Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La coordination par le marché

Par   •  29 Juin 2018  •  2 075 Mots (9 Pages)  •  30 Vues

Page 1 sur 9

...

2) PAS DE MARCHÉ SANS CONVENTION MARCHANDE.

Les conventions marchandes sont les accord implicites qui encadrent une transaction (ex= leboncoin → marchandage, négociation. Ebay → enchères).

Les conventions marchandes permettent d'encadrer les échanges et de coordonner les actions entre offreurs et demandeurs.

3) DES ORGANISMES RÉGULATEURS.

→ INPI :organisme régulateur en terme d'innovation

→ Commission européenne de Bruxelles: Concurrence

On développe ici un marché concurrentiel (marché sur lequel il y a une multitude d'offreurs et de demandeurs pour un même produit). C'est un type de marché particulier car il en existe d'autres (ex : marché monopolistique).

Ces organismes régulent le marché : on fixe les règles, on encadre et on contrôle.

Certaines pratiques sont interdites.

- Autorités de la concurrence interdisent →

* Cartel de producteurs : entreprises qui, sur un même marché, s'entendent sur un même prix, sur une répartition géographiques, transmission d'informations confidentielles

ex : oligopole

* Abus de position dominante : une entreprise est largement dominante et met tout en œuvre pour imposer ses produits.

ex : Google, microsoft..

* fusions et logiques de concentration : lorsque 2 entreprises indépendantes n'en forment plus qu'une.

* aides d'état aux entreprises : elles ont lieu pour la recherche et le développement, pour la création et la recherche d'emploi → concurrence déloyale par rapport aux autres états qui ne vont pas aider leur entreprises.

La concurrence est profitable au producteurs :

- Compétitivité prix

- augmente la compétitivité qualité → on cherche à innover → stimule

- diversité des produits

- prix attractifs

- dvp des marchés

- libéralisme économique

II/ COMMENT UN MARCHÉ CONCURRENTIEL FONCTIONNE-T-IL ?

A/ LES DÉTERMINANTS DE L'OFFRE ET DE LA DEMANDE.

1) L'OFFRE EST UNE FONCTION CROISSANTE DU PRIX.

Le modèle de marché concurrentiel que l'on développe est un modèle néoclassique: c'est un courant qui s'est développé à la fin du 19es qui met en avant plusieurs principes → la liberté d'entreprendre, l'importance du marché et des échanges marchands, et le fait que le marché est la meilleure structure, organisation socio-économique. → C'est le modèle dominant en économie, une approche micro sociologique (comportement individuel du producteur et du consommateur supposés rationnel). Le courant néoclassique est un mouvement qui utilise l'outil mathématique.

[pic 1][pic 2]

[pic 3]

[pic 4][pic 5][pic 6][pic 7][pic 8][pic 9][pic 10][pic 11][pic 12][pic 13][pic 14][pic 15]

[pic 16]

Cas d'une offre typique :

- Plus le prix du produit est élevé plus les quantités offertes sont importantes

- Le prix détermine les quantités de produits offertes

- Les offreurs sont des «homo oeconomicus»

2) LA DEMANDE EST UNE FONCTION DÉCROISSANTE DU PRIX.

[pic 17][pic 18][pic 19][pic 20][pic 21][pic 22][pic 23][pic 24][pic 25]

[pic 26]

Cas d'une demande typique :

- Plus le prix du produit élevé et moins les qttés demandées sont importantes.

- Le prix détermine les qqtés de produits demandées.

- Les demandeurs sont des « homo oeconomicus » … Ils raisonnent sous « contraintes budgétaires ».

- Le demande réagit + ou – fortement aux variations prix => elle est plus ou moins « élastique ».

- Elasticité de la demande au prix : variation de la demande d'un produit/ variation du prix du produit.

Voir TD cigarettes → ce que l'on montre c'est que la demande de cigarettes est plutôt inélastique au prix.

B/ LE MARCHÉ CONCURRENTIEL S'ÉQUILIBRE ET S'AUTORÉGULE.

1) LA FORMATION D'UN PRIX D'ÉQUILIBRE SUR UN MARCHÉ CONCURRENTIEL.

[pic 27][pic 28][pic 29][pic 30][pic 31][pic 32][pic 33][pic 34][pic 35][pic 36][pic 37][pic 38]

[pic 39]

Pour les néoclassiques, pour les produits échangés il n'y à qu'un prix qui égalise l'offre et la demande. Il détermine les bonnes quantités d'équilibre. On l'appelle le point d'équilibre où il y a une situation optimum de Pareto. Les agents économiques offreurs et demandeurs sont supposés prendre le prix du marche, ce sont des «price takers» → ils prennent le prix du marché et s'adaptent.

A la situation d'équilibre, l'offre = demande, tous les agents économiques sont satisfaits, l'amélioration de la satisfaction d'un côté du marché (offre ou demande) dégraderait l'autre côté du marché. L'opitmum de Pareto satisfait les offreurs et les demandeurs, c'est une situation où il n'y aucune pénurie ni surproduction, quantités d'équilibre offertes et demandées équivalentes.

2) LE MARCHÉ S'AUTORÉGULE.

→ en cas de déséquilibre sur un marché = retour automatique à

...

Télécharger :   txt (14.3 Kb)   pdf (65.5 Kb)   docx (579.9 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club