Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Quels sont les points communs et divergences entre le fascisme italien, le nazisme allemand et le stalinisme soviétique ?

Par   •  27 Novembre 2018  •  2 470 Mots (10 Pages)  •  224 Vues

Page 1 sur 10

...

*UNE NOUVELLE ECONOMIE : l’économie est dirigée dans les pays totalitaires dans le but de préparer une société nouvelle, communiste et sans classe en URSS. La planification de l’économie par Staline se manifeste dans des plans quinquennaux où l’Etat décide de toutes les mesures à prendre. Le but est de préparer une société marquée par la collectivisation où la propriété n’existe pas. La priorité est donnée au secteur industriel pour moderniser le pays et ainsi mettre en valeur le territoire (construction de canaux, voies ferrées, etc.) autrefois essentiellement agricole. Ainsi, sont créés des camps de travaux forcés (ou goulags) situés dans des régions isolées aux forte contraintes naturelles (Sibérie). La mortalité y est très forte et les conditions de vie sont mauvaises : mauvais traitements, climat dur à supporter, on reçoit des coups et une mauvaise alimentation.

ACT 2 : L’échec de la démocratie en Italie

*Comment Mussolini et le mouvement politique qu’il dirige, le fascisme,1° sont parvenus au pouvoir et 2° ont renversé la démocratie italienne.

-1919/1920 : Vague de grèves ouvrières et d’occupations de terres par des paysans pauvres

-1919 : Création des premiers Faisceaux de combat

-1921 : Création du parti national fasciste

-Octobre 1922 : Marche sur Rome, Mussolini chef du gouvernement

-1925/26 : Lois dites « fascistissimes » qui abolissent la démocratie

*Dans l’après-guerre, les Italiens sont mécontents des traités de paix : malgré la victoire, les objectifs de guerre italiens ne sont pas atteints. En effet, l’Italie n’obtient pas tous les gains territoriaux demandés auprès des Alliers. De nombreux italiens dénoncent alors « une victoire mutilée ». De plus, le pays connaît de graves tensions sociales et traverse une crise économique et politique dès 1919.

* Au début des années 1920, l’Italie connaît de fortes tensions sociales, qui ont débuté l’année précédente. *En effet, de 1919 à 1920, de vagues mouvements de grève apparaissent, occupations d’usines et de grands domaines agricoles dont ouvriers et paysans sont les principaux participants. Communistes et socialistes s’inspirent de la révolution russe.

*Un régime démocratique jeune et fragile dirige le pays et favorise la prise de pouvoir par un autre régime.

*Cette situation sociale dégradante entraîne une peur chez une partie de la population conservatrice italienne. Cette peur se manifeste 1° au sein de la bourgeoisie capitaliste, 2° des milieux conservateurs proches de l’Eglise et 3° du parti des anciens combattants.

*Dans cette atmosphère de tensions à l’intérieur du pays, naît le mouvement fasciste. En 1919 sont créés les Faisceaux de combat. Cette milice a pour objectif de faire reculer le communisme dans le pays ce qui s’exprime par des bastonnades dans les rues ou dans les usines. Il est le symbole du culte de la violence et de la force. Cette organisation trouve un prolongement en 1921 par la création du PNF.

*MOYENS PAR LESQUELS MUSSOLONI ARRIVE AU POUVOIR, ? EVOLUTION DU PARTI UNE FOIS LES FASCISTES AU POUVOIR La marche sur Rome permet de comprendre la stratégie mise en place par Mussolini pour parvenir au pouvoir : au respect apparent de la légalité, elle mêle l’action violente, ou tout au moins sa menace.

*Le 28 octobre 1922, une grande manifestation de membres du Parti national fasciste en uniforme marche sur Rome. Elle doit montrer la détermination des fascistes à obtenir le pouvoir, par la force s’il le faut. C’est une démonstration de force, de puissance, c’est aussi une intimidation qui prouve la puissance du parti. Cette puissance est accrue par la démonstration du grand nombre de ce « parti de masse » (des dizaines de milliers de militants qui, à son paroxysme, en compte + 3 millions.). Il faut impressionner par la puissance.

*Le 29, le roi, Victor-Emmanuel III, est contraint de proposer à Mussolini de devenir chef du gouvernement. Le 30, après être entré dans Rome, Mussolini se rend auprès du roi pour former un nouveau gouvernement.

*Un des grands opposants politiques de Mussolini : le député et secrétaire général du parti socialiste italien, Matteotti. Au mois de mai 1924, il dénonce l’action de Mussolini et de ses partisans.

*Son enlèvement le 10 juin montre les risques d’une telle attitude. Son corps est retrouvé le 15 août. Ce scandale semble affaiblir Mussolini : en fait, il lui permet d’affirmer son pouvoir. Le chef du gouvernement en assume la responsabilité.

*LES PRINCIPAUX OPPOSANTS POLITIQUES : les fascistes s’opposent aux communistes et à leur idéologie. Cette opposition se manifeste par des violences physiques et par un affrontement politique dans l’espace publique (les rues).

*MOYEN D’ACTION POLITIQUE : les fascistes vouent un culte à la violence. La force, l’intimidation et la violence sont les principaux moyens d’accession au pouvoir. Ainsi, ils mettent en place un rapport de force afin que soit inévitable leur nomination aux élections.

*POURQUOI LES FASCISTES CRITIQUENT LA DEMOCRATIE : 1° la démocratie est un régime politique qui affaiblit la nation et qui est peu efficace ; selon eux, consulter chacun divise l’unité de la nation et l’affaiblit il faut donc 1 leader, 1 chef. 2° On reproche à la démocratie son incapacité à éteindre le mouvement social qui touche l’Italie au début des années 1920.

*LOIS FASCISTISSIMES 1925/26 qui suppriment la démocratie et concentrent tous les pouvoirs entre les mains du leader, font de l’Italie une dictature. Elles se matérialisent par 1° la concentration du pouvoir aux mains du leader 2° la fin du pluralisme politique 3° par la suppression des libertés fondamentales.

ACT 3 : L’échec de la démocratie en Allemagne

*1° Le contexte dans lequel l’Allemagne nazie prend place, 2° les moyens utilisés et 3° les modalités de la prise du pouvoir par Hitler.

-9 novembre 1918 : Proclamation de la République de Weimar

-1923 : Crise éco et forte hausse des prix / Putsch raté de Hitler à Munich (novembre)

- 1929/1930 : Entrée de l’Allemagne dans la crise

...

Télécharger :   txt (15.9 Kb)   pdf (64 Kb)   docx (19.2 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club