Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le travail des enfants dans le monde cas

Par   •  10 Janvier 2018  •  1 011 Mots (5 Pages)  •  130 Vues

Page 1 sur 5

...

des droits de l’enfants les états signataires s’engagent à protéger l’enfant de toutes formes d’exploitation ou de dangers, à respecter cet article et d’appliquer des sanctions en cas de non-respect. Ils s’engagent également à honorer des conditions de travail respectables.

L’Organisation internationale du travail est un organe constitué de 3 parties fondée en 1919 réunissant des gouvernements, des organisations d’employeurs et de travailleurs. Elle a pour principale objectif de promouvoir les droits au travail.

Pour éradiquer ce travail illégal plusieurs actions sont mises en place:

- 1ere journée mondial contre le travail des enfants en 2002 par l’OIT pour attirer l’attention sur le sort dramatique des enfants travailleurs.

- Conférence mondiale de La Haye sur le travail des enfants en 2010 celle-ci a été l’initiative du ministère des affaires sociales et de l’emploi des Pays Bas ainsi que le BIT visant l’élimination des pire-forme de travail des enfants.

- Du 8 au 10 Octobre 2013 au Brésil eu lieu la IIIe Conférence mondiale sur le travail des enfants.

Parmi les principales options politiques en matière d’éducation destinées à combattre le travail des enfants, il convient de mettre en exergue les suivantes:

 rendre l’enseignement gratuit

 lever les obstacles à l’éducation des filles

 veiller à ce que les enfants aient accès à une école

 résoudre le problème de pénurie mondiale d’enseignants

Conclusion

Pour la première fois, l’OIT a pu noter une tendance positive: le nombre d’enfants travailleurs âgés 5 à 17 ans a diminué d’un tiers, passant de 246millions à 168millions.

Dans l’ensemble, l’Amérique latine et les Caraïbes ont enregistré la plus grande baisse du nombre d’enfants travailleurs.

Le directeur général de l’Organisation International du Travail Guy Ryder déclara " Nous avançons dans la bonne direction, mais les progrès sont encore trop lents. Si nous voulons vraiment mettre un terme au fléau du travail des enfants dans un futur proche, nous devons redoubler d’efforts, à tous les niveaux. Il existe 168 millions de bonnes raisons pour celà".

En effet l’éducation a une place très importante pour lutter contre le travail des enfants.

72 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire ne sont pas scolarisés, sans parler des enfants inscrits à l’école mais qui n’y vont pas régulièrement ou abandonnent leurs études.

Lorsque les enfants ne sont pas scolarisés, la pauvreté est transmise d’une génération à l’autre.

Les coûts estimés de l’élimination du travail des enfants s’élèveraient à 760 milliard de dollars sur une période de vingt ans. Les avantages estimés en termes d’éducation et de santé seraient supérieurs à 4.000 milliard US$.

Aucune personne au monde ne devrait être contraint de travailler de force et encore moins de petit être frêle pour ma part cela devrait être condamné plus sévèrement.

L’enseignement aura-t-il un jour les mêmes critères quantitatifs et qualitatifs dans tous les pays du monde ?

Définition:

OIT: Organisation international du travail

BIT: Bureau International du Travail

Sources:

http://www.un.org/fr

http://www.unicef.fr

http://www.ilo.org

http://www.enfants-actifs.org

...

Télécharger :   txt (7.2 Kb)   pdf (55 Kb)   docx (14.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club