Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Comment l'économie du bonheur peut-elle apporter des éléments de réponses à la question essentielle de la nature et des causes du bonheur?

Par   •  7 Décembre 2017  •  1 110 Mots (5 Pages)  •  280 Vues

Page 1 sur 5

...

Et d'autre part, les individus ont tendance à être jaloux. Il arrive ainsi que l'argent n'influe sur le bonheur qu'à condition d'en avoir plus que son voisin. Si tous les revenus augmentent à la fois, il se peut que le bonheur moyen n'augmente pas. L’aisance financière des voisins, des anciens camarades de classe, des proches peut rendre malheureux et susciter de l’envie : on se lamente de son sort, on envie le bonheur des autres, mis on se réjouit moins du malheur des autres. La jalousie et l’envie sont des mots pour décrire le bonheur que l’on retrouve à contempler la détresse des autres. Mais cette idée peut être contester car les revenus important de nos voisins peuvent être une source d’information sur nos futurs revenus et peuvent nous rendre heureux en nous rappelons que l’ascension sociale et l’enrichissement est possible.

La pensée a un effet déterminant sur notre vie et sur les événements qui nous arrivent. On attire toujours ce à quoi l'on pense. Ceci est très important à comprendre, car notre attitude aura un rôle déterminant sur les événements qui nous arriveront. C'est la loi de l'attraction ! Ces pensées nous aideront donc à forgés un esprit fort et rempli de bonheur.

Les économistes, qui aiment les comparaisons originales, ont ainsi calculé que faire l'amour une fois par semaine plutôt qu'une fois par mois apportait autant de bonheur que de voir son salaire augmenter de 40000 euros. Ce qui nous rend heureux peut ne pas l’être pour une autre personne, ce qui rend le bonheur relatif d’une personne a une autre. Des évènement brusques peuvent changer le bonheur d’une personne ayant déclarée être heureuse une heure plus tôt, et réciproquement si l’on demande a une personne si elle est heureuse, elle se rappellera des derniers faits passes avec elle comme par exemple une invitation à un resto avec son copain et elle nous donnera sa réponse en fonction de ce qu’elle a vécu la veille donc elle nous dira que oui elle est heureuse même si dans sa vie elle ne l’est réellement pas.

Bref, l’argent n’est qu’une pièce parmi beaucoup d’autres dans le puzzle du bonheur. C’est bien ce qui le rend difficile à mesurer !

Si c’est la satisfaction totale, intense et durable de tous nos penchants, ce que tout homme recherche comme étant « le souverain bien », ce qui est pour chacun « la fin des fins » (tout ce que nous faisons nous le faisons dans le but d’être heureux !), alors on peut peut-être admettre que si bien souvent le bonheur est relatif aux malheurs des autres, il ne peut être que relatif et ne reste qu’un « idéal de l’imagination » comme le dit Kant…

...

Télécharger :   txt (6.7 Kb)   pdf (72.4 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club