Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Comment oreste procède-t-il pour créer sa propre philosophie de vie ?

Par   •  26 Octobre 2017  •  1 066 Mots (5 Pages)  •  67 Vues

Page 1 sur 5

...

Electre sera l’initiatrice d’Oreste. Puisque celle ci ne veut pas croire ni s’avouer que Oreste est son frère,elle continue à l’appeler Philèbe. Elle va aider à sa transformation ; elle permet a Oreste de se baser sur ses volontés au sujet de sa personnalité. Elle l’initie à l’identité d’un Oreste vengeur. Elle le veut complice; Acte 2 scène 4 après la révélation Electre est déçu: « C’est un complice que je voulais », « Ah! Philèbe, je ne pourrai jamais charger d’un tel poids ton cœur sans haine », « ton innocence ferait échouer mes entreprises ». Puisque oreste désir rester a Argos pour être auprès de sa sœur il changera pour elle on peut imaginer de façon inconsciente. Toujours dans la même scène Oreste se plaint de son vide, sa légèreté et sa liberté sur-dimensionné; « Qui suis-je et qu’ai-je à donner, moi?J’existe à peine » Cela signifie qu’un acte un engagement pourrais lui donner une identité, son identité. « De tout les fantômes qui rodent aujourd’hui par la ville aucun n’est plus fantôme que moi » Il se qualifie comme plus transparent et inexistant qu’un fantôme. C’est le registre pathétique. «  Personne ne m’attend » « Étranger aux autres et à moi-même », « Je veux mes souvenirs, mon sol, ma place au milieu des hommes d’Argos », « Un esclave(...) est dans sa ville;Je veux etre cet esclave,Electre »

Enfin, on peut penser que Jupiter en voulant faire partir Oreste, car il a peur d’un soulèvement, obtient le contraire et déclenche aussi la révolte d’Oreste.

II- Ruptures

Oreste s’adresse à Zeus dans la scène 4 de l’acte 2 (p178) et demande d’être guidé, il a besoin des dieux : « Je ne distingue plus le Bien du Mal et j’ai besoin qu’on me trace ma route », « Zeus je t’implore manifeste-moi ta volonté par quelque signe »

Mais leur réponse crée son insatisfaction: « C’est ça la Bien, Leur Bien »

« Tu veux dire: la lumière là,autour de ce gros caillou? Elle n’est pas pour moi, cette lumière; et personne ne peux plus me donner d’ordre à présent »

C’est le premier acte de liberté: il rompt les liens avec la divinité.

Scène 5 de l’acte 2: « Que m’importe Jupiter? La justice est une affaire d’hommes, et je n’ai pas besoin d’un Dieu pour me l’enseigner »

Il provoque Jupiter en se mettant a sa hauteur, il a prit confiance en lui.

Scène 2 de l’acte 3: « Quitte ce ton bonhomme: il sied mal au roi des Dieux »

« Eh bien, lève le doigt, lève la main entière »

...

Télécharger :   txt (6.6 Kb)   pdf (70.1 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club