Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Comment la crise des subprimes s'est-elle transformée en crise bancaire et monétaire ?

Par   •  15 Juin 2018  •  942 Mots (4 Pages)  •  137 Vues

Page 1 sur 4

...

de 1929.

II. Les politiques de lutte contre la crise

Les Etats sont intervenus par deux moyens qui sont :

 La politique monétaire

 La politique budgétaire

A) La politique monétaire

Les banques centrales ont dues d’abord faire face à la crise de liquidités pour éviter des faillites bancaires. La première mesure a été une très forte et très rapide baisse des taux d’intérêts avec une politique de taux zéro pratiqué par la FED et une politique aussi de taux très bas par la BCE avec un taux de 1%. Les banques centrales ont dues en plus injecter massivement des liquidités sur le marché monétaire et pratiquement elles ont fournies aux banques des liquidités sans aucune limite. Les banques centrales ont sauvés des banques. Les Etats ont du intervenir pour sauver des banques en augmentant leur fond propre. C’est le plan Européen d’octobre 2008 qui portait au total sur 1 700 milliards d’euro. Donc les Etats ont reconstitués les fonds propres des banques avec des méthodes différentes soit par des nationalisations partielle ou complète comme en Angleterre soit par des prêts garantis par l’Etat comme par exemple en France. Cette politique a réussi à éviter un crack bancaire en Europe. Aux EU au début on a essayé de faire un système particulier mais c’est finalement la FED qui a racheté les actifs toxiques des banques et aujourd’hui elle a un bilan de 3 000 milliards de dollars dont la moitié sont des bons du trésor américain et l’autre moitié des créances privées.

B) La politique budgétaire

Pour limiter la récession de 2009, tous les pays industriels ont adoptés des plans de relance en créant volontairement des déficits publics très élevés (d’inspiration Keynésienne) entre 6 et 12% du PIB. Ces déficits ont permis de soutenir la demande par l’investissement public et par exemple en France le plan de relance a permis de gagner 0, 5 point de croissance et la récession a été limiter à 2, 5. Mais évidemment la conséquence négative de ces plans de relance c’est une croissance très rapide de la dette publique du fait de l’importance des déficits budgétaires.

Conclusion : les pays développés à travers le G20 ont pu limiter la crise à une forte récession économique en intervenant par la politique monétaire & budgétaire mais l’intervention publique a conduit à un transfert de la dette privée vers la dette publique et la deuxième vague de la crise de 2008 c’est la crise de la dette publique en juillet 2011 qui a touché à la fois les EU qui ont perdu à ce moment la leur triple A et surtout l’Europe avec une spéculation contre les pays les plus endettés de la zone euro.

...

Télécharger :   txt (5.9 Kb)   pdf (49.9 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club