Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

"Des cannibales", Montaigne

Par   •  19 Septembre 2018  •  883 Mots (4 Pages)  •  230 Vues

Page 1 sur 4

...

B) Des occidentaux bornés et plein de vanités

On remarque que dés le départ les occidentaux font preuves de supériorité face aux indigène « notre pompe, la forme d'une belle ville... » à la l 10 (position paternaliste, ils semble fière de leur pays et de ce qu'ils sont). Ils font semblant de demander un avis comme le montre la l 11 alors qu'ils ne cherchent qu'a réclamer l'admiration de leurs hôtes. Ils ne s'intéressent d'ailleurs pas eux et n'essaye pas de les comprendre et se trompe comme le prouve les l 36-37 « car c'était un capitaine mais nos matelots le nommaient Roi », ils n'arrivent même pas à les différencier.

C) L’étonnement et l'incompréhension des indigènes

Cette essaie nous montre un regard étranger qui ne comprend pas la société européenne, il y à la un jeu de reconnaissance pour le lecteur lorsque que les indigènes qualifie le Roi Charles IX d'enfant l 20. Ils sont surpris de la misère urbaine et des différences économique qu'il existe dans un même peuple comme ils l'explique de la l 21-35, ils utilisent d'ailleurs un registre pathétique « mendiant » et « décharnés de faim » aux l 26-27. Montaigne critique indirectement la monarchie, l'injustice social et les privilèges des nobles et le manque de charité envers les plus nécessiteux (qui est contraire à la Bible si on prends comme exemple la phrase « Tu aimeras ton prochain comme toi même »).

III] La prise de position de Montaigne : morale de l'apologue

A) Un jugement initial déplorant le sort des Indiens

On constate de la l 1-7 une indication mélancolique et très pessimiste de l'auteur avec les mots « ruine...déjà avancée, bien misérable », selon lui si les indiens se mêlent aux européens cela causera leur perte. Montaigne semble préférer la hiérarchie du Nouveau Monde l 6-7 « la douceur de leur ciel. » cela laisse penser qu'il aimerait qu'elle s'applique également aux occidentaux.

B) La supériorité morale des Indiens sur les Européens

Dans cet extrait on comprend que l'auteur prend la défense des Indiens, il établit leur supériorité morale aux occidentaux, ils ne possèdent pas tous ce qu'on les Européens mais ils ont un morale et sont solidaire entre eux, il n'y a pas de classe sociale.

Il y a ici paradoxe, les Indiens semble plus Chrétien que les Chrétiens eux même.

C) La chute ironique de Montaigne

Montaigne conclut cet extrait par une chute ironique à la l 48 « ils ne portent point de hauts-de-chausses », cette réplique est une moquerie de Montaigne envers les occidentaux et de leur tendance à juger sur les apparences.

...

Télécharger :   txt (5.4 Kb)   pdf (45.9 Kb)   docx (13.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club