Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Marché transport aérien européen cas air france easy jet

Par   •  22 Janvier 2018  •  1 943 Mots (8 Pages)  •  149 Vues

Page 1 sur 8

...

ce segment les concurrents sont de plus en plus nombreux. Par exemple, les compagnies aériennes effectuant plus de 50 vols par jour sur le continent européen qui étaient 14 en décembre 2005 sont 23 en décembre 2006.

Ceci notamment parceque l’on a vu l’arrivée de nouveaux modèles économiques sur ce secteur. Le Low Cost arrive à partir des années 90. Deux compagnies se partagent la majorité du marché : RYANAIR (40%) et EASY JET (31%).

Le marché du transport aérien est également constitué de compagnies majors telles que Air France, Lufthansa, British Airways… qui tentent de pénétrer l’activité du Low Cost.

L’évolution de ce marché est relativement positive. « les compagnies low cost ont participé à un développement du marché de 5% », grâce à l’arrivée de nouveaux clients attirés par des prix compétitifs.

Ces éléments nous amènent à dire que l’intensité concurrentielle est forte. Nous aurions étudié le segment des Long Courrier, nous aurions été tentés de dire que l’intensité concurrentielle est Faible puisque, par exemple, pour un trajet Paris/Tokyo les choix sont plus restreints.

Fournisseurs :

Il n’existe que deux avionneurs que sont Airbus et Boeing. Même s’ils ne proposent pas les mêmes produits, leur nombre restreint leur permet un fort pouvoir de négociation.

Les aéroports possèdent également un pouvoir important sur les compagnies puisque ce sont elles qui fixent les créneaux horaires et les taux d’occupation.

Le prix du kérosène étant imposé (marché, taxe), cela influence grandement les coûts pour les compagnies.

Certaines compagnies gèrent elles même l’entretien de leur flotte et d’autres feront appellent à des prestataires pour externaliser la maintenance des appareils. L’une ou l’autre stratégie aura donc une influence sur la gestion des coûts logistiques.

Nouveaux Entrants :

Les nouveaux entrants se démarquent davantage dans la multiplication des filiales que la création de nouvelles compagnies. Celles-ci arrivent avec de nouveaux business modèles.

Il y a peu de nouveaux arrivants car les barrières à l’entrée sur ce marché sont très importantes.

En effet, il faut disposer de fonds très importants pour créer une compagnie aérienne (achat des avions, coût de la maintenance, …). L’acquisition de créneaux horaires dans les aéroports est également compliquée.

De plus, il est difficile pour les nouveaux arrivants de s’imposer face à des compagnies dans lesquelles l’état est actionnaire, et/ou celles qui sont subventionnées.

Produits de substitution :

Plusieurs offres peuvent se substituer au transport aérien. Nous avons identifié le transport ferroviaire, maritime et le covoiturage pour ces courts et moyens courriers.

Distribution / Consommateurs :

L’acquisition de billets peut se faire via internet, des call-centers, des agences de voyages. Le choix du canal impacte le prix de vente puisque les frais de gestion (ressources humaines, papiers…) diffèrent d’un modèle à l’autre.

Avec l’arrivée d’internet, les consommateurs deviennent plus avertis. Nous voyons apparaitre des « smart shoppers » à la recherche des meilleures affaires.

Porter 5 + 1 : le rôle des pouvoirs publics :

Les états peuvent être actionnaires dans certaines compagnies. Ils peuvent également les financer et/ou les subventionner. Le pouvoir de régulation des taxes pétrolières est aussi très important. Ceci peut donc modifier l’environnement concurrentiel.

Le lobbying est aussi un aspect important. Certaines compagnies ont une capacité de négociation importante, de par leur poids économique et leur position sur le marché. Par exemple, Air France qui emploie plus 73 000 personnes et qui est une entreprise française pourra forcément influencer davantage l’état français qu’une compagnie aérienne étrangère.

Les Facteurs clés de succès du transport aérien de passagers

Ils permettent de contenir les menaces et de saisir les nouvelles opportunités.

En partant des Menaces que sont :

Le niveau élevé du pouvoir de négociation des fournisseurs,

Le vieillissement de la flotte,

La relation de certaines compagnies avec le gouvernement,

Les nouveaux entrants avec l’arrivée de nouveaux modèles économiques,

L’émergence de produits de substitution.

Les groupes ont tout intérêt à maintenir une vigilance accrue des postes de dépenses. En effet, l’absence de marge de manœuvre sur le choix de l’avionneur et le prix du carburant vont entraîner une maitrise parfaite des autres coûts de gestion (ressources humaines, logistique, maintenance…).

De ces Menaces, l’on voit apparaitre des Opportunités telles que :

Arrivée de nouveaux clients grâce au low cost augmentant les parts de marché,

L’émergence de sites comparateurs de prix,

La force des barrières à l’entrée

De là, nous ciblons trois facteurs clés que sont :

Le Lobbying,

La Gestion des coûts,

La stratégie de « casser les prix »

Diagnostic stratégique Air France et Easy Jet

Analyse interne d’Air France

LES FORCES

DIAGNOSTIC COMMERCIAL

Produit

Offre diversifiée (First, Business et Economy)

Membre de l’alliance SKYTEAM

Offre de services développée (Presse, Salons, snacking etc…)

Offre de fidélisation (programme Flying Blue)

Prix

Gestion efficace du Yield Management

Distribution

Multi canal donc accessible

...

Télécharger :   txt (13.3 Kb)   pdf (61.8 Kb)   docx (19.6 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club