Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

PLAIDOIRIE , Vendre son âme au diable est-il constitutif d'un dol ?

Par   •  2 Décembre 2020  •  Discours  •  1 807 Mots (8 Pages)  •  299 Vues

Page 1 sur 8

Vendre         Son âme au diable est til constitutif d’un dol ?

Pour moi la réponse et évidente, mais je comprends que la question puisse se poser.

Revenons tout d’abord sur la définition du dol, bien que demeurant très abstraite :  Le dol est une tromperie de nature à induire en erreur le cocontractant. Il était prévu à l’article 1116  mais actuellement  règlementé par les articles 1137 à 1139 du Nouveau Code civil. Il résulte soit de mensonges (par exemple une mise en scène) ou du simple silence gardé intentionnellement sur une information dont  le caractère  est déterminant  pour l’autre partie. Le dol  repose donc  toujours sur une faute intentionnelle et  Il doit prendre en compte plusieurs conditions : tel que donner lieu a une erreur ou avoir.  

L’article 1137 dispose que Le dol est le fait pour un contractant d'obtenir le consentement de l'autre par des manœuvres ou des mensonges et que Constitue également un dol la dissimulation intentionnelle par l'un des contractants d'une information dont il sait le caractère déterminant pour l'autre partie

A présent nous allons nous interroger sur qu’est-ce que vendre son âme au diable ? Devons-nous pense à un pacte relevant du satanisme ou au sens métaphorique du terme c’est-à-dire a une action habituelle immorale. Nous étudierons donc  les deux cas en commencant par le 1 er qui vient à l’esprit lorsqu’on se pose la question.

Pactiser avec le diable, c’ est dans un sens donner son âme au diable ; vendre sa dignité en échange de quelque chose ; aliéner sa liberté ; conclure avec le diable un pacte selon lequel il accorde certains privilèges pendant la vie terrestre en échange de la possession et de la damnation éternelle de l'âme 

C'est  du Moyen-Âge que nous vient cette expression  en date  du XVIIe siècle,
À cette époque où la religion jouait un rôle très important, les hommes croyaient qu'il était possible de faire un pacte avec le diable et de lui abandonner son âme, "cette partie immatérielle et éternelle de l'homme, opposée au corps", en échange d'avantages terrestres divers (alors que, normalement, elle est destinée à rejoindre le Paradis, pour tous ceux qui, comme vous et moi
[1], n'ont que des  minimes péchés à se reprocher).
C'est ainsi qu'on accusait les sorciers et sorcières d'avoir 
vendu leur âme au diable en échange de leurs pouvoirs surnaturels par exemple.

Mais la  1  ere question que j’aimerais vous posez , c’est avons des preuves de ce que l’histoire avance ? Croyons nous tous au diable  ou a la damnation ? Croyons nous tous au Paradis à l’enfert ou simplement en une existence divine.

La réponse est clair quand  on fais reférece à l’athéisme  qui refuse toute croyance ayant une  transcendance divine . Or le diable  pour les croyants étant de base un ange a donc une trancendance divine evidente.

Alors comment pouvons nous dire qu’un acte , en l’espece vendre son ame au diable est til constitutif d’un dol ? lorsque une partie de la population mondiale existante ne crois pas au diable , et donc sans aucun doute au pacte avec le diable. Devons nous donc favoriser la majorité  et ne pas tenir compte des non croyants et de leur ideologie  ou bien de la sicence qui a tenter a de nomnreuses  reprise de démontrer que l’existance divine n’est pas reel ou du moin très abstraite.

De plus , ils faut souligner que vendre son ame au diable dans le 1 ere sens enoncer , est sans aucun doute un contrat passer avec le diable  en vue d’u fait que le contractant  s’engage à délivrer son ame en attendant en contrepartie la réalisation de son souhait.. Le contractant peut demander richesse , amour , ou peut être certains pouvoir ‘’ dit surnaturel ‘’ au diable. Autrement dit , si   le contractant demande d’être aimer d’une femme par exemple  , et que la femme tombe amoureuse de ce dernier ,  l’amour que cette derniere aura envers celui-ci  sera probablement du pour certain  au pacte conclu mais pour d’autre cela peut être le fruit du hazard  

car il sera très diffcile de prouver que la femme est tomber amoureuse à cause de ce pacte . Alors dites  moi comment pouvez vous préténdre que pactiser avec le diable est til  constitutif d’un dol si rien que le terme vendre son ame au diable peut etre remis en question .  

A présent nous allons étudier le sens métaphorique , De nos jours, cette expression française s'applique plutôt à des personnes qui renient leur sang et leur dignité en échange de biens reels mais dérisoires et temporels ou simplement Passer outre les valeurs morales essentielles d'une société en contrepartie de finances ou de biens matériels. La contrepartie  et les valeurs morales revienne donc constament et cela memene a me poser une question evidente : Avons-nous tous les valeurs morales ? ou en avons-nous tous  tout court ?

Cette question est très complexe car cela releve de chaque individu mais il est clair que ce n’est pas le cas pour tous en vue De l’augmentation constente de la déliquence en France ou ailleur par exemple .  

Pouvons nous prétendre qu’un dealer de drogue as  les même valeurs morale qu’un médecin ou qu’un postier. Le dealer vend til de la drogue par pur plaisir ou pour s’en sortir financierement et donc à contre cœur.  Chaque dealer à ces raison mais certain le font probablement a contre cœur , alors pouvons nous dire qu’il n’a pas de valeur morale ou que les  valeurs qu’il pretend avoir  sont dérisoire. Certains utiliserons donc l’expression : vendre son ame au diable étant donner que le dileur va passer outre les valeurs morale dite generales  contre une contrepartie financiere , en vue de  ce que va gagner le dealer l . Mais qu’est ce qui differencie le dealer qui ‘’ vend son ame au diable ‘’ en delant , chose bien evidement ilegal d’une entreprise qui va faire de la publicité pour un produit minceur  ou cosmétique qui n’a pas les même effets sur tous , et donc qui ne marche pas sur certainses personnes. Est-ce vendre son ame diable également ou sous pretexte que la pubilicité n’est pas illégal , bien que reglementer , ce n’est pas le cas . Le Marketing publicitaire  serais donc constitutif d’un dol ? alors  dites moi  Pourquois serait-il donc autorisé ?  

...

Télécharger :   txt (10.1 Kb)   pdf (67.5 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club