Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les facteurs de développement et les limites de l'Afrique Sub-saharienne

Par   •  21 Décembre 2017  •  887 Mots (4 Pages)  •  154 Vues

Page 1 sur 4

...

De plus, les marchés du monde financiers qui fixent tous les prix que ce soit pour le court du blé ou celui de matières premières, sont principalement déterminées par les grands pays consommateurs qui n'appartiennent au continent africain (aucune grande bourse en Afrique sauf Afrique du Sud mais pas de taille gigantesque). Des critiques sont aussi a évoquer concernant le faible taux d'investissement privé et la faible productivité agricole au regard des standards des pays développés (cela peut-être expliqué pas une mécanisation bien moins importante et des exploitation plus petites, agriculture de subsistance)

Le développement est un processus sur le long terme, de nature qualitative et quantitative, qui modifie durablement les structures économiques, sociales et démographiques de la société en améliorant les conditions de vie et de bien-être de sa population ainsi que son espérance de vie.

Le faible développement de la zone subsaharienne est illustré par des indicateurs quantitatifs. Ainsi avec un IDH qui n’augmente que de peu (0,402 en 2005 à 0.459 en 2011) le Nigéria reste parmi les Pays les Moins Avancés au monde en terme de développement humain et d’espérance de vie.

Aussi les indicateurs sanitaires sont peu favorables baisse de l'espérance de vie (moins 7 ans depuis 1991 ans pour les hommes...) et l’espérance de vie a un écart de 30 ans avec les pays développés comme la France.

De plus les indicateurs éducatifs sont peu favorables du à un désordre du système éducatif (manque souvent de moyens et de structures), faible durée de scolarisation (écart de plus de 5 ans avec la France). Enfin le taux de scolarisation en croissance ne s'accompagne pas d'une progression du nombre de diplômés (25% de diplômés au niveau du certificat d'étude secondaire)

La corruption et la faiblesse des gouvernements ne permettent pas la mise en place de politique pour limiter ces indicateurs, n’y de beaucoup d’autres choses car seul les dirigeants voient vraiment l’argent issue de l’exploitation des ressources du pays.

Le poids des facteurs socioculturels est présent, les religions et les cultures différentes au sein d’un même pays sont aussi source de conflits. Après les facteur socioculturels sont a nuancer car il est difficile de mesurer leur impact réel sur l’économie d’un pays ou d’une région.

En conclusion la zone subsaharienne de l’Afrique même si elle possède de grandes réserves en matières premières diverses doit faire face à de gros problèmes de développement et doit régler de nombreux disfonctionnements pour pouvoir espérer devenir un acteur économique incontournable.

...

Télécharger :   txt (5.9 Kb)   pdf (43.3 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club