Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Gestion des ressources humaines cas

Par   •  25 Mars 2018  •  4 301 Mots (18 Pages)  •  273 Vues

Page 1 sur 18

...

De plus, les candidats postulant pour le poste devront trouver leur compte des avantages offerts par l’entreprise aux employés. En effet, la stratégie de marketing RH adoptée dans le texte promotionnel ci-haut ne pas nécessairement l’emphase sur le salaire comme avantage de travailler chez Dynamo (celui-ci se retrouvant aux alentours de la moyenne dans le secteur d’activités). Ce sur quoi l’entreprise met l’emphase est les avantages sociaux offerts aux employés, ainsi que la possibilité d’avoir des horaires de travail flexible. Ce point peut donc être considérable pour des parents avec de jeunes enfants à charge qui devront pouvoir s’absenter en cas de besoin. L’on mentionne également la possibilité d’avancement au sein de l’entreprise ainsi que l’offre continue de formation rémunérée, qui est des bénéfices pouvant convenir à un des gens ayant un plan de carrière plus ambitieux, ce qui généralement est ce que les jeunes travailleurs recherchent de manière générale.

Étape 4- Le contrat psychologique

Le contrat psychologique se définit comme l’ensemble d’obligations d’un employeur vis-à-vis son employé (et vice-versa), en ce qui a trait à leur relation de travail : «les caractéristiques de la contribution d’une part, les modalités de rétribution et les caractéristiques de la relation d’emploi d’autre part […] Il traduit le fait que toute relation d’emploi contient un cortège de normes et d’attentes, de part et d’autre, qui se révèleront au fur et à mesure de la relation»[1]. Il est de l’ordre de la perception, de l’intuition et il est subjectif pour chaque personne, il fait généralement appel aux croyances et valeurs de chacune des partis concernés. Celui-ci est implicite et informel, il ne s’agit pas d’un contrat signé par les parties prenantes. Le contrat psychologique a également un caractère évolutif, c’est-à-dire que celui-ci peut évoluer au fur et à mesure que la relation entre l’employeur et l’employé se développe. Par exemple, suite aux actions posées par son employeur dans une situation donnée, l’employé peut modifier (consciemment ou non) la perception qu’il a de son employeur, pour ensuite réviser (de façon positive ou négative) ses actions vis-à-vis celui-ci. Comme mentionné plus haut, contrairement au contrat de travail, le contrat psychologique est de nature informel. Donc, afin d’éviter quelconques malentendus possibles, il doit être discuté par les parties prenantes au moment où la relation de travail débute. Il est généralement du devoir de l’employeur de discuter des modalités, ainsi que des obligations de travail auxquelles le nouvel employé fera face afin de permettre à celui-ci d’être plus facilement en mesure d’atteindre les objectifs attendus.

L’on prend toutefois trop souvent connaissance de situations où le jeune employé s’est senti lésé, menant ainsi à une rupture du contrat psychologique. Une rupture de ce contrat peut avoir des conséquences néfastes pouvant compromettre tout projet de fidélisation entre employé et employeur. Cette rupture cause généralement un impact négatif sur le comportement des employés, tel que : une baisse de confiance envers l’employeur, une baisse de la satisfaction au travail de la part des employés, en plus d’augmentation les chances de devoir renouveler le personnel[2]. De manière générale, toute entreprise prospère désire garder son personnel le plus longtemps possible, cela permet de diminuer les frais de formation et de conserver un personnel qualifié, ce dernier ayant souvent un plus fort sentiment d’appartenance pour l’entreprise.

Comme M. Marcoux souhaite attirer des candidats plus jeunes au sein de son équipe, celui-ci doit être en mesure d’offrir des garantis attirants ces candidats en particulier. Par la suite, il sera primordial que M. Marcoux respecte les promesses faites aux nouveaux employés s’il veut éviter toute situation pouvant mener à une rupture du contrat psychologique.

Différentes études menées sur le thème du contrat psychologique ont révélé que les principaux aspects importants aux yeux des jeunes travailleurs étaient d’une part, les aspects qualitatifs du travail (les intérêts du travail, les apprentissages réalisés, les contacts, l’ambiance du travail, etc.), et d’autre part, une assurance d’équilibre de vie personnelle et professionnelle[3]. Tenant en compte ces critères, dans son texte promotionnel, Dynamo promet ainsi à ses nouveaux employés une possibilité d’avancement au sein de l’entreprise, ainsi que celle de relever de nouveaux défis, d’un côté, et un horaire variable et adapté pour les employés, de l’autre. Comme mentionné ci-dessus, le contrat psychologique veut que les promesses faites au début d’une relation de travail ne valent rien si celles-ci ne sont pas respectées. L’entreprise devra donc respecter ses engagements envers les employés afin d’éviter une rupture du contrat et les chances sont qu’elle en sera récompensé par un comportement favorable venant de la part de ses employés (ex. hausse de la motivation, des apprentissages, des performances, etc.)

Étape 5- Atelier de formation

Il est du devoir de M. Marcoux d’être à jour quant aux normes et lois du travail à respecter au sein de son entreprise. En effet, une compagnie respectant ces principes se distinguera de la concurrence comme étant une entreprise qui tient à cœur le respect de ses employés et par le fait même, contribuera à faire d’elle-même, un employeur de choix. Dans cet atelier, il sera question d’informer correctement M. Marcoux en ce qui a trait aux lois pertinentes reliées au travail en général ainsi qu’aux lois plus spécifiques reliées au métier de réparateur en réfrigération et climatisation. Donc, il sera question de faire un survol de la charte des droits et libertés de la personne, des lois portant sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé, des lois pertinentes en ce qui a train aux normes du travail (pauses café, congés, absences, salaires, fin d’emploi, etc.), de l’équité salariale, puis finalement, de la santé et sécurité au travail (milieu de travail sécuritaire, prévention des accidents de travail, etc.). M. Marcoux aura tout à gagner de participer à cet atelier : non seulement cela lui permettra d’amplifier l’image de son entreprise comme employeur de choix, mais également de contribuer à la fidélité de ses employés, ainsi que d’attirer davantage de candidats potentiels. En effet, des employés se sentant bien traités par leur employeur auront tendance à vouloir rester et évoluer au sein

...

Télécharger :   txt (29.8 Kb)   pdf (80.3 Kb)   docx (27.2 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club