Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Travail noté 1 Provigo Le marché

Par   •  20 Octobre 2018  •  906 Mots (4 Pages)  •  43 Vues

Page 1 sur 4

...

Les habitudes alimentaires de notre province sont connues pour être quelque peu différentes du reste du Canada et de toute évidence les dirigeants de Provigo avaient négligé ce fait. Par exemple, les Québécois mangent plus souvent à la maison, en famille, qu’ailleurs au Canada, de plus, en épicerie, ils aiment vivre une expérience qui reflète leurs goûts culinaires très variés et sophistiqués. Ils favorisent les concepts auxquels ils s’identifient, excellent dans la production de produits du terroir et de produits biologiques et sont aussi friands de nouvelles découvertes. Le Québec est reconnu comme étant à l’avant-garde des tendances culinaires sans oublier les différentes ethnies qui souhaitent trouver chez nous des produits propres à leur culture. Nous pouvons maintenant affirmer que la bannière Provigo, qui fut jadis un fleuron québécois, semble sur la bonne voie pour reconstruire ce qu’il a longtemps négligé, soit son sentiment d’appartenance à notre culture. Pour y parvenir, les dirigeants en plus d’investir beaucoup d’argent dans le réaménagement de ses magasins, collaborent monétairement avec les banques alimentaires locales ce qui est très bien vu dans la communauté.

Bien que les aliments soient constamment exposés à des hausses des prix, Loblaw Limitée avec son excellent pouvoir d’achat, son important réseau de marchandises générales et de produits pharmaceutiques et ses marques brevetées, possède les ressources nécessaires à son expansion.

Mais comment les têtes dirigeantes s’assurent-elles que les consommateurs québécois optent pour Provigo plutôt que pour les autres chaînes d’alimentation ?

Pour accroître leur visibilité et la notoriété de leur bannière Maxi, le groupe a eu la bonne idée de s’offrir les services du très populaire humoriste Martin Matte, ce qui a eu un impact immédiat. Son « Maxi, ben oui, Maxi » nous en dit long sur ce que pensaient les consommateurs d’ici sur ce géant de l’alimentation… Bravo à eux pour ce choix, qui donnera des résultats certains. Il y a bien le président et chef de la direction M. Galen S. Weston qui agit à titre de porte-parole et fait la promotion de sa marque, Le choix du président, mais il est une figure peu connue au Québec et n’a donc pas une très grande notoriété. Ceci m’amène à penser que l’un des éléments manquant à Provigo, pour accroître davantage sa notoriété, est la mise en place de publicité mieux ciblée et mieux adaptée aux us et coutumes des Québécois. Il serait bien aussi que Provigo ait enfin son statut Facebook.

Voilà qui conclut mon analyse sur Provigo et sur les éléments que je qualifie importants pour assurer son succès sur le long terme au Québec. Une chose est certaine retrouver leur « ADN » comme ils le disent n’est que la première étape, car le réel talent et aussi de savoir la retransmette d’une génération à l’autre. Ne nous reste qu’à leur souhaiter tout le succès auquel ils sont en droit de s’attendre.

...

Télécharger :   txt (6.4 Kb)   pdf (49.9 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club