Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La stratégie du Real Life

Par   •  4 Décembre 2018  •  1 000 Mots (4 Pages)  •  214 Vues

Page 1 sur 4

...

Malgré que la poupée soit controversée, qu’elle soit parfois jugée sexiste et discriminée il ne faut pas oublier que Barbie est un jouet avant tout.

Afin de casser les stéréotypes, Mattel a décidé d’élargir sa gamme en commercialisant des poupées aux morphologies plus proches du corps des vraies femmes : la petite, la grande et la ronde, toutes les trois déclinées en 7 couleurs de peau et de cheveux différentes. « La curvy a des cuisses plus larges, du ventre, des fesses. Et, comme la tall, des pieds plus larges que la Barbie lambda (qui reste en vente) et la petite. ». Les responsables de la marque s’expriment également : « « Barbie est le reflet du monde que les jeunes filles voient autour d’elles », a expliqué Richard Dickson, le PDG de Mattel ». « « Nous avons la responsabilité, envers les filles et les parents, de refléter une vue plus large de la beauté », a assuré Evelyn Mazzocco, vice-présidente et manager générale de la marque ». La commercialisation a permis à Mattel d’améliorer son image de marque car dorénavant les enfants qui jouent avec ces poupées pourront agrandir leur imagination, créer plus de situations. L’image auprès des parents a également changé de manière positive, ils sont davantage enthousiastes à l’idée d’acheter ces poupées plus réalistes à leurs enfants. Cela a permis à la marque de redorer son image et de gagner des parts de marchés qui étaient en baisse depuis que son principal concurrent détenait la licence Disney dont le dessin animé à succès La Reine des Neiges fait partie.

En définitif, la stratégie Real Life peut représenter une alternative pour se démarquer des autres marques. Cela peut être opportun à condition de rester harmonieux, il ne faut pas que cela s’associe à quelque chose de négatif. Il faut refléter une réalité agréable sans tomber dans le mensonge. L’objectif principal du jouet ne doit pas être négligé : il est créé pour s’amuser et prendre du bon temps. Cela doit être un plaisir, non une corvée, c’est pour cela que c’est une stratégie qui me semble délicate et qui demande du temps pour qu’elle soit appréciée des consommateurs.

---------------------------------------------------------------

Sources :

http://www.lesinrocks.com/2016/05/01/actualite/barbie-est-elle-une-bitch-11823662/

http://www.public.asu.edu/~kleong/adolescents%20barbie.pdf

http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/dossiers/developpement-personnel/9896-barbie-anorexie-petites-filles.htm

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/les-poupees-barbie-ont-elles-une-mauvaise-influence-sur-les-filles-290116-112154

http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/29/barbie-ronde-papier-qui-va-acheter_n_9100292.html

http://www.telerama.fr/monde/barbie-devient-ronde-grande-ou-petite-mais-pas-trop-quand-meme,137581.php

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/30/2266957-barbie-un-nouveau-look-pour-une-nouvelle-vie.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Poup%C3%A9e_Barbie

« Barbie devient une femme comme les autres » Stratégies, Delphine LE GOFF

« Petite, ronde ou grande : la Barbie aux nouvelles mensurations est lancée » France 24

...

Télécharger :   txt (7.1 Kb)   pdf (49.8 Kb)   docx (13.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club