Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Conditionnement social, techniques d'Expression et de Communication

Par   •  28 Septembre 2018  •  1 775 Mots (8 Pages)  •  112 Vues

Page 1 sur 8

...

- La religion

La religion est une source de conditionnement social indirect par excellence, souvent notre rapport à la religion n’est pas influencé par la religion elle-même, mais par notre environnement.

Par exemple :

Vous allez considérer certaines valeurs religieuses comme importantes ou non selon votre environnement, pas selon votre religion.

Deux groupes d’individus peuvent parfaitement partager la même religion mais on peut parfaitement trouver un désaccord pour une certaine valeur morale, c’est la religion qui transmet la valeur morale mais c’est l’environnement qui l’a relaie.

- Le cinéma, la Télévision

Qu’on en ait conscience ou non, il y’a un tas de valeurs morales, d’effets de modes qui sont transmis par la télévision et le cinéma, puis relayé par notre environnement social

- Le lieu : Pays, région & ville

Chaque pays transmet un patrimoine culturel et social avec différents croyances et vision du monde.

La famille, l’école, la rue nous les transmettent.

La personne hérite d’un grand nombre de croyances, de gouts, et d’habitudes du pays ou de la région où cette dernière grandit.

- Le déconditionnement social

Le déconditionnement : Pour pouvoir se déconditionner il faut avant tout constater son propre conditionnement. A partir du moment où l'on a constaté son propre conditionnement cela ne veut pas dire qu'il faille vivre comme un marginal. Nous vivons en société et nous devons tous suivre des lois communes. Nous avons tous des droits et des devoirs. Mais il y aura UN conditionnement dont nous ne pourrons pas nous défaire, ce sera celui de la méthode de pensée qui nous a été imposée depuis notre conception. Non pas l'enseignement en lui même qui est le plus grand des conditionnements, mais le langage. Le langage conduit notre cerveau sur une voie de réflexion dont nous ne pourrons nous défaire puisque nous pensons sans cesse, à moins de savoir pratiquer le silence mental. ......... Alors, à moins de vivre comme un sauvage au milieu de la jungle, tant que nous respirerons nous serons liés aux choses et au langage. L'important c'est de le voir afin de s'en libérer avec son dernier souffle. Et pour s'en libérer à l'instant de notre mort, afin que ces choses ne soient pas des chaînes qui nous retiennent à la matière, il va falloir accepter de son vivant non pas d'y renoncer mais de s’en détacher jusqu’à pouvoir les dépasser. Renoncer est une action ou une décision, se détacher est un état d'esprit, un état d’âme, non une action. Quiconque ne peut penser par lui-même et ne peut s'empêcher d'égrener les idées des autres ou que l'Enseignement lui a appris, est conditionné. Quiconque s'attache à la forme plus qu'au fond est conditionné. Quiconque "croit", peu importe le domaine, sans remettre en cause ni chercher sa propre vérité est conditionné.... Quiconque rejette toutes formes de croyances est tout aussi conditionné que le croyant qui croit tout. Quiconque est conditionné n'est pas libre... Quiconque n'est pas libre n'est pas individualisé et son esprit sera à nouveau remis dans le circuit de la réincarnation. Quiconque est libre se détache du groupe. Quiconque dépasse le groupe est alors dans l'acceptation de tout ce qui est et se trouve en harmonie totale avec lui-même et avec toutes les âmes qui sont sur la même fréquence de dépassement que lui-même. Aux commandes de lui-même, l'être est libre.

- La nécessité du conditionnement social

La nécessité du conditionnement social exige une satisfaction des besoins cités dans la pyramide de Maslow.

- Les besoins physiologiques sont directement liés à la survie des individus ou de l’espèce. Ce sont typiquement des besoins concrets (faim, soif, sexualité,…).

- Le besoin de sécurité consiste à se protéger contre les différents dangers qui nous menacent. Il s’agit donc d’un besoin de conservation d’un existant, d’un acquis.

- Le besoin d’appartenance révèle la dimension sociale de l’individu qui a besoin de se sentir accepté par les groupes dans lesquels il vit (famille, travail, association, …).

- Le besoin d’estime prolonge le besoin d’appartenance. L’individu souhaite être reconnu en tant qu’entité propre au sein des groupes auxquels il appartient.

- Le besoin de s’accomplir est selon Maslow le sommet des aspirations humaines. Il vise à sortir d’une condition purement matérielle pour atteindre l’épanouissement.

- Comment se libérer du conditionnement social ?

Il est possible de s’en libérer, mais il faut le vouloir. Réellement le vouloir. Car si vous continuez à tout faire de la même façon, à avoir les mêmes activités, faire les mêmes choses avec les mêmes amis, le conditionnement social va se renforcer Mais si l’on veut s’en sortir, il faut casser ses habitudes.

L'idée, c'est de changer vos façons de penser et de faire afin de diminuer ou d'éliminer votre exposition aux choses, aux personnes et aux situations qui vous portent à faire n’importe quoi ou qui réduisent vos chances d’être conditionné.

Etre libre c’est faire ce qu’on veut, ce qu’on désir, ce qu’on aime. Sans liberté totale, l’amour ne peut pas exister. La liberté sous entend que l’esprit se libérer totalement de tout conditionnement.

L’esprit doit donc, avant tout, se libérer du conditionnement. Vous dites peut-être que c’est impossible. Si c’est impossible, il n’y a pas d’issue. C’est comme un homme emprisonné, disant : « Je ne peux pas sortir ». Tout ce qu’il peut faire, c’est décorer sa prison, l’améliorer, la rendre plus confortable, plus commode, en réduisant ses activités et en se réduisant lui-même à l’espace limité des quatre murs.

Bref, tout cela pour dire que si l’on veut s’en libérer, il faut le vouloir, changer certaines de ses habitudes et commencer à avoir un œil critique sur tout, même sur ce que l’on tient pour acquis.

- Conclusion

Nous savons tous au fond de nous-mêmes ce qui serait le meilleur

...

Télécharger :   txt (11.5 Kb)   pdf (58.2 Kb)   docx (17.5 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club