Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Sujet d'écriture personnelle : La figure du héros fait-elle toujours rêver ?

Par   •  6 Novembre 2018  •  730 Mots (3 Pages)  •  110 Vues

Page 1 sur 3

...

l’héroïsme paraît biaisée et dénuée d’objectivité. Elle n’est que différente des autres siècles. Et,

caractérisant le premiers changement intrinsèque depuis l’apparition de l’héroïsme, la transition est

difficile. Passer en quelques dizaines d’années de héros de guerre, résistants, courageux, d’hommes

politiques instaurant la paix, évitant la guerre, délivrant des peuples, d’hommes se battant pour les

autres, pour des droits, à des chanteurs,acteurs,sportifs représentant les héros moderne est assez

délicat. Toutefois, une précision est à ajouter. Ces soi-disant héros du quotidien ne sont en réalité

pas inscrit dans l’histoire au même titre que les anciens héros pouvaient l’être. Au contraire, ces

anciens héros représentent encore les véritables valeurs que l’humanité tient à faire traverser le

temps. Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela sont des hommes qui, eux, ont le statut de

héros. Même à notre époque qui adule des stars de la télévision. Ces hommes sont considérés

comme les véritables héros. Notre société s’accorde à en choisir de nouveaux ,le pape pour certains,

quelques hommes politiques ou scientifiques. Mais ils ont un rôle bien moins prononcé qu’avant. En

réalité, nous avons redéfini le mot héroïsme et nous nous sommes accordés à considérer en héros

quiconque nous semblait en être digne. Les sportifs, les chanteurs, les actrices, les artistes sont donc

devenus les personnes les plus respectées de notre civilisation. Ils sont populaires, riches et sont le

reflet de ce qui représente «la réussite» dans notre société. Les pompiers, l’armée restent des héros

du quotidien très respectés.L’héroïsme est de moins en moins bien défini, la bravoure et la

générosité ne sont plus les valeurs indispensables qu’elles étaient. Toutefois, l’inscription dans le

temps de ces héros n’est plus aussi indélébile qu’elle l’était, et on peut donc légitimement penser que

les véritables héros, aux valeurs identiques aux anciennes traverseront eux, les âges.

Pour conclure, il semblerait que l’héroïsme n’ait jamais vraiment gardé la même définition. Seules

ses valeurs iconiques ont survécu à la déformation des hommes. Toujours présentes, elles ont

façonnés des Hommes qui ont marqué l’histoire de l’humanité. Chaque époque à ses héros et parmi

les prétendants, seuls ceux qui en sont véritablement dignes accèdent à ce titre. L’aura d’un héros

parcoure le temps sur une durée proportionnelle à sa valeur, à son véritable héroïsme tel que la

société l’a toujours réellement définie.

...

Télécharger :   txt (5.3 Kb)   pdf (40.9 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club