Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

RIN 4120 TN1

Par   •  2 Avril 2018  •  Dissertation  •  2 788 Mots (12 Pages)  •  867 Vues

Page 1 sur 12

Première partie

Il est important de faire une différence entre innovation et invention. L’innovation fait partie constante de notre vie aujourd’hui. Lorsque l’on parle d’innovation, on veut dire aussi de nouvelles façons de faire qui aboutissent à un changement social. Lorsque l’on parle d’invention, on fait plutôt référence aux nouveaux produits, méthodes ou procédés (L'innovation technologique, organisationnelle et sociale, qui est le processus de mise en marché de l’invention (2014) de D.-G. Tremblay, p. 8). On peut aussi parler de diverses formes d’innovation technologiques, organisationnelles et sociale, qui seront vous seront exposés plus profondément dans cette première partie.

Il est important de considérer que les entreprises ont dû s’adapter aux nouvelles sources d’innovations depuis quelques années. Afin de pouvoir répondre aux divers besoins de la population, il est devenu essentiel que les compagnies puissent intégrer les innovations technologiques, organisationnelles et sociale afin de répondre aux exigences en constante évolution de ses clients. Pour les entreprises, il est primordial que celles-ci soient en mesure de suivre la vague innovatrice afin de garder ses clients et d’en attirer de nouveaux.

L’innovation technologique :

Lorsque l’on parle de l’innovation technologique, on parle en fait de tout ce qui concerne la technologie (téléphone cellulaire, portable, etc.). On peut définir cette innovation comme les produit et les améliorations qui lui sont apportées afin de le rendre encore plus performants.

Si l’on se fie à la théorie néoclassique, l’innovation technologique est un processus de production qui est final et est un bien durable. Selon la théorie postkeynésienne, l’innovation technologique touche autant le processus de production que les produits fabriqués. Cette théorie ne concerne pas seulement les processus de production et le produit final, mais englobe aussi les produits.

Un bel exemple d’innovation technologique est l’ordinateur. Depuis peu, je travaille pour une compagnie qui livre un journal hebdomadaire dans le coin de la Beauce. Il y a environ cinq ans, ce journal était imprimé à 60 000 copies. Depuis, les copies sont en constante diminution pour atteindre en 2018, 35 000 copies. Ceci est dû au fait que le journal peut être lu électroniquement par les internautes et que les entreprises annoncent de moins en moins parce qu’ils ont maintenant accès à un ordinateur afin de rejoindre les gens. Le journal faisait plus de cent pages chaque semaine avant et aujourd’hui, on compte moins de 48 pages chaque semaine. Le fait que la clientèle puisse aller consulter immédiatement le journal sur leur ordinateur est plus facile pour eux. Le fait que les entrepreneurs puissent atteindre, souvent gratuitement, leur clientèle à travers les médias sociaux ne les incite pas à investir dans un journal pour atteindre les gens. L’ordinateur est maintenant abordable pour tous, est facile d’accès et rejoint une grande clientèle. Les journaux ne sont pas encore en voie de disparition, mais il est évident que l’intérêt des personnes n’est plus le même envers le papier et l’ordinateur une grande place dans leur vie.

L’innovation organisationnelle :

L’innovation organisationnelle peut prendre les formes suivantes : adoptions de méthodes avancées de gestion, de nouvelles méthodes d’organisation du travail ou encore la modification des orientations stratégiques dans la compagnie (L'innovation technologique, organisationnelle et sociale, qui est le processus de mise en marché de l’invention (2014) de D.-G. Tremblay, p. 9). Cette innovation est très différente de l’innovation technologique. Ce type d’innovation fait plutôt référence à l’organisation du travail ou encore au plan stratégique de l’entreprise. On retrouve ce type d’innovation pour les entreprises qui souhaitent revoir leur stratégie d’affaires.

J’ai travaillé assez longtemps pour la compagnie Hyundai Beauce, compagnie œuvrant dans la vente de véhicule de marque Hyundai. En 2012, la compagnie a complètement revu son objectif stratégique afin de miser aussi sur la vente de voitures usagées, voyant un fort intérêt de sa clientèle. La compagnie a choisi un conseiller de véhicule neuf avec du potentiel pour le former spécifiquement sur la vente de véhicules usagés. Hyundai Beauce a aussi engagé un directeur des véhicules usagés afin de remonter ses ventes. L’entreprise a vu ses ventes de voitures usagées passées d’environ cent cinquante ventes de voitures usagées en deux ans. Hyundai Beauce vendait cent véhicules usagés en 2011 pour atteindre deux cent cinquante véhicules usagés en 2013. Grâce à une réorganisation du personnel, la stratégie de voir les ventes augmentées a fonctionné pour eux.

Il existe deux possibilités pour définir l’innovation organisationnelle soit celle instrumentale, qui permet une meilleure instauration de l’innovation technologique. La deuxième possibilité est celle non instrumental qui tend plutôt vers l’amélioration de la coopération afin d’atteindre une meilleure production des employés. L’innovation organisationnelle peut prendre les formes suivantes : adoptions de méthodes avancées de gestion, de nouvelles méthodes d’organisation du travail ou encore la modification des orientations stratégiques dans la compagnie (L'innovation technologique, organisationnelle et sociale, qui est le processus de mise en marché de l’invention (2014) de D.-G. Tremblay, p. 12).

L’innovation sociale :

L’innovation sociale est apparue due au fait que certains besoins dans la population sont demeurés inassouvis. La meilleure façon de définir cette innovation est qu’elle veut contenter les besoins d’une population qui touche aux pratiques sociales ou organisationnelles qui ne sont pas comblées (L'innovation technologique, organisationnelle et sociale, qui est le processus de mise en marché de l’invention (2014) de D.-G. Tremblay, p. 11). Une nouvelle intervention, un nouveau service, une nouvelle loi ou encore un nouveau produit sont des exemples d’innovation sociale. Souvent, cette forme d’innovation implique souvent plusieurs personnes autant dans le secteur public que dans le secteur privé, qui permettre la réalisation de cette innovation.

Un bon exemple est l’école en réseau (ÉER), offert par le Carrefour jeunesse emploi. Ce projet a été créé afin de remédier à la situation de fermeture d’école dans les petits villages au Québec dû

...

Télécharger :   txt (18.3 Kb)   pdf (60 Kb)   docx (17.1 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club