Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SERVICE INFORMATIQUE AUX ORGANISATIONS

Par   •  9 Mai 2018  •  4 657 Mots (19 Pages)  •  104 Vues

Page 1 sur 19

...

Vous êtes chargé(e) de contribuer à l’élaboration d’un contrat pour l’offre SOCLOUD1. Le contrat « Smart Business on the IBM Cloud » (document 7), proposé par l’entreprise IBM, servira de modèle pour le contrat que proposera SOMETIA à ses clients. Dans le cadre d’un échange électronique, ce contrat sera validé par la signature électronique des deux parties.

- Présenter le contrat : parties en présence, objet du contrat, durée.

- Identifier les obligations des parties.

- Repérer la responsabilité du client et celle d’IBM puis argumenter sur l’équilibre du contrat.

- Expliquer les rôles de la signature électronique d’un tel contrat.

Mission 4 : VEILLE JURDIQUE – L’information du client

A partir du travail de veille que vous avez conduit, vous devez :

- Identifier les obligations des prestataires en matière de sécurisation des données clients ;

- Présenter les évolutions légales et jurisprudentielles récentes de ces obligations.

---------------------------------------------------------------

Document 1 – Extrait d’un livre blanc sur le cloud computing

[…] Le Cloud Computing peut être représenté en trois composantes principales – dont il est indifféremment l’une, les deux ou les trois combinées :

IaaS (Infrastructure as a Service) : concerne les serveurs, moyens de stockage, réseau, … Le modèle IaaS consiste à pouvoir disposer d’une infrastructure informatique hébergée. L’accès à la ressource est complet et sans restriction, équivalent de fait à la mise à disposition d’une infrastructure physique réelle. Ainsi une entreprise pourra par exemple louer des serveurs Linux, Windows ou autres systèmes, qui tourneront en fait dans une machine virtuelle chez le fournisseur de l’IaaS.

PaaS (Platform as a Service) : le modèle PaaS consiste à mettre à disposition un environnement prêt à l’emploi, fonctionnel et performant, y compris en production ; l’infrastructure hébergée étant totalement transparente. Par exemple une plate-forme PaaS peut être un environnement de développement et de test.

SaaS (Software as a Service) : concerne les applications d’entreprise : CRM, outils collaboratifs, messagerie, décisionnel, ERP,… Le modèle SaaS permet de déporter une application chez un tiers. Ce modèle convient à certaines catégories d’applications qui se doivent d’être globalement identiques pour tout le monde, la standardisation étant un des principes de l’informatique en nuage. Le terme SaaS évoque bien un service dans le sens où le fournisseur vend une fonction opérationnelle, et non des composants techniques requérant une compétence informatique pour l’utilisateur.

Différents modèles d’informatique en nuage coexistent :

- Cloud privé/privatif : Il peut s’agir d’un « nuage » interne à la DSI (propriétaire des infrastructures) ou d’un Cloud entièrement dédié et accessible via des réseaux sécurisés, hébergé chez un tiers, mutualisé entre les différentes entités d’une seule et même entreprise. Ouvert aux partenaires privilégiés de l’entreprise (fournisseurs, bureaux d’études, grands clients, institutions financières, prestataires-clés…) voire à un groupement professionnel, le Cloud peut être également de type « communautaire ».

- Cloud public : Il est externe à l’organisation, accessible via Internet, géré par un prestataire externe propriétaire des infrastructures, avec des ressources partagées entre plusieurs sociétés.

- Cloud hybride : Ici, il s’agit de la conjonction de deux ou plusieurs Cloud (public+privé) amenés à « coopérer », à partager entre eux applications et données

Source : syntec-numerique.fr, mai 2010

Document 2 – L’offre « SOCLOUD1 » de SOMETIA

De nombreuses entreprises du marché de l’infogérance proposent des offres d’informatique en nuage, notamment de grandes sociétés qui sont aussi fournisseurs de matériels comme Microsoft, IBM ou encore HP.

Pour se différencier de ces grandes entreprises, SOMETIA décide de proposer à ses clients la possibilité de tester la solution d’informatique en nuage qui leur convient sur une plate-forme de démonstration appelé Innovation Cloud Platform (ICP) et prenant appui sur des solutions matérielles et logicielles de Microsoft, HP et Intel

SOMETIA propose ainsi une offre de service à trois niveaux :

Le premier niveau permet d’évaluer rapidement les différentes solutions disponibles sur le marché.

Le deuxième niveau est une offre de démonstration dans les domaines applicatifs suivants :

- plateforme de collaboration, personnalisable et incluant des services préconfigurés ;

- plateforme de sécurité : plusieurs scénarios permettent de démontrer les enjeux des solutions de sécurité suivant les différentes architectures en nuage, privé/public ou hybride ;

- plateforme de développement, incluant des services préconfigurés ;

- plateforme de test, dans laquelle la méthode de test de la société est implémentée ;

- plateforme pour la virtualisation, le management et l’automatisation de nuages privés, publics ou hybrides.

Le troisième niveau est une offre complète de services en intégration capable de répondre aux besoins spécifiques du client.

Perspectives

SOMETIA formule pour le moment des objectifs relativement modestes : une dizaine de projets de nuage public en 2011, le double l’année suivante et le double encore, soit 40 projets, en 2013.

Pour commencer, SOMETIA va d’abord s’adresser à ses 50 premiers clients.

Source : Les auteurs

Inspiré d’un article de presse, indexel.net

Document 3 : Présentation d’une offre concurrente dans la presse spécialisée

Dans

...

Télécharger :   txt (32.5 Kb)   pdf (86.6 Kb)   docx (30.6 Kb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club