Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dc2 amp

Par   •  16 Novembre 2017  •  783 Mots (4 Pages)  •  1 330 Vues

Page 1 sur 4

...

Le temps du repas est un moment qui revient chaque jour de manière répétitive.

J’ai choisi de présenter ce dernier car c’est un moment privilégié et important au quotidien.

S’alimenter est un besoin physiologique fondamental pour l’être humain. L’alimentation est la base de notre santé.

Ce moment est un support important pour moi, future AMP, dans les dimensions affectives, sociales, éducatives et culturelles de la personne accompagnée. C’est un moment d’échange et de convivialité.

LES DIFFERENTES DIMENSIONS

- Dimensions affectives :

Se nourrir n’est pas qu’un besoin biologique mais aussi une activité sociale, culturelle, symbolique.

Le goût, les odeurs ont une dimension affective. Depuis l’enfance, on s’identifie aux plats, aux goûts, ce qui nous permet d’avoir des préférences pour certains mets. La nourriture propre à chaque région réveille en chacun des souvenirs bons ou mauvais. Même si certaines personnes n’ont plus toutes leurs facultés, elles ont encore la mémoire de la cuisine familiale.

- Dimensions sociales :

Dans notre société, le repas est pris sous différentes formes : en privé, chez soi, en famille ou en public dans un restaurant ou dans une cantine.

Les repas sont des moments de convivialité tels que les repas d’anniversaire en famille, mais aussi le repas a une valeur symbolique ou religieuse (noël, Aid).

Pour les résidents, c’est une pause où ils peuvent partager, communiquer autour d’une table, mais aussi celle-ci peut être source de tensions et renvoyer à des disputes ( bruit …).C’est un moment de vie collective.

- Dimensions éducatives :

Depuis notre enfance, nos parents nous apprennent qu’il existe des règles de vie à respecter.

Ils nous font découvrir les différents goûts et texture des aliments.

Le moment du repas exige dans notre société le respect des règles d’hygiène comme de se laver les mains avant de passer à table, de ne pas parler la bouche pleine, de ne pas se resservir avant d’avoir fini son assiette. On apprend aussi à se servir de couverts.

Chez certaines personnes, de part leur pathologie, l’apprentissage est difficile et long. Elles ont besoin d’être stimulées constamment.

-Dimensions culturelles :

Selon les lieux géographiques et la culture de chacun, les aliments sont chargés de valeurs et de sens. Dans le monde, nous ne mangeons pas tous la même chose, de la même façon, c’est notre patrimoine culturel. Il faut préserver celui-ci car c’est une partie de l’histoire de chacun et nous devons en tant qu’AMP veiller que le mode alimentaire soit respecté.

...

Télécharger :   txt (5.2 Kb)   pdf (62.9 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club