Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Lecture analytique le loup et le chien, Jean de La Fontaine

Par   •  4 Octobre 2018  •  1 631 Mots (7 Pages)  •  590 Vues

Page 1 sur 7

...

chien essaye de faire croire au loup que la vie à la ferme n'est qu'une sorte de vie sauvage améliorée puisqu'il peut conserver son instinct de chasseur vers 23 = donner la chasse

- « Os de poulet, os de pigeon » → on remarque un parallélisme de construction q permet d'insister sur l'abondance de nourriture, impressi renforcer par l'image du pluriel et accompagne d'accélérati par l'emploie de l’asyndète= procédé q sert à ne pas exprimer 1lien logique m si on le capte et permettant l'accélérati de la phrase.

vers 19-20 insistant sur la condition misérable du loup mise en relief par le rythme ternaire plus rythme interne en é plus phrase nominale marquant le mépris

loup crédule : vers 22 ►futurs simples, il se projette facilement

pas de nuance-> il est déjà dans le futur

vers 31 « pleurer de tendresse » hyperbole car il a 1 réaction exagérée par rapport à ce que le chien lui propose.

vers 30 « le loup déjà se forge une félicité »

« déjà » adverbe de temps qui marque l’empressement, le manque de réflexion.

« se forge » métaphore du métal qui connote la solidité, il est assuré d’atteindre le bonheur.

« félicité » (=heureux) démesure► il atteint le nirvana contre quelques « os »

Vers 28 insistance sur les os, or il ne fait pas mention de la viande, le loup est prêt à se contenter de très peu

« Le loup déjà se forge une félicité, le loup se précipite avec l'adverbe deja + l'exageration hyperbolique de félicité car pour 1 salaire peu important il atteint le sommet du bonheur, la métaphore se forge marquant la force avec laquelle il appuie ses espérances.

« fait pleurer de tendresse » ► humour, retournement des clichés du grand méchant loup, hyperbole et retournement du clichés du grand méchant loup

C- le retournement de situation

« il vit » passé simple, action brève et limitée marquant un changement vers 32

« le col du chien pelé » vers 32, « pelé » rime avec « attaché »

lien cause/ conséquence est mis en avant, « pelé » en fin de vers, place privilégiée

« pelé » dissocié de son nom « col »et devient un « chien pelé » il est mis a nu, il est dévoilé, le masque tombe

le loup va prendre en charge à la fin du texte les tours de paroles, c’est lui qui mène le dialogue par une série de questions qui vire à l’interrogatoire (3 question au vers 33)

le chien qui parlait énormément au début de la fable ne dit presque plus rien (phrase nominale vers 33) le rythme devient saccadé car il ne veut pas développer les points négatifs

on remarque c’était le chien au vers 13 qui a ouvert la discussion car c’est lui qui a mené le débat au début mais c’est le loup qui finira le débat au vers 40. il a le dernier mot. Brutal retour à la réalité car le mot « félicité » s'oppose au mot « pélé »v 57 → interrogation marquent la défiance et insistance du loup

Il mène un véritable interrogatoire : chien parle beaucoup - que le loup, + le loup ose les ? il mène le dialogues

les 1ères paroles au style direct sont celle du chien au vers 13 car c'est lui qui domina la 1ere partie mais ce sera le loup qui finira la fable au vers 40, il emporte donc le dernier mot

Conclusion A ravers les péripéties des 2 animaux la fontaine nous adresse diverses morales :

il ne faut pas se fier aux apparences/a malin, malin est demie/ mieux vaut être pauvre et libre que riche mais esclave/la liberté n'a pas de prix/ one peut pas tout avoir/ le bonheur consiste à désirer ce que l'on a déjà

la fontaine n’a pas exprimé clairement une morale pour permettre à son lecteur d’en tirer tous les enseignements possibles. la fable atteint donc son véritable but de transformer les hommes par la morale.

Ouverture :1 siècle plus tard jean jaques rousseau critiquera les fables et notamment celle-là car il prétend avoir connu une enfant qui pleurait de sa privation de liberté

PETIT +

I- Des conditions bien différentes

- la nourriture : point essentiel de tension « gras poli » n'est pas égal à « les os et la peau »

- la liberté rejetée « dont la condition est de mourir de faim » destin tracé selon le chien. Déterminisme

...

Télécharger :   txt (9.4 Kb)   pdf (51.5 Kb)   docx (574.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club