Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Anthologie, Cyrano de Bergerac.

Par   •  17 Août 2018  •  2 111 Mots (9 Pages)  •  329 Vues

Page 1 sur 9

...

si Cyrano est capable « Ils étaient contre vous ? » vers 788. Elle piège donc Cyrano qui une fois sa demande faite ne peux plus revenir en arrière , refuser reviendrai à dire qu’il n’est que beau parleur et que c’est exploits ne sont que rumeur. Enfin Roxane va faire une description de Christian qui va donner de l’espoir mais qui va sans crier garde tuer cette espoir. En effet la description de la personnes qu’elle aime va de plus en plus s’éloigner de celle de Cyrano « Oui mon cousin il sert dans votre régiment » vers 799, « Il est fier,noble,jeune,intrépide,beau... ». Roxane ne pouvant connaître les sentiments de Cyrano vca appuyer sur son point faible sans le vouloir. De plus pour amadouer parfaitement Cyrano, elle va insister sur cette bataille au début «  Racontez ! ». tout en ignorant ce qu’elle fait elle va revenir brièvement sur le combats de Cyrano dont il en tirait tant de fierté. Tout cela elle va le faire sans s’en rendre compte, c pour cela que l’on peut parler de manipulation innocente, elle fait du mal sans le vouloir et tout en restant emplie de bonne volontés.

Durant cette scène, elle va ignorer les sentiment de son cousin et va donc et ceux sans le vouloir jouer avec. En effet cette scène sera très chargé émotionnellement pour notre héros. Dans un premier temps, nous pouvons remarquer que le scène est cruellement comique. Comme dit précédemment, Roxane va prédéfinir Cyrano comme son « presque frère ». Mais Cyrano aussi va l’a définir Roxane comme étant une figure maternelle, figure qu’elle adopte naturellement avec lui, « Si gaiement!Si gaiement maternelle ! ». Nous avons ici un parallélisme de construction , du superlatif et le verbe être probablement sous entendu , conjugué au présent de vérité générale. Cyrano n’avez déjà pas la moindre chance car lui même ne voyait directement une figure maternelle et protectrice. D’autre part, cette scène va monter dans le comique avec le passage des « Ah !... » qui suivent caque description de l’être aimé de Roxane, du vers 790 au vers 802. nous avons une répétions de l’onomatopée « Ah !.. » ainsi qu’une gradation qui va crescendo des vers 790 à 797. en effet ici Cyrano se reconnaît de plus en plus en la description de Christian. À ce moment là précis, Cyrano atteint l’apogée de son excitation. Il pense que ces sentiments envers Roxane vont enfin pouvoir se libérer après tant d’années. Le spectateur qui lui sait ce qui va se passer est en tension il veux que ce moment se termine le plus vite possible pour que la souffrance de Cyrano s’arrête immédiatement mais ce moment est à la fois très comique. Lorsque cette tension retombe, elle se fait brutalement, Cyrano est livré à un véritable ascendeur émotionnelle. Il a fallu 7 vers pour qu’il atteigne son point le plus culminant et en à peine 5, son monde s’écroule les « Ah !.. » vont decrescendo, s’écrase. Cette scène passe donc d’un moment comique avec un comique de répétition à un moment pathétique en usant du même procédé. L’aspect ironique de la scène continuera jusqu’à la fin , en reprenant brièvement le comique de répartition avec les « oui,oui » aux vers 843 et 846. le désepoir de Cyrano est amplifier lorsque Roxane revient sur ces exploit sans y faire vraiment attention. En ne se préoccupant que du bonheur de Christian et en étant à la limite de l’insulte. « Mais vous m’avez pas raconté la bataille De cette nuit » « dites lui qu’il m’écrive » vers 842 et 843. De plus l’on remarque que Cyrano obtient bien de la bouche de Roxane des aveux d’amour à son encontre mais il s’agit d’un amour intéressé et fraternelle « Oh!je vous aime ! » ce qui rend cette scène ironique et la fois pathétique, au début nous avons Roxane qui vient avec des sentiments quelque peu tourmenté et Cyrano heureux de pouvoir l’a voir, pour au finale se retrouver avec une Roxane heureuse et un Cyrano désespéré.

Dans un second temps les sentiments de Cyrano envers Roxane vont se retrouver modifiés. Tout d’abord il y eu la nostalgie qu’a amené Roxane suivi de l’espoir et le profond désespoir. Désormais Cyrano va faire le deuil de sa relation avec Roxane. En effet on passe par les cinq étape du deuil. La première, le dénis Cyrano ne croit pas que Roxane puisse aimer une personne qu’elle n’a qu’aperçu brièvement : «  Mais comment savez-vous alors ? » vers 808 et refuse même l’existence de Christian « Hein ? Il n’est pas cadet » vers 812, ce sentiment est représenté par les phrase interrogative. Vient ensuite la colère, « Vite on lance son cœur !… ma pauvre petite »vers 813 et «  Eh… bien lisez les vers imprimés sur le sac ! » vers 815. Encore une fois la ponctuation, ici exclamative dit long sur son ressenti et sa colère. Nous avons ensuite le marchandage, « si c’était un profane » vers 817 , « s’il était aussi maldisant que bien coiffé »( nous avons également un néologisme comme si les lots existant ne pouvait d’écrire la situation) vers 819 et «  mais si c’était un sot » ici la l’anaphore de « si » exprime son sentiment. Par la suite nous avons la dépression , là son expression est neutre, il se doit de garder son calme mai répond sèchement à Roxane anaphore de « oui oui », pizzicato , « je le serai » vers 837 et « C’est juré » vers 839. enfin nous avons l’acceptation « Oh ! J’ai fait mieux depuis » vers 850 Cyrano vient d’en finir avec cette situation ce qui le soulage « Oh ! » et arrive même à plaisanter avec ce drame émotionnelle. De plus Cyrano est dos au mur, il ne peut refuser la demande de Roxane. Si il refuse, il se l’a met à dos , si il accepte il va aider son rival. Il va même en perdre son éloquence en ne va répondre que par des phrases courte « c’est juré » pour qu’elle arrête de lui parler de cela. Il donc face à un dilemme celui de ça vit.

Pour conclure, cette scène est très importante car bien qu’elle ne laisse que très peut d’hypothèse on sait que Cyrano va tenir sa parole et du cou protéger son rivale. Cette scène n’est pas supportable pour le spectateur qui sait attaché Cyrano et qui ne veux pas voir son héros être mis en échec pour la première fois. De plus cette scène est cruellement dur car Cyrano ne peut s’échapper. Ce qui encore plus irritant c’est le fait que Roxane puisse faire temps de mal sans

...

Télécharger :   txt (12.9 Kb)   pdf (53.7 Kb)   docx (15.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club