Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Sequence 5: dire le monde. Melancholia, Victor Hugo, les contemplations, 1856

Par   •  16 Octobre 2018  •  1 218 Mots (5 Pages)  •  1 030 Vues

Page 1 sur 5

...

-passage du registre pathétique au registre polemique:de l'etonnement nous passons a la compassion (vers 14 « helas ») puis à l'indignation « o servitude infame imposée à l'enfant » vers 17 « rachitisme » vers 18

-les marques de jugement (modalisateurs) sont egalement perceptibles dans le vocabulaire tranché et péjoratif utilisé par le poete : « D'Apollon un bossu,de Voltaire un crétin ! » v.22, « servitude infame » vers 17, « œuvre insensée » vers 19

B.La condamnation

-Condamnation du pont de vue religieux:vers 15-16

Passage au discours direct:accentue l'effet pathétique car le lecteur peut entendre l'expression de leur incompréhension face a la cruauté des hommes

Ils prennent dieu a temoin de leur misere ; « notre pere » debut d'une priere trzditionnelle.Sur le plan religieux faire travailler les enfants conduit a faire un blaspheme en contredisant l'oeuvre de Dieu vers 18-19:antithèse

-condamnation du point de vue sociale:vers 20-24

Ce travail est a l'oppose de l'humanisme car il detruit le corps de l'homme et sa pensée : chiasme vers 20

Il provoque la dégénerescence:images violentes aux vers 22

« D'Apollon un bossu,de voltaire un cretin ! »=Apollon est le dieu grec de la beauté et voltaire un philisophe des lumieres connu pour son esprit ,symbolise l'esprit et l'intelligence.

En dernier lieu ce travail va à l'encontre du progres,terme dont le sens est perverti est montré pa l'interrogation au vers 26 « ou vas t-il ? » « Que veux t-il »

vers 24= « qui produit la richesse en creant la misere »=parallélisme + antithèse qui met en relief le paradoxe d'un travail générateur a la fois de richesse et de la plus grande misere.

-La damnation

A la fin du poeme les exclamations s'intensifient pour souligner la colere qui semble envahir hugo lancant ses anathèmes (dans le christiannisme,exommunication qui exclut celui qui en est l'objet de la societe des fideles.Condamnation,reprobation severe ou malediction visant une personne,ses actes et opinions.):le rejet du travail est souligné par la reprise anaphorique de « maudit » vers 30-32.Le vocabulaire religieux souligne ainsi le caractère proprement scandaleux et blasphématoire de la situation:une insulte a la creation divine .

CONCLUSION

œuvre en rapoprt=Jacque prevert,paroles '1946

Cette œuvre commence avec le notre pere,reprise de la priere,de plus jacques prevert denonce la guerre,misere,violence qui detruit les merveilles du monde.

« Ce cœur qui haissait la guerre » Robert Desnos,L'Honneur des poetes,1943

-Robert desnos et un poete du XXeme siecle,membre du groupe surréaliste mais aussi un grand résistant.Durant la seconde guerre mondiale il s'engage aux cotes d'autres poetes comme Paul Eluard.Il est arrete et deporté,il meurt en juin 1945. dans un camps de concentration.L'Honneur des poetes est un recueil qui reunit plusieur poetes engagés.Ce recueil est publié clandestinement pendant l'Occupation.

- « Ce cœur qui haissait la guerre » a ete publie de facon posthume dans le recueil Destinée arbitraire en 1975.

- Dans ce poeme,Robert Desnos fait explicitement reference a la guerre,appelant les francais a s'engager tout en affirmant son ideologie pacifiste.

-lecture extrait

-pb

-plan

I.Un double combat

A.Un combat contre la guerre

B.Un combat pour la liberté

II.Le Symbole du cœur

A.Le cœur:symbole de vie et d'engagement

[pic 1]

B.Du cœur aux cœurs:de l'individuel aux collectifs

[pic 2]

La fonction du poete est de convaince et persuader les francais de s'allier et de combattre pour retrouver la liberté

III.Un engagement communicatif

A.L'argumentation du poete

[pic 3]

B.Musicalité et lyrisme

CONCLUSION[pic 4]

L'auteur invite a s engager...

œuvre en rapport:Gabriel peri ,paul eluard=appel a la resistance

...

Télécharger :   txt (8.4 Kb)   pdf (52.6 Kb)   docx (16.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club