Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Nana - Emile Zola

Par   •  8 Juillet 2018  •  3 949 Mots (16 Pages)  •  563 Vues

Page 1 sur 16

...

séduit. Le comte de Muffat n’est également pas insensible au charme de la comédienne qui parait comme gêné en sa présence. Ils se dirigent vers la loge de celle-ci pour la féliciter de sa représentation. Le comte et très perturbé par l’atmosphère chaude et lourde régnant dans ces sous sols. Le prince une fois dans la loge de la jeune femme la complimente tandis qu’elle s’habille et se maquille pour son entrée en scène. Au même moment, quelques comédiens et Fontan qui célébrait sa fête marchaient bruyamment dans les couloirs. Alors lui aussi fit irruption dans la loge de Nana. Le prince, heureux de voir comment ces personnes vivaient fut joyeux de le laisser entrer dans la petite pièce. Ils portèrent un toast à Son Altesse et à la Venus et Nana ajouta à Fontan.

Pendant ce temps, une bagarre a éclaté entre Mignon et Fauchery. En effet, Fauchery, l’amant de Rose, se fait frappé par Mignon de façon « amicale » mais lorsque celui-ci lui donne un soufflet, c’est la fois de trop et ils commencent alors à se battre jusqu’à ce que Bordenave intervienne et les sépares.

Apres la représentation, Muffat décidément tombé sous le charme de Nana s’approche d’elle et l’embrasse sur le cou. Celle-ci ne sachant d’abord pas qui est ce tant la main pour le gifler mais découvrant le comte elle s’adoucit et lui sourit et lui demanda de venir la voir dans sa maison de campagne

Chapitre 6 : Mme Hugon qui a une maison de campagne aux Fondettes invite la Famille Muffat(le comte, la comtesse Sabine et leur fille Estelle). Quant à son fils Georges Hugon, convie Mr Daguenet, Mr Fauchery ainsi que le comte de Vandeuvre. La conversation que menait l’hôtesse portait sur Steiner et sur le fait qu’il offrit à Nana une maison campagne près de chez elle, aux Mignotte. Elle avait en horreur cette femme qui d’après elle n’apporterait rien de bon.

En effet, Nana accompagnée de Zoe arrivait tout juste aux Mignottes. Elle était toute excitée et impatiente de voir sa demeure et surtout la campagne qu’elle rêvait depuis toute petite de voir.

Le jeune Georges qui a très envie de revoir Nana prétend être souffrant et fugue vers la maison de la jeune fille. La pluie tombait alors à torrent lorsqu’il arriva chez elle.

Celle-ci, surprise de son arrivé l’accueillit chaudement et le voyant trempés, lui donna une de ses robes de chambres qu’il enfila pendant que ses vêtements séchaient. Alors ils jouèrent ensemble, Nana plus âgée que lui, l’infantilisa, et, après avoir passé la nuit chez elle, il repartit à la maison des Fondettes.

Parmi, tous les hommes étant venus chez Mme Hugon, tous utilisés le prétexte des Fondettes pour tenter un rapprochement avec Nana mais le plus ardent à cette envie était bien Muffat tourmenté par cette femme.

Le lendemain, celui-ci est allé rendre visite à Nana mais celle-ci pour le faire languir en un peu plus elle lui défendit de rentrer. Celui-ci, éprouvant une grande jalousie se montre pour la première fois pressant et violent à l’égard de la jeune fille.

Puis quelques jours plus tard Nana invita un grand nombre de personnes dans sa demeure pour passer quelques jours en campagne. Plus de personnes qu’elle n’attendait arrivèrent.

Pendant ce temps Fauchery se rapprocher peu à peu de la comtesse Sabine avec qui il faisait de longues promenades alors que le marie de la jeune femme s’absenter pendant toute la journée.

Apres certains jours, Nana décida d’emmener ses invités voir les ruines d’une ruine. Ce jours là, le fils de Mme Hugon, Georges, prétendit aller à Orléans pour voir un médecin tandis qu’il allait à la sortie de Nana.

Alors que les omnibus qui emmener les emmenaient à leur excursion les habitants des Mignonettes se sont retrouvés nez à nez avec les convives de Mme Hugon.

A ce moment la les deux groupes sont passés l’un à côté de l’autre et Mme Hugon aperçu alors son fils dans ce groupe. Elle en fut malade jusqu’au soir.

D’ailleurs au soir, Muffat ne pouvant plus résister au désir de voir Nana, il y alla et fut emmener discrètement à la chambre de l’actrice par Labordette. Il passa la nuit avec elle.

Chapitre 7 : Trois mois plus tard, on retrouve Muffat dans la rue faisant les cent pas dans la rue. Quelque chose le dérange : Nana lui a envoyé une lettre disant qu’elle reste avec son fils Louis, souffrant, tandis que le matin lorsqu’il c’est rendu a son appartement on lui a dit qu’elle est allé au théâtre. Il a donc décide de l’attendre devant le théâtre pour avoir des explications sur son mensonge mais à sa sorti du théâtre le comte perd tout ses moyens et oublie tout reproches qu’il aurait pu faire à Nana.

Ils allèrent alors au restaurant et Muffat qui voulait être discret de sa liaison pris une table dans un cabinet privé. Nana rencontre alors un de ses anciens amants, Daguenet qui lui parle de son projet d’épouser Estelle la fille du comte pour sa dot. Il lui révèle également que la comtesse Sabine faisait son mari cocu avec Fauchery. Et enfin il lui apprend que celui-ci a écrit un article sur elle intitulé « la Mouche d’Or ». Elle quitte enfin Daguenet pour déjeuner.

Elle emmène Muffat avec elle à son appartement, mais veut se débarrasser de lui avant minuit, afin qu’elle puisse recevoir un autre visiteur. À la maison, Nana subit un rituel devant son miroir. Elle aime à se déshabiller et d’examiner son corps nu sous tous les angles. Alors qu’elle se contemple elle caresse diverses parties de son corps.

Pour occuper le temps de Muffat, elle lui donne l’article de Fauchery. L’article est une histoire d’une fille du secteur le plus bas de la société qui a grandi en ayant un physique exceptionnel et qui utilise toute la force de son sexe pour détruire l’aristocratie. L’article se fait se remémorer au comte a quel point Nana a avili sa vie.

Nana l’interroge alors sur ses relations avec sa femme. Il lui révèle alors des détails intimes sur sa vie de couple. Puis elle lui raconte des histoires de femmes qui trompent leurs maries à cause de leurs ennuis. Peu à peu le comte comprend ce voulait entendre par ces paroles : elle lui avoue l’infidélité de sa femme. Le comte tente alors de la battre mais n’y parvient pas, briser par les révélations de celle-ci. Il s’enfui aussi vite que possible de l’appartement de Nana.

Pleurant dans la rue et ne chassant pas ou aller le comte se retrouve après une heure de marche devant l’appartement de Fauchery. Il ne voulait pas croire a la révélation de Nana mais en voyant l’ombre de sa femme au travers la fenêtre de la chambre de son amant il n’a plus de doute. Abattu, il décide de d’attendre au seuil

...

Télécharger :   txt (23.1 Kb)   pdf (67.8 Kb)   docx (20.5 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club