Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Devoir: Introduction Historique au Droit

Par   •  10 Mai 2018  •  1 113 Mots (5 Pages)  •  578 Vues

Page 1 sur 5

...

pas d’aujourd’hui ni d’hier, c’est de toujours qu’elles sont en vigueur, et personne ne les a vues naître » Selon Antigone, les lois divines sont éternelles, elles ont toujours existé, elle admet une loi supérieure à l’arbitraire d’une volonté humaine celle de Créon. Selon Antigone, accomplir les rites funéraires est un droit et un devoir divin, elle est soumise aux lois divines.

«  Je ne croyais pas, certes, que tes édits eussent tant de pouvoir qu’ils permissent à un mortel de violer les lois divines: lois non écrites, celles-là, mais infaillibles. » le personnage d’Antigone incarne la créature humaine, celle-ci est soumise aux lois naturelles et divines, selon elle les lois divines sont infaillibles, c’est-à-dire qu’elles ne peuvent se tromper.

B. Créon, partisan du droit positif.

« et tu as osé passer outre à mes lois? » Créon est le roi de Thèbes, mais aussi législateur, le droit que Créon défend est un droit positif: Il élabore les lois humaines, civiles qui préservent le bon fonctionnement de la cité. Ses lois doivent être respectées par tout les membres de la cité, ses règles de droit sont crées par lui-même et non pas de la nature ou de la divinité, s’opposant ainsi au droit naturel défendu par Antigone.

Sophocle, personnifie le droit naturel et le droit positif par ses personnages principaux: Antigone et Créon, il met aussi en évidence la hiérarchisation qui existe entre ces deux ordres juridiques.

II. Différences et hiérarchisation des droits selon Sophocle

La confrontation entre Créon et Antigone met en évidence les différences entre le droit positif et le droit naturel (A), les arguments d’Antigone révèlent une supériorité du droit naturel au droit positif. (B)

Différences entre le droit positif et le droit naturel selon.

«Et tu as osé passer outre à mes lois? » Créon le droit positif par l’emploie du déterminant possessif « mes » par Créon montrant qu’il est le créateur de ses lois. En effet, les lois n’existent que par la volonté de Créon, elles doivent être respectées de tous. Créons possède la légalité, c’est lui qui fait les lois il est donc légitime que ce dernier impose une sanction lorsqu’il y a infractions à ses lois.

« Oui car ce n’est pas Zeus qui les as proclamées, et la Justice qui siège auprès des dieux de sous terre n’en a point tracé de telles parmi les hommes » Le droit naturel défendu par Antigone est un droit issu de la nature humaine, inspiré par son environnement, un droit crée par les Dieux. Antigone contrairement à Créon possède la légitimité car ses intentions sont selon elle fondées et justifiées par la raison et la justice qu’impose le droit naturel. Sophocle montre par Antigone et Créon une différente conception de la loi entre le droit naturel et le droit positif.

B. Hiérarchisation entre le droit positif et le naturel.

« Je ne croyais pas, certes, que tes édits eussent tant de pouvoir qu’ils permirent à un mortel de violer les lois divines: lois non écrites, celles-là, mais infaillibles » selon Antigone les lois divines sont infaillibles, rien ne les surpassent et rien ne peut les contredire. Les lois écrites de Créon viole selon elle, les lois divines bien qu’elles ne soient pas écrites. «  Oui, car ce n’est pas Zeus qui les a proclamées » Antigone refuse de se soumettre aux lois crées par son père car selon elle, il ne possède aucune légitimité et légalité. Antigone représente le droit sacré elle possède la position

...

Télécharger :   txt (7 Kb)   pdf (45.9 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club