Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Un produit mondialisé, l'iphone

Par   •  1 Décembre 2018  •  1 986 Mots (8 Pages)  •  201 Vues

Page 1 sur 8

...

De plus, Apple engendre des flux financiers aussi appelé flux immatériel avec les flux de la communication par satellite et cable sous marins qui se situe au fond des océans. Les flux d’information passent par internet et par les réseaux sociaux (facebook). La encore la majorité des flux se fait entre pays développés qui ont accès à ces technologies de l’information, mais les connexions dans les pays en voie de développement progressent très vite grâce aux procès de la téléphonie mobile. En effet, l’une des caractéristiques de la mondialisation est la polarisation des échanges qui reste forte et se fait principalement entre les 3 aires de puissances, seulement 10 Etats réalisent 50% des échanges mondiaux. Il y a enfin les flux financiers, qui se déplacent des points de ventes, notamment les Apple store vers le siège social d’Apple à la silicon Valley.

En second lieu, nous verrons que la firme d’Apple mobilise de nombreux acteurs de la conception de l’iPhone jusqu’à la commercialisation du produit dans les Apple Store.

Tout d’abord, on ne peut passer à côté de cette acteur : Apple. Entreprise multinationale américaine qui conçoit et commercialise des produits électroniques grand public, des ordinateurs personnels et des logiciels informatiques crées par Steve Jobs puis reprise par Tim Cook en 2011. Elle est spécialisée dans la haute technologie, elle conçoit et commercialise de nombreux produits notamment l’iPhone, les macBook, l’iPad… C’est aujourd’hui le symbole de la mondialisation avec un chiffre d’affaire significatif (environ 220 milliards de dollars). Elle a pour stratégie d’être très sélective et se situe uniquement dans le haut de gamme, contrairement à Samsung qui se positionne aussi sur le bas et milieu de gamme. Le prix de l’iPhone passe aujourd’hui la barre du milliers d’euro et elle a pour objectif de faire des marges les plus élevées possibles (>40%). Sa stratégie de développement permet donc de minimiser les coûts de production et de maximiser les profits. Le prix de revient d’un iPhone 5 est de 170 euros alors qu’il est vendu à plus de 600 euros. La FTN d’apple n’est pas la seule à vouloir s’implanter dans le monde entier pour profiter des avantages de chaque pays (exemple : la main d’oeuvre), ce sont le cas de la plupart des FTN des pays développés. De plus, le nombre de FTN a considérablement augmenté depuis les années 60 : on en compte aujourd’hui 100 000 dans le monde et leur poids aussi, elle réalise plus du quart du PIB mondial et les deux tiers du commerce mondial. D’ailleurs, la majorité sont implantées dans les pays développés. Elles ont su tirer profit de l’accélération des moyens de transport et de la télécommunication qui ont permis d’abolir les distances et diminuer les coûts,( connexion entre tous les pays du monde. )

FTN des pays développés sont les principaux organisateurs de la DIT :

- conservent dans le pays d’origine le siège social, les activités de recherche.

- implantent dans les pays émergents ou pauvres les activités de fabrication.

Ainsi les FTN par la mise en concurrence des territoires participent fortement à leur hiérarchisation.

On trouve ensuite les acteurs présents lors de la fabrication comme par exemple les fournisseurs d’Apple : Texas Instruments, LG… Ces fournisseurs sont aussi des firmes transnationales qui emploient des personnes hautement qualifiées et qui se situe principalement dans la silicon Valley. Apple peut effectivement sous-traiter à Samsung la fabrication de composants malgré la compétition entre ces deux gros fournisseurs de smartphone. Il y a aussi les sous traitants d’Apple qui s’occupent de l’assemblage tel que Foxconn et Pagatron, se situant dans les pays émergents. Ceux sont également des FTN car elles emploient plus de 500 000 employés sur plusieurs territoires. Ces usines font polémique, en effet par l’application des codes du travail et des droits des employés différentes des USA. Ainsi ce sont créés les ONG : organisation non gouvernementale; qui ont une stratégie transnationale en s’opposant à d’autres acteurs transnationaux. Elles mènent des campagnes mondiales pour dénoncer les excès de certaines FTN ou les atteintes environnementales. Cette mondialisation entraine donc la création d’ONG pour défendre les travailleurs dans les usines délocalisées. De même pour les syndicats qui tentent de corriger les effets négatif de la DIT (grève, manifestation…) Enfin, les sociétés de transports utilisées comme par exemple CGA ou CGM se chargent des déplacements maritimes. Fed-ex, compagnie aérienne avec des avions cargos, quant à elles sont mobilisées dans les transports rapides.

Enfin, les acteurs de la commercialisation contribuent au succès d’Apple. Cela passe tout d’abord par les médias qui font la publicité de l’iPhone, point important dans la commercialisation d’un produit, pour inciter les clients à acheter. D’autre part, les grands shows du PDG d’apple sont relayés dans le monde entier. Ensuite, le réseau de distribution est dense et entendu. De l’opérateurs téléphoniques aux Apple Store, ces magasins et lieux sont des points de vente incontournables. Les opérateurs cherchent à conquérir de nouveaux marchés en séduisant les clients des autres opérateurs en proposant les meilleures offres: combinaison de matériel, temps de communication, data, services. Cette concurrence est féroce entre les opérateurs dans un marché saturé (plus de nouveaux clients). Et enfin nous avons les clients au bout de la chaîne qui achète le produit bénéficiant d’une excellente image de marque: l’iPhone, un produit à la pointe de la technologie rapidement démodé. Citoyens sont donc intégrés à la mondialisation par tous les gestes de leur vie quotidienne.

De par sa conception, sa fabrication et sa diffusion, l’iPhone reflète bel et bien la mondialisation. Comme la mondialisation, Apple fonctionne par le biais de processus et d’acteurs. L’iPhone est devenu l’objet culte, un référent culturel planétaire et incarne les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Toutefois, derrière ce smartphone se cachent aussi des pratiques critiquables dans le domaine éthique et environnemental.

...

Télécharger :   txt (13.1 Kb)   pdf (56.7 Kb)   docx (15.8 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club