Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Sociologie politique

Par   •  10 Septembre 2017  •  12 486 Mots (50 Pages)  •  642 Vues

Page 1 sur 50

...

La science politique s'est peu à peu institutionnalisée.

En 1954, sous l'influence de Duverger, on va voir une réforme en droit qui promulguera certaines notions de politique. Les méthodes des sciences sociales vont aussi s'introduire.

Les instituts politiques vont se faire une place en province et à Paris. Ce n'était pas encore de la vrai science politique au vrai sens du terme. On y étudiait plutôt le domaine juridique et économique.

Le développement de la recherche politique s'est considérablement développé avec le CNRS. Cet institut regroupe toutes les sciences et on verra une nouvelle section40 « Politique organisation des sociétés », qui regroupent des laboratoires de recherche. Des concours spécifiques ont vu le jour depuis 1973 pour développer un corps de prof de sciences politiques. Cevipof ?

2) L'émancipation intellectuelle

Ce dvpt ne s'est pas fait de manière préméditée, mais de manière empirique, il n'y a pas eu de comité pour choisir que mettre dans la science politique.

Le noyau fondateur est la sociologie électorale. Puis s'est greffé la sociologie des partis et des groupes de pression, et aussi de la socio des régimes politiques. Au fil du temps se sont cristallisés de nouvelle dimensions.

- D'une part la sociologie des élites au pouvoir qui répond « qui gouverne? ». Afin de déterminer les élites qui gouvernement réellement la société. R.Dhal s'est particulièrement intéressé à cette question.

- Il y aussi un bloc en plein expansion. On essaye de répondre à cette question « Production et circulation des idéologies du pouvoir ? » L'incidence de la télévision sur les élections

- A l'heure de la mondialisation on fait de nouvelles études sur l'UE. Le renouveau des relations internationales implique que l'on s'y penche de plus prêt : Bertrand Badie. C'est l'ouverture sur le monde qui a fini par imposer une certaine approche.

En 1985, parution d'un épais traité de science po supervisé pas Jean Leca dont le but était de codifier la nouvelle science po française émancipée du droit public. Si l'émancipation intellectuelle a eu lieu, elle reste inachevée.

3-Une émancipation inachevée

On retrouve des pôles d'excellence, des pôles médians, où le développement est en train de se faire. Mais il reste des endroits où l'on ne trouve pas de science politique.

- Il faut reconnaître que la science po est traversée par des pbs multiples et surtout, la largesse du mot politique. C'est à dire que l'on voit une quantité énorme de disciplines différentes. Quelle limite mettre au terme de science politique ?

- La science po qui se veut une discipline scientifique et rigoureuse n'est pas toujours dissociée du journalisme politique. Aux yeux de l'opinion, les commentaires politiques des journalistes paraîtront plus scientifiques par rapport aux professeurs de science po. Phénomène de concurrence. La place de ces journalistes tend à obscurcir la place des profs des labo de science po.

II – La prétention scientifique d'une discipline

Même si Raymond Aron voit naître la sociologie de Aristote ou Tocqueville, c'est dans la seconde moitié du 19ème siècle qu'elle apparaît. Les sciences sociales modernes naissent de la volonté d'imiter les sciences de la nature qui sont très efficaces. On peut parler de positivisme sociologique → se rapprocher des sciences de la nature. Il y a un facteur politique et idéologique. Ils veulent réparer les dégâts sociaux provoqués par l dvpt de l'industrie → individualisme. Les sociologues cherchent quasiment tous a renouer avec le lien social.

Collectivisme sociologique : se recentrer sur le groupe afin de mieux comprendre les comportements individuels. Les individus sont formatés par la société qui l'entoure.

Individualisme méthodologique : l'individu est de base, un loup solitaire qui s'est mis en société. Donc l'origine est l'homme avant le tout. Chaque homme forge la société.

- L’interprétation collectiviste des faits sociaux

Remarque sémantique. Il y a eu des sociologues collectivistes plus ou moins extrêmes. ;

Remarque historique. Auguste Comte : il meurt en 1858. Il aurait été l'inventeur du terme sociologie et positivisme. Il parle de faits sociaux comme il existe des faits scientifiques. On peut se servir des méthodes de la science selon lui ! → La physique sociale. Il va attribuer a la socio un rôle intellectuel, politique. Il va dire que la physique sociale est la reine des sciences, au dessus de la nature et doit inspirer la politique. Les sociologues devraient gérer la politique ou au moins les inspirer comme ce que pensait les philo grecs avec le philosophe roi. « La religion de l'humanité ». Il va bcp inspirer la IIIème République, Jules Ferry kiffait bien ses pensées.

Émile Durkheim était aussi sociologue et meurt en 1917. Sa contribution a la socio fut considérable. Il est a l'origine de l’école sociologique française. Il a cherché a changer les mœurs en s'orientant vers une politique plus sociale. En 1895 il fait paraître les règles de la méthode sociologique et plus tard il fera apparaître « Le suicide ». L'objectif de son premier livre est d'énoncer les règles susceptible de hisser la socio au rang d'une véritable science. Premièrement : il existe de faits sociaux : des manières d'agir de penser et de sentir extérieur à l'individu et qui sont doué d'un pv de coercition qui s'impose à lui. Nous formons des micro sociétés dès lors qu'il existe une certaine dose de règles au sein d'un groupe.

A propos des faits socio, Durkheim les image avec 4 termes :

- Objectivation

- Contrainte sociale et intériorisation

- Non conscience

- Socialisation

Objectivation : Pour Durkheim, toute société est pour lui différente somme des individus qui la compose. Exemple du PS, qui a changé depuis sa création avec Jean Jaurès, mais qui s'appelle tjrs PS. La société perdure mais avec des individus différents.

Contrainte

...

Télécharger :   txt (82.5 Kb)   pdf (443.2 Kb)   docx (614.6 Kb)  
Voir 49 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club