emploi l'impératif (l.23-24), elle lui donne un ordre et en même temps elle le supplie ''je vous en conjure'' (l.23), ce qui lui fait perdre de la crédibilités (Valmont garde des chances). Elle donne ensuite des arguments et des exemples de son bonheur ''je suis heureuse'' (l.26), ''chérie et estimée d'un mari que j'aime et respecte'' (l.25) c'est un parallélisme qui montre que l'amour entre son mari et elle est réciproque. Elle refuse des plaisirs plus vifs (l.27) qui renvoie au champs lexical du libertinage comme en atteste l'emploi de la négation. Elle emploi une question rhétorique (l.27-29). Elle a une vision du bonheur différente de celle de Valmont (l.29-35) pour le prouver elle emploi des métaphores qui sont ''tumulte des sens'' (l.30), ''orage des passions'' (l.30), ''spectacle est effrayant'' (l.30-31), ''tempêtes'' (l.31), ''mille et mille naufrages'' (l.32-33) c'est une hyperbole, c'est la métaphore filée de la tempête, c'est un spectacle même à regarder du rivage (l.30-31) référence à l'épicurie de Lucrès, en plus (l.33) ''je reste à terre''. La présidente de Tourvel adresse des reproches à Valmont, elle lui pose des questions rhétoriques (l.36). Puis elle lui parle de ses lettres ''devaient être rares'' (l.37), ''devaient être sages'' (l.37) répétition du verbe devoir employé à l'imparfait, temps qui s'oppose au présent ''m'y parlez'' (l.38), ''m'entourez'' (l.38). Valmont ne tiens pas parole, il ne respecte pas ses engagement ''embarrasser'' (l.42) , ''vous vous plaisez'' (l.42), ''vous vous reproduisez sous une autre'' (l.39-40). Valmont change de forme comme un avatar, ''d'une autre manière'' (l.41), ''vous m'entourez'' (l.38). La présidente est prise au piège, on a un retournement de situation, Valmont n'est plus la pauvre petite victime qu'il prétendait être.

2) Mme de Tourvel évoque le sort des autres femmes (ligne 45 à 60)

Elle emploi des phrases exclamatives, des questions rhétoriques, une interjection l.49), ''mépris'' (l.47), ''méprisables'' (l.49), ''trahi'' (l.50), ''amour criminel'' (l.51), ''elles ont tout perdu'' (l.52), on a ''tout'' qui est une hyperbole, ''estime'' (l.52) champs lexical de la perdition dont Valmont est responsable, ''celui à qui elles ont tout sacrifié'' (l.52-53) périphrase pour désigner Valmont, ''que vous avez séduites !'' (l.46). Valmont est sujet et non plus objet. Fin du texte (l.55) la présidente de Tourvel revient à son propre cas, elle emploi des questions rhétoriques et elle donne des ordres à Valmont en ayant recours à l'impératif. Elle lui ordonne de la laisser tranquille mais juste après (l.59) ''je vous en prie'' elle passe de l'ordre à la supplication. Elle manque d'autorité, il y a des failles dans sa défense.

Ce texte présente donc deux conceptions du bonheur, tout d'abord celle de Valmont qui est de séduire Madame de Tourvel puis celle de la présidente qui est d'être fidèle à son mari.

...

Télécharger :   txt (6.5 Kb)   pdf (44.2 Kb)   docx (13.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club