Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Fiche de culture général : les addictions

Par   •  25 Octobre 2017  •  1 451 Mots (6 Pages)  •  259 Vues

Page 1 sur 6

...

Lorsqu’un individu consomme un produit addictif, ce sont ces zones qui s’activent, en sécrétant des hormones : dopamine = molécule de plaisir. Chez une personne dépendante, ce système est déréglé. L’absence de substance ou de stimulation crée un manque. C’est donc de ce manque que l’on commence à observer une certaine dépendance.

- On constate dans cette position là, qu’il suffit d’avoir une bonne prise en charge pour que le syndrome disparaisse. Or, on sait aujourd’hui que cela n’est pas si simple.

Le cerveau est en perpétuelle adaptation et enregistre certaines informations pour un temps variable ou parfois définitif. Ce phénomène est à l’origine de la « rechute ».

- Il ne suffit pas d’arrêter la consommation pour sortir de l’addiction. Un fumeur et un alcoolique sevré aura toujours un risque de retomber dans l’addiction en consommant une cigarette ou un verre d’alcool.

- Facteurs psychiques :

Du point de vue des psychologues, les addictions sont considérées comme un « moyen d’éviter le retour à l’état primitif de besoin ». En d’autre terme, les addictions sont considérées comme du à une carence affective, relationnelle et éducative de l’enfance. Ces carences contribuent à la construction d’une personnalité fragile qui peu engendrée une addiction, trouvant dans les produits une solution, un relai, une accroche.

- Comme on l’a vu précédemment, les conduites addictives sont en réalité une tentative de guérison. L’addict quand il consomme, cherche à retrouver la fusion primitive : l’état qui lui avait permis de pallier aux difficultés et le bien-être que cela lui avait procuré.

- Facteurs environnementaux :

Notre environnement et le rapport que l’on établie avec lui, permet d’expliquer la plupart des comportements. En effet, toute personne, quelque soit ces carences affectives ou son rapport au manque, peu développer une addiction, en fonction de son environnement. Si l’environnement est propice à conditionner l’usage du produit.

- Les groupes de pairs peuvent influencer cette consommation. La consommation de ce produit peut être partagé et valorisé par l’ensemble du groupe entrainant une consommation singulière, propre à ce groupe de pairs.

- Proximité de réseaux de deal, rapport à la drogue positif.

- Conclusion :

Les facteurs externes tels que le stress, l’environnement social, familial, culturel, ainsi que les facteurs internes, tels que l’âge, impactent aussi sur nos comportements. Nous sommes inégaux face aux addictions. Ce n’est pas qu’une question de volonté. C’est souvent le fait de reconnaître sa dépendance et d’aller chercher de l’aide auprès des spécialistes et des proches qui permet de sortir de cet engrenage.

- Afin de réduire cette inégalité, l’Etat intervient : Campagne de prévention (lycée-médias) / répression des trafics (brigade anti-criminalité) / Lutte contre l’exclusion (n°vert- associations…)

- Pour aller plus loin :

-Médecine et addictions. Peut-on intervenir de façon précoce et efficace ? par M. REYNAUD, D. BALLY. Collection médicine et psychothérapie. 2005, 336 pages.

-La prise de risque à l’adolescence, pratique sportive et usage de substances psycho-actives, par G. MICHEL, collection les âges de la vie. 2001, 252 pages.

---------------------------------------------------------------

...

Télécharger :   txt (10.2 Kb)   pdf (87.5 Kb)   docx (14.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club