Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Introduction à la gestion cas

Par   •  1 Mars 2018  •  3 658 Mots (15 Pages)  •  227 Vues

Page 1 sur 15

...

Chandler dit que le besoin de comptabiliser remonte à la nuit des temps.

La lettre de change est un effet de commerce où le créance (tireur) donne l’ordre au débiteur (tiré) de payer une somme à une date donnée à l’avenir, à un bénéficiaire avec une relation de confiance qui est établie entre les deux car c’est réglementer.

La gestion au XXème : l’exemple du marketing

Les faits générateurs du marketing : période de croissance jusqu’aux chocs pétroliers (73-79)  Rostow parle de phase ultime de croissance (celle de la Constitution).

Le marché signifie qu’avec le marketing on va s’intéresser à ce qui fait la richesse du producteur c’est son marché, le marché est objet de connaissances. Mais est-ce que mon offre va rencontrer une demande ?

Marketing : S’occupe du point de vue du consommateur et veut répondre à ses besoins.

James Hagler détermine là ou va s’exprimer le marketing : au niveau de la distribution, du prix, du marchandising, vente directe, pub, promo, étude de marché, manutention, marque etc..

Le marketing nécessite de bien connaître son marché

Ex : Coca, produit qui se pérennise dans le temps, avec des opérations marketing (prénoms sur les bouteilles).

La gestion : un domaine aux multiples facettes.

Gestion : objet complexe car elle mêle deux éléments importants : instruments et comportements.

Denis Malherbe : « La gestion est donc un art et une connaissance relevant du politique ».

Notions importantes (sur le marché) : coordination & adaptation.

Théorie de Lawrence et Lorsch : Différenciation et intégration (qualité de collaboration …) sont les éléments qui permettent de justifier les performances divergentes des entreprises.

Force est de constater que la performance s’adapte à l’organisation interne et aux contraintes.

Henry Mintzberg : Le management = voyage au centre des organisations.

Selon lui on a 6 mécanismes fondamentaux dans la coordination :

L’ajustement, la supervision, standardisation des procédés et des résultats aussi des qualifications, normalisation comportementale.

Chapitre 1 : Organisation a vocation multiples.

1.1 Première approche de l’entreprise via les définitions de l’Insee.

PME : critère d’indépendance, nombre de salariés, CA limité.

Les entreprises peuvent être mono/pluri régionale.

1.3 Natures de l’entreprise.

1.3.1 L’entreprise créatrice de valeurs.

Propriétaire : Investissement à rentabiliser.

Salariés : Source de revenus.

Clients : Lieu d’approvisionnement.

Etat : Se place comme élément de l’assiette fiscale.

L’entreprise est créatrice de valeur.

Imput  l’entreprise prélève des richesses, ressources.

Output  extérieur à entreprise, consommation.

⁃ Deux voies de création de valeur :

 Voie opérationnelle : il s’agit ici de faire mieux ce que l’on fait déjà (ex : utilisation de moins de ressources).

 Vie le positionnement stratégique : Produire une amélioration des revenus et des coûts en usant de décisions stratégiques.

Remarque : Les dirigeants choisissent d’agir par voie opérationnelle (dite voie de facilité).

Positionnement stratégique : traduit par une combinaison des dimensions structurantes de l’entreprise à savoir : le marché, les produits ou services et le modèle économique : qui définit les moyens par lesquels l’entreprise génère des revenus ; moyens qui peuvent évoluer.

Entreprise = système de création de valeur

Marge = Equilibre avantageux entre les couts de ressources qu’elle utilise et les revenus issu de la vente de ses produits et services.

Il y a encore les technologies, la structures des couts qui est en relation étroite avec le degré d’internalisation des activités de l’entreprise ; et enfin les compétences et ressources uniques de l’entreprise qui lui permettent de mettre sur le marchés produits ou services, le plus vite/mieux/ ou moins chers que ses concurrents ce qui assure un potentiel de création supérieur.

1.3.2 Définition des objectifs : de la gestion opérationnelle au management stratégique.

Pour diriger une entreprise on doit avoir des objectifs de performance.

On va chercher à réaliser un CA, de nouveaux clients etc...

Un benchmarking = regarder la concurrence et se positionner en fonction d’elle (+ ou – bien).

1.3.2.2 Evaluation de la position stratégique.

Ansoff : Stratégie du développement de l’entreprise.

Il est considéré comme le pionnier du management et de la planification stratégique et pour Taylor il est le gourou des gourous de la planification stratégique.

Performance de l’entreprise : efficacité, efficience, pertinence, équité.

On a des considérations sociales, juridiques, économiques, complexité.

Dans une entreprise il faut une vision à long terme, planifier, diriger, organiser

Ce que consomment les entreprises en aval de la production et qui ne durent que sur le cycle de production.

...

Télécharger :   txt (27.6 Kb)   pdf (163.2 Kb)   docx (589.8 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club