Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Des cannibales, Essais (1580), livre 1 chap. XXXI, Montaigne

Par   •  28 Septembre 2018  •  967 Mots (4 Pages)  •  534 Vues

Page 1 sur 4

...

II-b) Opposition entre état de culture et état de nature

Opposition :

État de nature

État de culture

Des caractéristiques

- les fruits - fraternité

- uberté/abondance naturelle

- nécessités naturelles - biens par individus

- l'artifice/l'art - inventions

- désir de conquête

- guerre - propriété privée

Des jugements

-"cet heureux point"

- pureté

- vives, excellente

- goûts corrompus

- altérations

- barbares, sauvages

Les indigènes nous rappellent que la nature est la mère nourricière de l'homme. M. : démontre que suivre la nature c'est suivre le bien et la raison. Les besoins naturels sont limités, ils sont satisfaits, les hommes sont heureux et vivent dans la modération (L.22) → état de nature = mode de vie adapté à l'homme.

II-c) Mythe de l'age d'or exposé par Hésiode (-8 avJC) dans Les travaux et les jours. Il y raconte un état paradisiaque, l'homme jouit de tout bien naturel et dans une éternelle jeunesse. + description d'une régression de l'humanité avec le progrès technique. Reprise du mythe dans le 2ème paragraphe : nature généreuse, règne de la vertu, abondance, paix entre les êtres et absence de propriété. M. donne une représentation idéale d'un caractère utopique et par cette utopie il repense la notion de culture.

II-d) Redéfinition des termes "sauvage et barbare" → sens différents. M. semble faire une concession lorsqu'il dit : "nous les pouvons donc appeler barbares" (L.16). Verbe appeler, nommer → concession. Lecteur invité à remettre en cause le sens des mots qu'il emploi et donc sa vision des choses. → c'est le but de l'essai (= latin : exagium=pesée), de peser les mots. M. a une attitude de scepticisme (attitude de défiance, de doute devant un fait, une idée... ; doctrine selon laquelle l'H., ne pouvant atteindre la vérité doit pratiquer "la suspension du jugement" et douter de tout).

III-a) Structure bien définie : trois 1ère phrases, exposition thèse. Puis 1er paragraphe, développement de l'opposition nature/culture. 2ème paragraphe, tableau du mode de vie des cannibales qui confirment la thèse et supériorité de nature.

III-b) même si subjectif, il y a une fermeté du ton. + utilisation de l'emphase (=ton d'exagération)---------

+ lexique généralisant (rein, partout, chacun). Formules intensives : "si", "est-ce-que" (L.14-10-17) → avec "tout". Rythme binaire et ternaire : "en cela", "en ceci" ; "sans travail et sans peine" (L:20-21) ; "vive et vigoureuse" (L.8) ; "parfaite" (L.4-5)

III-c) Registre polémique pour attaquer une idée, un combat verbal énergique. Un texte polémique attaque des personnes, des idées. Virulence lexicale : "abâtardies", "corrompu", "détournés", "honte", "frivoles", "vaines". Ironie (L.4-5)

Conclusion : Pour conclure, M. engage dans ses Essais une réflexion d'une grande ampleur. En particulier sur la question du nouveau monde. Il prend le contre pied des préjugés selon lequel les indigènes seraient barbares et sauvages. Il réfute la supériorité de la culture sur l'état de nature. Ce passage remet en cause les valeurs européennes et inaugure l'ère

...

Télécharger :   txt (6.2 Kb)   pdf (50.1 Kb)   docx (572.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club