Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

BTS muc 1ère année management et gestion des untiés : l'unité commerciale et son fonctionnement

Par   •  22 Mai 2018  •  4 476 Mots (18 Pages)  •  93 Vues

Page 1 sur 18

...

[pic 11]

SA POSTE+

SA POSTE+

Flux de marchandises (ventes)

Flux de monnaie (paiement)

On remarque bien que :

- les flux réels correspondent au déplacement d’un bien ou d’un service entre deux agents économiques (par exemple, livraison de marchandises vendues) ou deux pôles de l’entreprise ;

- les flux de liquidités correspondent aux mouvements de monnaie et sont en général la contrepartie des flux réels (par exemple, règlement de la vente de marchandises).

Attention

Certains flux ne sont que monétaires : emprunt, apport en capital…

-

Les flux externes et internes

Les flux externes

En entrée, l’unité commerciale fait l’acquisition de biens et de services en échange desquels elle paie un prix. En sortie, elle vend des biens et/ou des services qu’elle fait payer à ses clients.

Les flux internes

L’activité de l’unité commerciale est aussi caractérisée par des flux qui concernent des mouvements internes à l’unité.

Moins fréquents que les flux externes, ils sont constitués des transferts de matières premières et de produits semi-finis entre ateliers, des transferts de fonds du magasin au siège social. Ils serviront de base au calcul d’achat ou de production, au calcul des prix de revient des produits

-

Les flux d’exploitation, de financement et d’investissement

Les flux d’exploitation

L’activité de l’entreprise commerciale repose sur un cycle d’exploitation. Un cycle est la répétition régulière d’opérations pendant une période donnée. La période de référence est l’année comptable, qui peut être diffé- rente de l’année civile.

Par exemple, une unité commerciale peut clôturer ses comptes au 30 juin ; l’exercice comptable portera sur la période du 1er juillet au 30 juin.

L’unité commerciale achète des marchandises pour les revendre (dans les entreprises commerciales), ou des matières premières pour les transformer en produits finis (dans les entreprises de production). Les marchan- dises achetées alimentent un stock (idem pour les matières premières). Les ventes génèrent des flux entrant monétaires et, en contrepartie, diminuent les stocks.

---------------------------------------------------------------

L’activité entraîne des dépenses courantes (électricité, loyer, téléphone…). Ces mouvements réguliers et répé- titifs constituent l’exploitation de l’unité commerciale.

L’ensemble des flux réels et monétaires liés à l’exploitation sont des flux d’exploitation. Les flux de financement

Pour développer son activité, l’unité commerciale a besoin de ressources (capital, emprunts à long terme…). Ces ressources sont des flux de financement.

Les flux d’investissement

L’unité commerciale acquiert des biens pour exercer son exploitation (bâtiment, matériel de bureau, mobilier, matériel de transport…). Ces activités sont irrégulières, les flux qui y sont liés sont des flux d’investissement.

Ces cycles sont liés entre eux. Exemple

L’unité commerciale qui investit pour doubler sa surface de vente (flux d’investissement) va augmenter ses achats de marchandises, les stocks et les ventes (modification du cycle d’exploitation) ce qui entraîne en principe plus de ressources financières (cycle de financement).

-

Les différents types de cycle d’exploitation

Au cours du cycle d’exploitation, les matières premières stockées sont transformées en produits finis (entre- prise de production). Les marchandises (entreprise de distribution) sont stockées sans subir de transforma- tion. Les produits finis et/ou les marchandises deviennent des créances au moment de la vente, les créances sont converties en liquidités lors des règlements clients, les liquidités permettent de payer les fournisseurs.

Le cycle d’exploitation est la suite de phénomènes qui s’enchaînent et se reproduisent constamment pour fabriquer et distribuer les produits de l’entreprise.

C’est un enchaînement des opérations de flux réels, mais également de flux financiers d’encaissements et de règlements.

L’approvisionnement représente une part importante du budget de chaque entreprise. La notion de service au client voudrait que chaque produit demandé puisse être fourni immédiatement, ce qui suppose un stockage important.

Cependant, le coût du stockage et le risque d’invendu ont entraîné une conception opposée : la gestion à flux tendus.

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises s’orientent vers le zéro stock : l’approvisionnement est ajusté à la demande.

La gestion en flux tendus offre à l’entreprise une ressource financière puisque l’argent n’est plus immobilisé dans le stock.

---------------------------------------------------------------

-

Pour une entreprise de production

Approvisionnements Commercialisation du bien

[pic 12]

Unités commerciales

STOCKS

Stocks

Stocks

FOURNISSEURS

UNITÉS DE PRODUCTION

DE BIENS

CLIENTS

Processus de production

...

Télécharger :   txt (33.1 Kb)   pdf (93.1 Kb)   docx (596.4 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club