Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Est-ce qu’on peut dire que le survenant est un être libre et qu’il incarne cette valeur de liberté dans le roman ?

Par   •  3 Décembre 2018  •  1 188 Mots (5 Pages)  •  615 Vues

Page 1 sur 5

...

Néanmoins, le départ du Survenant marque clairement la prédominance de sa liberté malgré les racines qui se sont faites au Chenal du Moine. On peut sentir dans plusieurs passages du livre que l’appel de la nature et du chemin a toujours été plus puissant que quoi que ce soit d’autre: “Un midi, il crut entendre un murmure étranger […] un chant suave, une musique incomparable s’élevait […] . De partout à la fois, de la rivière, du coeur de la terre sonore, une musique montait, grandissait.” (p.147). À l’arrivé du printemps, cet appel est tellement puissant qu’il est illustré ici en une personnification de la nature et de sa renaissance. Son instinct de liberté prend également le dessus lorsqu’il se fâche contre le groupe d’amis. Étant d’une plus grande ouverture d’esprit et ayant vu bien plus que tous les habitants du village réunis, il ne comprend pas ils peuvent vivre avec si peu de curiosité et un conservatisme si dogmatique: “ Vous autres, vous savez pas ce que c’est d’aimer à voir du pays […] / Non! Vous aimez mieux piétonner toujours à la même place, pliés en deux sur vos terres […] / Sainte Bénite, vous aurez donc jamais rien vu de votre vivant! Si un oiseau un peu dépareillé vient à passer, vous restez en extase devant, des années de temps.” (p.186)

On sent toutefois que le Survenant eût à se résigner pour prendre cette décision. Il est bien au Chenal du Moine et il est bien au près d’Angélina. Dans cet extrait, suivant l’annonce d’Angélina concernant la terre de son père: “Tendrement il emprisonna un moment dans les siennes les mains qui s’accrochaient à lui et y enfouit son visage. D’un geste brusque, il se dégagea et, la voix enrouée, il dit: -Tente moi pas, Angélina, C’est mieux.” (p.192) , On constate que la tentation est forte chez Venant. Cette dernière phrase donne l’impression qui faillirait à un devoir s’il acceptait et le procédé de tonalité dramatique illustre toute la douleur avec laquelle il essaie de s’ôter cette idée de la tête ainsi que le regret qu’il a de devoir abandonner cet aspect de sa vie.

Pour conclure, le personnage du survenant s’avère définitivement être un être de liberté ainsi qu’une influence majeure de cette valeur pour les habitants du Chenal du Moine. Cet ouvrage étant un roman du terroir, il n’aurait pas été étonnant de voir un scénario dans lequel Venant reste au Chenal du Moine, puisque que c’est la vie de région qui est valorisée et presque vendue à travers cette stylistique. C’est à ce moment qu’il faut se poser la question: le Survenant est-il assez valorisant pour le terroir pour réellement être un roman du terroir?

...

Télécharger :   txt (7.2 Kb)   pdf (47.1 Kb)   docx (13.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club