Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Introduction à la virologie

Par   •  25 Novembre 2021  •  Cours  •  1 084 Mots (5 Pages)  •  157 Vues

Page 1 sur 5

Bien que les virus soient très différents des uns des autres, on va tout de même essayer de dégager dans une première partie les caractères généraux des virus. Ensuite nous étudierons plus spécifiquement deux types de virus : les bactériophages (virus à bactérie) et les virus Influenza (virus provoquant la grippe).

1ère partie : CARACTERES GENERAUX

Dans cette première partie nous allons présenter les caractères généraux des virus.

1 – Définitions, généralités

Les virus sont des agents biologiques infectieux de très petites taille (ultra-microscopiques). Ce sont des parasites absolus des cellules vivantes. C’est-à-dire qu’ils ne contiennent aucun système métabolique, aucun système de synthèse qui leur permettrait une réplication autonome. Lorsqu’ils sont à l’extérieur d’une cellule hôte, ils sont incapables de se multiplier et donc totalement inertes.

Virion

On parle de virion pour caractériser une particule virale libre à l’extérieure d’une cellule, particule totalement inerte. Elle est constituée d’une information génétique sous forme d’ADN ou d’ARN, protégé de l’environnement extérieur par une capside (constituée de protéines compactes, formant une sorte d’enveloppe compacte).

Les hôtes des virus sont les animaux, les végétaux, les champignons, les prostites etc. Ils infectent tous les règnes humains et sont universels. Néanmoins un virus est généralement spécifique d’une espèce.

Virulence

La virulence des virus est un facteur extrêmement variable, certains virus sont très pathogènes mais beaucoup sont avirulents (c’est-à-dire qu’ils ont peu ou pas d’effet sur l’hôte, qui est alors un porteur asymptomatique).

Actuellement

Actuellement on connait environ 5 000 genres de virus identifiés mais on estime que plus de 30 000 virus restent à découvrir. La raison est qu’ils sont pour beaucoup avirulents et ils échappent ainsi à la détection et à l’identification.

2 – Structure des virions

Le génome est protégé de l’environnement pendant toute la phase extra-cellulaire du cycle viral. Un cycle viral est une succession d’infections dans des cellules, où le virus va pouvoir se répliquer. Ensuite, il est libéré dans le milieu extérieur, où il sera soumis aux flux divers et variés (de l’environnement). Dans cette phase extra-cellulaire où il va chercher une autre cellule où se répliquer, le génome doit absolument être protégé.

Ce virus qui est dans l’environnement va se balader et essayer de trouver de nouvelles cellules hôtes qui vont permettre sa réplication. Cela implique qu’il y ait une reconnaissance du virus vis-à-vis des cellules hôtes qui vont permettre à ce virus de multiplier son génome et de donner de nouvelles particules virales. Il y a toujours reconnaissance, sauf dans le cas des virus végétaux (on y reviendra). Ces virus sont des structures extrêmement simples qui la plupart du temps doivent s’auto-assembler. Le virus entre dans la cellule hôte, réplique tous ses constituants (dont le matériel génétique, synthétise des protéines, des protéines de régulation, de structure, etc) et tout cela doit s’organiser de manière à redonner une particule virale avant de sortir de la cellule qui a été infectée. Cela implique que ces virus soient des structures relativement simples. Les constituants de ces virus sont codés par des gènes viraux, mais une partie de ces constituants peut être empruntée du matériel génétique de la cellule hôte.

2)2) Les éléments constitutifs d’un virion :

- Structures obligatoires (tous

...

Télécharger :   txt (7.2 Kb)   pdf (42.2 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club