Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Est-il possible de désirer sans souffrir ?

Par   •  21 Mars 2022  •  Dissertation  •  927 Mots (4 Pages)  •  121 Vues

Page 1 sur 4

La vie nous impose souvent des envies, fortes, brusques et qui nous obsèdent durant un

moment. Ces envies soudaines peuvent s’exprimer sur le long terme et se transformer en

désir. Désirer, du latin « desiderare » est une qualité naturelle de l’homme, qui naît d’un manque et

comble ce que nous ne pouvons pas avoir par l’activation de l’imagination. Ces désirs peuvent nous

conduire à leur réalisation, donc au bonheur. Mais peuvent aussi nous mener à l’échec, donc à la

souffrance, douleur morale et insatisfaction profonde. Est-il possible de désirer sans

souffrir ? Désirer sans se soumettre à la souffrance ? Afin de répondre à cette problématique nous

verrons dans un premier lieu qu’il est impossible de désirer sans souffrance. Puis dans un second

lieu qu’il est envisageable de désirer sans être menacé par la souffrance.

Le désir est un mécanisme indispensable à la condition humaine. Ce dernier stimule

l’esprit, entraîne l’imagination, et conforte souvent un sentiment de plaisir et de jouissance

absolue. Quand on désire, on est animé par un manque, alors on active de manière naturelle notre

imagination qui nous permet de fantasmer sans limites. Or l’absence de limites de l’imagination,

provoquer par la passion rend l’objet désirer inaccessible ce qui engendre un sentiment de

frustration, et donc de malheur. Ainsi pour éviter cette souffrance il faut absolument maintenir un

équilibre entre le réel et le désir. Par exemple un homme pauvre qui désire un objet de grand luxe,

et qui par son imagination est entraîné dans un état incontrôlable, se verra forcément plongé dans

le malheur car il n’a pas respecté l’équilibre entre le réel et le désir. En revanche si ce même homme

pauvre désir un objet qui est à sa porté, il pourra réaliser son désir et sera alors heureux. Cet

équilibre entre réalité et désir est ce qu’on appelle l’Ascèse, qui préconise dans un premier temps et

comme dis précédemment un équilibre entre désir et réalité, mais aussi dans un second temps un

contrôle de la raison sur la passion. En effet pour vivre heureux, il faut se contenter des plaisirs

simples, et pour se contenter des plaisirs simple la raison doit dominer la passion. La maîtrise des

passions entraîne un désir saint qui repousse les fantasmes d’illusions qui nous égarent du

bonheur. Cet état comprend un travail profond sur soie même, mais il en résulte une vie saine qui

repousse les désirs irrationnels . Le but ultime est d’atteindre l’ataraxie, la paix intérieure, pour

désirer sans souffrir. Descartes disait dans, discours de la méthode « tacher toujours plutôt à me

vaincre que la fortune et a changer mes désirs que l’ordre du monde », il faut travailler sur ses désirs

pour les ajuster à ce que nous propose la réalité plutôt qu’ajuster la réaliser a nos désirs afin

d’échapper au malheur. Mais malgré cela le désir n’est pas toujours source de souffrance, il faut en

effet sévèrement les contrôler mais attention à ne pas totalement les éradiqués. Car les désirs

préservent

...

Télécharger :   txt (6.2 Kb)   pdf (37.5 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club