Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Communication commerciale : la mondialisation

Par   •  23 Novembre 2018  •  1 290 Mots (6 Pages)  •  621 Vues

Page 1 sur 6

...

a) La nature des accords régionaux :

- La zone de L.E : zone dans laquelle les marchandises circulent librement. Il y a absence de barrières tarifaires et non tarifaires. Chaque pays conserve son système douanier envers les pays tiers.

- L’union douanière : zone de L.E accompagnée de l’adoption d’un tarif douanier (DD) et d’une politique co. Communs envers les pays membres.

- Marché commun : union douanière compétée par la libre circulation des personnes, des services et des capitaux.

- Union économique : marché commun avec une harmonisation des politiques économiques

- Intégration économique : marché unique avec l’unification des politiques économiques et sociologiques.

b) Les principaux accords régionaux

- L’UE : 1957-1958/ Traité de Rome. Type d’accord : union économique et monétaire. Composition : 28 Etats membres

- ALENA : association de L.E nord-américain, 1959, type d’accord : libre-échange. Composition : Canada, Mexique, Usa.

- MERCOSUR : marché commun du sud, 1991, Union douanière avec la volonté de rapprocher les politiques économiques et les legislations. Composition : Brésil, Argentine, Venezuela, Paraguay, Uruguay

- ASEAN : association des Nations d’Asie du Sud-Es, 1967. Type d’accord : zone de L.E. Composition : Indonésie, Philippines, Malaisie, Thaïlande

- COMESA : marché comun de l’afrique de l’est et de l’Australie, 1994. Type d’accord : organisation internationale à vication régionale de l’est Africain dont l’objectif est de créer une union douanière entre ses pays membres.

c)Les accords bilatéraux

Un accord bilatéral : acte d’engagement de nature politique entre deux parties consentantes. Souvent il s’agit d’Etats, mais cela peut concernet d’autres entités comme par exemple une organisation internationale ( Ex : UE et Suisse)

4) La stratégie des acteurs de la mondialisation

- Les Etats : cherchent à développer l’attractivité de leurs territoires. Pour se faire, ils mettent en place des politiques publiques d’infrastructures (TGV, Aéroports…), d’éducation et garantissent la sécurité politique et économique ainsi que la stabilité juridique et financière. (Pour les investissements)

- Les firmes multinationales : Elles sont à l’origine des investissements directs à l’étranger (IDE). Souvent, elles mettent en concurrence les territoires dans le cadre de leur décision d’implantation et de délocalisation. Celles-ci se font en fonction d’une stratégie globale de production.

- Les ONG : organisation non gouvernementales : elles sont importantes dans le domaine humanitaire, des droits humains, du respect de l’environnement et de l’aide au développement. Elles sont souvent des contre-pouvoirs aux FML et aux Etats.

- Les acteurs de la finance mondiale : ceux sont les banques, les fonds de pension (préparent la retraite) et investisseurs institutionnels . Ils font circuler l’argent entre prêteur et emprunteur et gèrent les risques liés à cette circulation. Par ailleurs, ils peuvent aussi avoir une activité de spéculation. Les spéculations exposent les Etats et les épargnants à des risques financiers.

- Les PME : celles-ci ont souvent pour clients des FML(ou en sont des filiales)

- Les individus : par leur façon de consommation, ils sont aussi des acteurs importants de la mondialisation

4) La place de la France dans les échanges.

L’analyse porte sur la structure géographique des échanges, la structure par nature des biens et services échangés et les entreprises françaises exportatrices. (CF TD)

...

Télécharger :   txt (9 Kb)   pdf (50.5 Kb)   docx (15.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club