Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La représentation du peuple, expression de la volonté générale ou dictature de la majorité ?

Par   •  20 Août 2018  •  1 402 Mots (6 Pages)  •  209 Vues

Page 1 sur 6

...

- Oui

- La Démocratie représentative

La démocratie représentative, le gouvernement représentatif ou le régime représentatif est un système politique dans lequel on reconnaît à une assemblée le droit de représenter un peuple, une nation ou une communauté. La volonté des citoyens s’exprime à travers des représentants qui incarnent la volonté générale, votent la loi. Entre le Parlement, le Président et le peuple il faut une complémentarité. En effet, ces trois institutions sont complémentaires car il y a une triple présence du peuple. A travers le Parlement, c’est la volonté du peuple car c’est lui qui a élu les représentant, le parlement reproduit l’expression du peuple. Le peuple est au cœur de cette démocratie, elle est créée par celui-ci et exercée sur lui. Comme dans toute démocratie représentative le peuple élit les représentants chargés d’établir les lois, c’est le cas en France. La démocratie représentative est adoptée par la plupart des démocraties actuelles. Elle comporte des limites : -insuffisance de la représentativité, due aux différences de classes socioprofessionnelles entre les élus et les électeurs, - concentration des pouvoirs pouvant favoriser la corruption, - conflits d'intérêts, entre les élus et des électeurs, - obligation de figurer dans un parti politique, - les élus ne sont pas obligés de réaliser les vœux de leurs mandants. Dans le contexte d’une démocratie représentative, si la volonté du peuple est respectée dans ce cas c’est une souveraineté légitime. Montesquieu nous dit en 1748 qu'il est impossible qu'un Etat ne soit pas gouverné et que chaque homme ne peut le gouverné par lui-même. Il est donc essentiel d'avoir un représentant "qu'ils sont capables de discuter les affaires". Le peuple est, ici, acteur de la Démocratie, mais par quel autre principe ?

- La volonté générale, source de sécurité pour le peuple

Le peuple est représenté par la volonté générale, c’est-à-dire, tous les citoyens ont droit de concourir personnellement. Ce principe va à l’inverse du principe de la dictature de la majorité. La volonté générale n’est pas un vote majoritaire où chacun vote pour défendre son propre intérêt, c’est un vote qui est conforme à tous. Rousseau dit « le bien commun se montre partout avec évidence, et ne demande que du bon sens pour être aperçu ». La politique ne doit ni être abandonnée aux querelles des partis politiques, ni être confiée à une classe de professionnels. Elle est l'affaire de tous. La volonté générale n’est pas majoritaire ni unanime, elle demande du bon sens car elle concerne les intérêts du peuple en sa totalité. La puissance de légiférer, c’est le propre de la volonté générale. Rousseau appelle cela la souveraineté, pourquoi ? Parce que la volonté générale vise le bien commun et qu’elle vise donc le seul intérêt commun en vue duquel la société doive être gouvernée. Il n’y a pas de légitimité plus haute que celle de la volonté générale. La volonté générale est l’unique autorité légitime. Mais cette volonté générale ne pourrait-elle pas conduire à garder le silence sur certains décisions et donc laisser les autres choisir à notre place, ne deviendrait- elle une forme de majorité ?

...

Télécharger :   txt (8.8 Kb)   pdf (45.9 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club