Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Question de corpus personnage de roman du XVII à nos jours

Par   •  24 Septembre 2018  •  908 Mots (4 Pages)  •  256 Vues

Page 1 sur 4

...

En effet, alors qu’il était, au début de l’extrait « un peu gêné, intimidé, mal à l’aise » (l. 1) à cause de son accoutrement, décrit dans un ton dépréciatif donnant un rythme apathique à la longue phrase : « il la sentait défectueuse en tout, par les bottes non vernies […], par la chemise de quatre francs cinquante […] et dont le plastron trop mince se cassait déjà. » (l. 2à4), il reprend vite confiance en lui et « se juge [] mieux qu’il n’aurait cru » (l. 12). Ce changement d’attitude est effectivement dû à l’objet devant lequel il passe : « une haute glace en pied qui formait sur le palier du premier une longue perspective de galerie » (l. 12). Et après avoir fait une description négative de sa toilette, le narrateur commente une seconde fois son costume en le complimentant grâce au parallélisme « fort bien, fort chic » (l. 16). De plus, il est comparé à un acteur lorsqu’il se prépare devant le miroir du premier étage, et tout un jeu sur la gestuelle se construit. Nous retrouvons alors les champs lexicaux des sentiments du bonheur « le plaisir, l’approbation » (l. 19), ainsi que celui des mimiques « se sourit, se tendit la main, fit des gestes » (l. 18)

Le rôle du miroir n’est pas le même dans le texte de l’Abbé Prévost que dans celui des deux autres auteurs. En effet, Manon Lescaut souhaite prouver à son amant qu’il est le seul homme qui compte à ses yeux, et est alors utilisé pour montrer un reflet inexistant au Prince de …. Le parallélisme « regardez-vous bien, et rendez-moi justice. » affiche un décalage entre ce qu’il se passe véritablement, et ce que le narrateur relève.

Le miroir est utilisé de manières différentes à travers chaque texte. Il révèle une lettre illisible à l’œil nu, il affiche une personne bien habillée qui pensait tout le contraire, etmanifeste le désir de ne voir qu’un visage parmi tant d’autres. Ces trois auteurs prouvent l’utilité de cet objet qui paraît pourtant n’avoir qu’un emploi, le reflet de la personne. Toutefois, il permet aussi de dévoiler ce que nous même ou bien les autres ne voient pas, que ce soit une beauté intérieure ou un message caché.

...

Télécharger :   txt (5.6 Kb)   pdf (45.1 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club