Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Description complète de l'asclépiade - commune

Par   •  8 Mars 2018  •  2 189 Mots (9 Pages)  •  97 Vues

Page 1 sur 9

...

A ce jour, l’entreprise prend de l’ampleur car elle produit des absorbants pétroliers d’origine naturel très compétitifs (soit 40 fois leurs propre poids). ⁷ Ce qui est très concurrent des rouleaux synthétique de polypropylène utilisés habituellement en cas de déversement pétrolier.

3 – Son habitat et son environnement

L’asclépiade commune pousse sur une grande variété de sols bien drainés. L’asclépiade est généralement retrouvée dans les endroits de lumière, comme dans les champs en friche, en bordure des routes et des boisés ainsi que partout où l’homme est passé. Cette plante va préférer un sol sablonneux. Un milieu ouvert pour pouvoir être exposée à la lumière est nécessaire afin de bien pousser. ⁹ D’un point de vue agronome une fertilisation optimale en substrat à base de tourbe et de vermiculite est nécessaire pour avoir des plants de qualité. ¹⁰

Elle est tout de même pointée du doigt comme étant une mauvaise herbe, car en plus de sa méthode de dissémination qui est l’anémochorie, l’asclépiade commune est une plante vivace. Elle peut vivre et former des graines pendant plusieurs années, cela fait d’elle une plante envahissante agressive. ³

L’asclépiade représente la plaie de tout agriculteur car dans le cas des éleveurs de bovins elle entraine souvent un empoisonnement du bétail. En d’autres cas, elle devient un problème majeur dans les monocultures. Elle entraine souvent une perte de rendement. Certaines cultures sont moins compétitives que d’autres. (Exemples : mais, soja, haricot) Si bien que diverses méthodes ont été utilisées pour s’en débarrasser il y a les moyens de lutte mécaniques comme la tonte de pâturage¹¹ ou le moyen chimique tel que l’utilisation du Roundup. Cela ne l’empêche pas de développer une résistance aux pesticides. ¹² La quantité d’asclépiades dans l’environnement influe donc beaucoup sur la population de monarques.

Tous ces moyens contribuent à diminuer la diminuer la présence de cette plante. On présage que tout cela n’est pas sans risques. Effectivement, ça a un impact important d’un point de vue écologique.

L’asclépiade occupe une place très importante dans son environnement. C’est la plante de prédilection des papillons monarques. Ces papillons migrateurs, emblèmes de l’ALÉNA (Accorde de Libre Échange Nord-Américain) qui passent l’hiver au Mexique et se reproduisent au printemps pondent leurs œufs en partie pendant l’été aux États-Unis et au Canada ou ils retrouvent leurs asclépiades et leurs habitats de reproduction. ¹³ La relation entre les asclépiades et les papillons monarques est telle que : lorsque les chenilles mangent l’asclépiade (feuille, fleur, etc…) ils s’immunisent devenant indigeste face aux prédateurs. ²

Ainsi l’inverse une culture intensive d’asclépiades pourrait s’avérer bénéfique cela pérenniserait la survie de l’espèce.

4 – Les propriétés de la fibre d’asclépiade

La fibre d’asclépiade baptisé « Monark » est une fibre qui se rapproche beaucoup de la soie aux capacités surprenantes. Elle produit une fibre légère et isolante comme du duvet. On lui a redécouvert aussi des propriétés insoupçonnées telles les propriétés acoustiques et l’absorption des hydrocarbures.

5 – Sa culture et son application industrielle

Comme énoncé précédemment, une coopérative s’est créée pour subvenir aux besoins de la nouvelle industrie textile : la coopérative MONARK. Comme il s’agit d’un sujet récent, la méthode pour améliorer son rendement, sa culture n’est pas encore au point. Comme le témoigne le résultat de la première récolte : 20Ha. ¹⁴ L’asclépiade pousse à l’état sauvage mais pour assurer un approvisionnement suffisant il faut en cultiver énormément et rapidement car la plante met au moins 2 ans pour fabriquer de la fibre.

La méthode de culture utilisée qui se montre concluante est la méthode Veilleux, qui s'est développée à Saint-Tite et qui consiste à sortir des plants de leur état de dormance. ¹⁵ La culture consiste à disposer cinq plants au mètre carré au maximum. Mais l'asclépiade a l’avantage de pousser sur des terres peu fertiles, marginales et surtout sans aucun engrais. ¹⁴ Mais selon les anciennes recherches une fertilisation en substrat à base de tourbe et de vermiculite pourrait améliorer le rendement. ¹⁰

La transformation du produit se fait chez ENCORE 3 à Granby avec les installations à l’échelle pilote en attendant la finition l’usine de Saint-Tite.

Le procédé de transformation se fait en 4 procédés simples (c.f. annexe 2 Procédé d’extraction de la fibre du soyer) mais qui se complique avec l’extrême légèreté de la fibre baptisé « Monark ». La transformation se répartie avec 4 stations¹⁷ (4 machines différentes) :

-Station 1 : La défoliculation : les follicules s’ouvent ou se brisent pour en retirer la fibre qui est à ce stade encore lié à la semence ou à la graine.

-Station 2 : L’égrainage : on fait en sorte de retirer les graines de la fibre dans le sens de la récupérer pour d’autres applications.

-Station 3 : La fibre très légère est conduite dans cette station pour la purification

-Station 4 : L’emballage dans des sacs pour l’expédition ou la transformation subséquente en feutre

Une fois extraite la fibre est acheminée chez FILSPEC à Sherbrooke pour être transformé. (note : la fibre Monark est la seule fibre qui n’est pas importé)

Le tissu à 100% d’asclépiade possède trop de difficulté de cohésion car elle est trop soyeuse c’est pourquoi elle serait en bas des attentes commerciales

Elle est donc combinée pour le moment avec d’autres fibres pour compenser les faiblesses mais tout en profitant des propriétés de l’asclépiade. C’est-à-dire du polyester recyclé pour lui donner de la robustesse. Une combinaison qui conservera le caractère écologique du produit.

Pour les premières années les marchés niches particuliers seraient le haut de gamme, les matelas, les vêtements, les isolants acoustiques. ¹⁸ Par ailleurs le fabriquant de vêtement Chlorophylle s’intéresse beaucoup au projet. ¹⁴

Conclusion

D’un point de vue écologique, la culture de l’asclépiade serait

...

Télécharger :   txt (16.4 Kb)   pdf (151.9 Kb)   docx (20.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club