Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L’acte libre est-il un acte imprévisible?

Par   •  14 Novembre 2017  •  1 404 Mots (6 Pages)  •  502 Vues

Page 1 sur 6

...

tout et partout, Dieu revient en quelque sorte à lui-même dans la conscience de l’homme”. De ce point de vue, Dieu est donc le seul qui peut assister et témoigner, le caractère prévisible des actes libres des être humains. L’être humain ne peut donc pas l’ignorer, et de manière à pouvoir être le plus libre possible, l’hommes doit l’accepter et le connaître. De cette manière consciente, nous pouvons prendre les meilleurs choix libre possibles même s’ils sont tout du moins prévisibles. Nous pouvons alors nous demander, dans quelle mesure un acte libre est-t-il imprévisible.

Un acte libre peut donc pas être imprévisible entièrement, mais peut paraître, pour un spectateur externe. C’est ce que nous dit Bergson, qui caractérise l’acte imprévisible du point de vue d’une autre personne comme un acte nouveau. Cet acte nouveau est source d’innovation, et de changement dans notre monde. De cette manière, comme il n’a jamais été effectué auparavant, il va être difficile ou impossible pour un autre être humain qui n’arrive pas à prévoir l’act, ne sachant pas ce qui peut arriver dans le futur. selon cette théorie, Bergson va se distinguer de deux courants, le déterminisme et le fatalisme, créant un mi-terme pour ces deux definition qui caractérisent la liberté. Par exemple, si je prend le libre choix aujourd’hui de prendre l’avion, il ya deux siècles, cet acte ne serait pas considéré comme imprévisible du fait que ce soit impossible, mais plutôt parce que personne ne pouvait prévoir que les avions pourrait exister un jour. C’est par cette ignorance sur le notre futur que l’être humain peut être surpris des actes libres de autres les les considérer, d’un point de vue externe un acte imprévisible qui est en réalité un simple acte nouveau, jamais vu.

Ainsi, même si l’on attribue la capacité de pouvoir prévoir les actes libres de l’homme à Dieu, lui même, du point de vue déterministe ou fataliste ne peut rien altérer. Il peut seulement assister au déroulement des actes qui sont explicables ou par des causes du passé, ou alors par le destin qui est prédéfini pour chacun des êtres vivants. De même si l’on considère cette figure omnisciente un être, alors, il est le seul individu à pouvoir commettre un acte libre de manière imprévisible puisque, si l’homme se définit par la nature, alors Dieu, se définit par lui même. Il a donc aucun facteur limitant, au contraire de l’homme, en relation avec l’instinct, les faits du passés, ou le destin puisque c’est lui même qui le définit. Dans le roman La Duchesse Ghislaine Octave Mirbeau écrit un roman à la troisième personne du singulier représentant Dieu. Dans son roman, cet être omniscient va nous faire par des événement d’un point de vue de spectateur, et en aucun cas il ira interférer avec la scène.

En tant qu’êtres humains, avons tout d’abord la nécessité de pouvoir prévoir notre vie afin que qu’elle soit moins angoissante. Cependant un monde totalement prévisible réduirait ainsi notre liberté. Si, tout d’abord, l’acte libre a bien pu apparaître comme un acte imprévisible, on a pu montrer que un acte nouveau qui n’est jamais arrivé peut nous paraître, en tant que spectateur extérieurs ou acteurs de l’action, imprévisible. Cependant, pour un être omniprésent, il est toujours prévisible. On peut ainsi nous demander si un acte libre peut être réellement libre sans être complètement imprévisible.

...

Télécharger :   txt (8.8 Kb)   pdf (77 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club