Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Introduction sur le théâtre

Par   •  8 Décembre 2018  •  5 922 Mots (24 Pages)  •  43 Vues

Page 1 sur 24

...

Un jour, il y avait un Coryphée particulièrement doué qui s’appelle Thespis. Il monte sur l’autel mais au lieu de faire l’éloge du dieu, il prend un masque de Dionysos, et change alors symboliquement d’identité, et se met alors à jouer, incarner le personnage. Le théâtre serait né à ce moment-là. Le narrateur devient le personnage qui incarne grâce à ce masque. Progressivement, ce dispositif se développe, et s’institutionnalise avec des enceintes dédiées à cet art (voir le document du prof) avec des gradins. Le reste de la procession suivant le coryphée se fait alors appeler le cœur.

Dans les campagnes, on retrouve ces processions avec des gens qui mettent des perruques. Ces gens passent dans les rues du village, et se font insulter par les gens du village. On retrouvera ce jeu d’insultes dans la comédie.

Il faut donc avoir pour conscience que la raison d’être du théâtre est de donner des leçons religieuses au spectateur.

d/ Le théâtre pourrait s’apparenter à une cérémonie religieuse

La cité prenait en charge un certain nombre de dépenses pour sa mise en place. Le spectateur ne payait presque pas. Mais, si l’on y assistait, on perdait une journée de travail. D’où le fait que l’État payait les plus pauvres avec une caisse spéciale. C’était donc un devoir que d’y assister. Ces représentations n’avaient lieu que lors des cérémonies religieuses. De plus, c’était un concours entre dramaturges qui s’affrontaient, présentant pièces chacun avec 3 tragédies et un drame satyrique. Ce dernier est en fait un thème noble que l’on transforme avec l’univers des satyres avec des personnages grossiers, ivrognes. Cela permettait d’alléger l’atmosphère après ces 3 tragédies. A la fin, les juges votaient pour le meilleur dramaturge qui recevait un prix, comme Sophocle.

Tragédie vient de tragos, le bouc, d’où cela renvoi au chant du bouc avec les pulsions. Pour rappeler qu’on est dans une cérémonie religieuse, on commence en faisant un sacrifice. De plus, les thèmes sont la plupart du temps en rapport avec la mythologie. La présence du cœur est là pour accentuer les émotions et rappeler que les hommes sont soumis aux dieux, c’est la leçon qu’en tirent les spectateurs lors des représentations.

2/ Les origines politiques : théâtre et démocratie athénienne.

Entre 480 et 420 avant J.-C. c’est le théâtre classique. Il y a un événement qui va expliquer l’apogée du théâtre en particulier à Athènes. Ce sont les guerres médiques entre Athènes et les Perses. Le roi perse est un mède (perse) venant de Médie. Il y a eu trois guerres médiques entre l’empire perse et les cités athéniennes qui se sont alliées alors que d’habitude elles se font la guerre entre elles car les perses veulent conquérir la Grèce. Athènes s’est particulièrement illustrée dans ces guerres, notamment dans la seconde et va s’imposer comme la cité la plus puissante de Grèce. Athènes fait payer ensuite les cités alentours pour les protéger des perses et devient alors très riche. C’est une colonisation économique et culturelle. Elle se sert du théâtre pour étendre sa culture et comme outil de propagande de sa grandeur.

Par ailleurs, les grecs ont gagné alors qu’ils étaient donnés perdants, étant inférieurs en nombre. Ils en tirent la conclusion que s’ils ont gagné c’est que leur système politique est le meilleur, chaque citoyen étant égal et défendant sa cité contrairement aux perses qui ont vivent dans la crainte de leur roi et ont des mercenaires dans leur armée. Avec la pièce Andromaque, on montre la grandeur des athéniens face au méchant Ménélas. Des étrangers venaient également regarder ces pièces accessible pour 12000 spectateurs.

La Corigie était un impôt pour payer la représentation théâtrale. La cité désignait les riches qui devaient payer un impôt. Ils prenaient en charge certains frais permettant la représentation théâtrale. C’est le Corrège qui s’occupait de tout financer pour le dramaturge, de choisir le chœur. Cet impôt était obligatoire.

3/ La représentation théâtrale dans l’Antiquité.

Le chœur est composé de 14 choreutes. Il ne sert pas à faire avancer l’action mais de la commenter en insistant sur l’émotion qu’est censée transmettre la scène ou alors en proposant une morale qu’il faut en tirer. (≠ on ne badine pas avec l’amour) Donc une fonction de commentaire ou d’accentuation des émotions. Aussi, c’est un personnage collectif composé d’un groupe de citoyens, ils ne parlent pas mais chantent, tous ensemble accompagnés de quelques instruments. Ils chantent et dansent.

On note une perspective politique car les citoyens sont là en tant que communauté, il y a des citoyens sur l’orchestra donc il y a une représentation politique et qui vise à faire réfléchir l’homme sur sa condition d’homme. Ce chœur évolue sur l’orchestra et les acteurs ont vraiment une identité définie, avec des personnages historiques définis et vont faire avancer l’histoire. Le chœur ne dialogue jamais avec les acteurs. (≠ on ne badine pas avec l’amour). Il y a une 15ème personne qui est le coryphée, c’est comme un chef de chœur permettant de créer un lien entre acteurs et chœur. Donc l’idée réside dans le fait que le chœur et les acteurs représentent deux réalités différentes. Le chœur fait le lien entre hommes et acteurs qui sont la représentation des dieux. On a donc là deux niveaux d’illusion différents.

Eschyle Les Sept contre Thèbes :

Sept contre Thèbes car on veut attaquer cette ville qui a 7 portes d’entrée du coup on s’unit avec sept autres rois pour la battre. Dans ce texte, on a beaucoup de répétitions.

Les acteurs ont un rôle central. Les trois auteurs les plus connus dans l’Antiquité sont Eschyle, Sophocle et Euripide, ils ont gagné de nombreux concours. Eschyle introduit l’idée de mettre un deuxième acteur et Sophocle un troisième. Dans les tragédies, on ne trouvera jamais plus de 3 acteurs. Mais un acteur peut jouer plusieurs personnages. Donc le dramaturge doit réfléchir à comment construire les scènes, et du coup il y a des combinaisons qui ne sont pas possibles, par exemple, l’acteur qui joue deux personnages fait que ces deux personnages ne peuvent être présents en même temps sur scène. Les acteurs sont toujours des hommes, même pour les rôles de femmes. Il sont habillés de longues toges pour cacher les poils d’ homme.

...

Télécharger :   txt (36.1 Kb)   pdf (85.1 Kb)   docx (586.3 Kb)  
Voir 23 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club