Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Plan marketing sur l’implantation d’une boisson énergisante nutritive à saveur de lime

Par   •  25 Juillet 2017  •  5 931 Mots (24 Pages)  •  261 Vues

Page 1 sur 24

...

Puisque tous les produits destinés à la consommation se doivent d’être emballés et étiquetés de façon conforme, nous devons nous assurer que nous suivons à la lettre ce règlement. Sur l’étiquette, il doit être inscrit la quantité nette du produit, l’identité du produit et tous les autres renseignements qui doivent figurer dans l’espace principal au terme de la loi. La quantité nette doit être écrite en caractères gras et avoir au moins une hauteur de 3,2 millimètres soit la hauteur correspondante à la surface exposée de l’emballage de notre produit. Cette quantité nette doit être exprimée en millilitres car le volume de notre produit est de moins de 1 litre. Finalement, bien que les fruits qui composent notre breuvage ne viennent pas du Canada, nous devons inscrire clairement sur l’étiquette de notre produit qu’il a été préparé au Canada car la transformation de ces fruits a été faite au Canada.

Puisque notre produit est destiné à la consommation, il se trouve à la fois sous la juridiction de l’Agence Canadienne d’Inspection des Aliments (ACIA) et celle du Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Ces 2 organismes effectuent des inspections dans l’usine où nous produirons notre boisson LIME afin de déceler des non-conformités dans nos procédures d’entreposage, de transformation ou de manutention de notre produit. Ils vérifient aussi beaucoup d’autres éléments concernant les conditions d’hygiène, le matériel ainsi que les locaux dans notre usine. La fréquence de leurs inspections est essentiellement déterminée en fonction de la charge de risque de notre usine. Ainsi, le nombre d’employés, le volume des activités et l’historique des visites d’inspection seront des éléments déterminants dans ce facteur de risque.

Finalement, des nouvelles normes et règlementations ont été mises en place, concernant la fabrication et conception de boissons énergisantes. La hausse du nombre d’incidents liés à la consommation de boissons énergisantes a alerté plusieurs nations du risque qu’implique la consommation de breuvages à haute teneur en caféine, en taurine et en sucre. Ainsi en 2013, le gouvernement Canadien émis une nouvelle loi pour restreindre la quantité de caféine dans les boissons énergisantes, et aux États-Unis on prévoit l’introduction d’un nouvel impôt sur le sucre.

Environnement culturel et démographique

La boisson LIME est avant tout une limonade qui représente la jeunesse, la force, l’énergie et la vigueur. Elle s’adresse donc à un public jeune sans égard au sexe, à la nationalité et au niveau de scolarité. Elle est polyvalente et se boit dans toutes les occasions qui se présentent lors de la vie d’un jeune.

Puisque notre produit de base est une limonade énergisante, sans calories et qui contient des vitamines, il sera populaire pour les catégories démographiques suivantes, ce qui représente une part de marché importante au Canada :

Adolescents et jeunes adultes (15-24 ans) : Selon le recensement de 2011 de Statistiques Canada, cette catégorie représente un total de 13% de la population canadienne. Cette tranche d’âge est souvent attirée par l’énergie qu’offre les boissons énergisantes, et ce, dans n’importe quelle facette de leur vie : les études, le sport, les jeux vidéo, etc.

Jeunes hommes (25-34 ans) : cette catégorie d’âge constitue près de 13% du total de la population de sexe masculin au Canada. En général, ce groupe entre peu à peu sur le marché du travail et ils sont facilement stressés par le manque de temps, l’accumulation de responsabilités professionnelles et l’effort physique requis soit au niveau du travail et de la famille. Une tendance se démarque alors de plus en plus : le besoin d’une source d’énergie pratique pour atteindre un équilibre quotidien.

Jeunes femmes (25-34 ans) : elles représentent environ 12,9% du total de la population de sexe féminin au Canada. Cette tranche d’âge est très préoccupée par la perte de poids et le fait de rester toujours en forme. Elles préfèrent en général les aliments santés et les ingrédients naturels, donc peu de sucre, moins de calories, et plus de nourriture biologique. Il ne faut pas non plus négliger leur attirance vers les designs simples, colorés et chics.

Environnement économique

L’activité économique au Canada a connu une croissance importante entre 2003 et 2011. Effectivement, il se trouve que le PIB (produit intérieur brut) réel par habitant a connu une croissance moyenne de 0,8% par année. On observe aussi une diminution du taux de chômage qui a passé de 8,7% en 2002 à 7,8 % en 2011, et ainsi l’augmentation du niveau de vie d’une façon remarquable. Ces données encouragent le lancement de notre produit Lime puisque le pouvoir d’achat des canadiens augmente années après années.

En janvier 2013, l'emploi a légèrement progressé chez les jeunes de 15 à 24 ans qui constituent la population cible de notre produit Lime. Le taux de chômage de ces jeunes a diminué de 0,6 point de pourcentage pour se fixer à 13,5 %.

Le marché de consommation des boissons non alcoolisés connait une stabilité de 2009 à 2012 selon le tableau des dépenses des ménages au niveau du Canada. Cette stabilité représente donc un terrain idéal pour le lancement d’un produit de consommation grand public.

Environnement technologique

Dans le domaine des limonades et des boissons énergisantes, la technologie informatique sert souvent pour la gestion des stocks et des quantités à produire. Les machines de production sont reliées directement aux distributeurs qui indiquent en temps réel leurs besoins. Elle joue aussi un rôle d’inspection de qualité dans les usines de production. En effet, selon l’Agence Canadienne d’Inspection des Aliments (ACIA), les procédés de détections de bactéries se sont beaucoup améliorés dans les dernières années et il est maintenant plus facile de contrôler les usines avec la technologie informatique. Il est aussi plus facile de faire un suivi des aliments, du cultivateur à la bouteille. On peut donc savoir avec précision quels aliments entrent dans la fabrication du produit et ce, toujours en temps réel.

Industrie

Au Canada, l’industrie des boissons non alcoolisées est formée par des entreprises qui fabriquent des boissons gazeuses, des eaux minérales et des breuvages faits à partir de sirops. Le marché présent compte 723 grossistes et distributeurs

...

Télécharger :   txt (42.3 Kb)   pdf (96.3 Kb)   docx (29.7 Kb)  
Voir 23 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club