Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Rin1015 tn2

Par   •  12 Novembre 2017  •  1 959 Mots (8 Pages)  •  1 043 Vues

Page 1 sur 8

...

Travail noté 2 – série c

Réponse question 3 (10 points)

a) L’intoxication au plomb est selon moi une lésion professionnelle de l’accident majeur qui découle du groupe prioritaire 2 de l’équipement de transport. Selon la pyramide de Bird et Germain, plusieurs recensements ont été faits selon la catégorie de l’évènement survenu : un accident majeur, des blessures mineures, des accidents ou dommages à la propriété ou des incidents sans blessure ou dommage visible. L’intoxication à, selon le texte, apporter d’importants dommages sur le plan humain et financier c’est pourquoi je considérais l’évènement comme un accident majeur.

b) L’employeur me demande en fait de lui créer des normes, des procédures et des règles de sécurité que les employés devront respecter afin de diminuer les risques d’accident ou d’intoxication. Il s’agit en fait d’intervenir entre la source du risque et des personnes exposées. C’est une façon de faire pour protéger le personnel en présence du risque. Je ne suis pas certaine que c’est la meilleure intervention à faire puisque le risque d’intoxication ne sera pas éliminé. Selon moi, il faudrait plutôt agir à la source même du problème si cela est possible. D’ailleurs, la loi sur la santé et la sécurité du travail oblige l’élimination du risque à la source. Toutefois, on ne peut pas se cacher que les règles de sécurité sont un très bon moyen de prévenir les lésions professionnelles.

c) Comme je l’ai mentionné précédemment, la mise en place de procédure et de règles de sécurité permet d’abord de prévenir les lésions professionnelles. En établissant des normes à suivre, les employés sont plus protégés des dangers et des risques.

Ensuite, c’est bénéfique pour une entreprise de mettre en place de telles règles puisque c’est ainsi qu’elle montre sa bonne volonté d’offrir des conditions de travail sécuritaires et salubres. Ainsi, l’organisation gagne des points aux yeux du SST, mais également aux yeux de ses travailleurs. Elle prouve plus particulièrement qu’elle encourage les comportements sécuritaires et qu’elle tient en la santé et en la sécurité de tout son personnel.

d) Première raison qui pourrait expliquer le fait que les employés ne portent pas automatiquement les ÉPI est peut-être le manque d’information concernant l’utilité, l’efficacité, la façon de l’entretenir ou de le porter. Un employé bien renseigné sera beaucoup plus porté à mettre l’épi qu’un employé non renseigné. Lorsque l’on comprend le pourquoi des choses il est beaucoup plus facile par la suite de les appliquer par la suite.

La deuxième raison est en lien avec l’influence des supérieurs. Lorsque quelqu'un de modèle ou de supérieur à nous porte l’épi, il est beaucoup plus logique pour un travailleur de le porter par la suite. Le supérieur se doit de donner l’exemple, car l’influence et le pouvoir qu’il a sur son personnel sont parfois plus grands qu'on l’imagine. Aussi, la reconnaissance à l’égard du port de l’équipement peut aussi jouer favorablement lorsque c’est une personne plus élevée qui nous le mentionne.

La troisième raison pourrait être dû au faîte que le port de l’épi est obligatoire. Il ne faut surtout pas penser que les sanctions disciplinaires peuvent influencer le port des équipements de protection. Certains travaux ont décelé que les sanctions n’avaient pas d’impact sur le taux du port de l’ÉPI. Toutefois les mesures disciplinaires doivent quand même être mises en place pour encourager le bon comportement. Pour un certain type de personne, les sanctions auront plus d’impact que d’autres.

e) Il n’y a pas de loi comme telle sur l’obligation de porter l’ÉPI pour une activité donnée. C’est entre les mains de l’employeur de faire porter l’ÉPI par ses employés. J’imagine qu’aucune loi ne pourrait être assez précise et complète pour obliger le port de l’ÉPI dans tous les domaines d’activités. Il existe cependant des lois obligeant l’employeur à fournir à son personnel l’équipement nécessaire à leur santé et sécurité.

Réponse question 4 (5 points)

a) Un des rôles premier du contremaître est de s’assurer de connaître les lois, les règles de sécurité et de bien les appliquer. Il doit être un modèle. Il est aussi encouragé à collaborer avec les membres du comité de la santé et de la sécurité afin d’établir les comportements sécuritaires et les modes de conduites. Il doit vérifier quotidiennement que les ÉPI sont portés de tous et que les règles de sécurité sont bien respectées de tous.

Un autre rôle important auquel doit se conformer le nouveau contremaître est de s’impliquer dans le côté administratif de la SST. Il doit par exemple faire des analyses des accidents, s’impliquer dans la formation, dans la recherche d’informations, etc. Ainsi, avec leur connaissance c’est souvent le contremaître qui est le mieux placé pour s’assurer que les nouveaux employés reçoivent la bonne formation.

Un dernier rôle que le contremaître doit jouer sans vraiment que les employés en aient conscience c’est la détection des problèmes de santé mentale. Les cadres et les contremaîtres sont les mieux placés pour déceler ces types de problèmes, car ils sont ceux qui sont le plus en contact avec les employés. Ils peuvent aussi bien déceler un bon climat de travail d’un moins bon. Ils peuvent même se permettre d’intervenir dans des situations de confrontations.

b) Il faut se rappeler que plus une personne possède un poste de travail important plus il aura de l’influence sur les employés en dessous de lui. La santé et la sécurité au travail doivent s’appliquer pour tous et elle sera prise beaucoup plus au sérieux si même les cadres hiérarchiques y mettre leur implication. Comme on le mentionne dans le livre de la gestion de la santé et de la sécurité au travail : « Les cadres hiérarchiques, en vertu de l’autorité, sont donc responsable de la mise en œuvre des activités prévues sur le plan de la SST… Un tel partage de responsabilités… est de nature à fixer des balises claires et à rendre responsable chacun des acteurs de l’entreprise. [3]» Le fait de savoir aussi clairement qui doit s’occuper de quoi rend le tout plus efficace.

---------------------------------------------------------------

...

Télécharger :   txt (13 Kb)   pdf (91.6 Kb)   docx (14 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club