Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Rapport de stage Synchrotron SOLEIL

Par   •  7 Décembre 2018  •  5 116 Mots (21 Pages)  •  130 Vues

Page 1 sur 21

...

- Productions et techniques employé dans l’entreprise

Le synchrotrons Soleil produit de la lumière synchrotron. Il est spéciales car il ne produit pas seulement des rayons X mais il produit de la lumière allant des rayons gamma au ondes radio ce qui fait de lui un synchrotron produisant de la lumière intermédiaire.

Les personnes utilisant la lumière sont appelé utilisateur. Les synchrotrons étant assez rare le temps de chaque utilisateur est restreint et il faut réserver bien en avance. Pour accéder à la lumière synchrotron il faut avoir un projet. Ce projet sera envoyé sous forme de demande puis des jurys de spécialistes choisissent les meilleurs projets. Si les chercheurs s’engagent à rendre leurs résultats publics alors ils viennent à Soleil gratuitement. S’ils veulent garder leurs résultats confidentiels alors ils doivent payer pour utiliser le synchrotron. Il y a plus de trois milles utilisateurs qui viennent du monde entier pour mener leurs recherchent à Soleil. Ils travaillent alors 24h/24 pendant le temps d’expérience. Ils sont aussi assistés par des scientifiques du synchrotron et à des ingénieurs propres à chaque ligne de lumière. Il y a aussi deux laboratoires de chimies pour préparer les échantillons à analyser et aussi un atelier pour fabriquer des pièces sur mesures. Bien-sûr si les chercheurs veulent garder leurs résultats confidentiels alors ils peuvent ne demander aucune aide.

2) Les employés de l’entreprise

- Carrière et vécus de trois personnes de l’entreprise

David Dennetiere est un ingénieur opticien du synchrotron Soleil. Il a fait un bac S, puis une prépa en physique ainsi qu’une école d’ingénieur géni nucléaire ensuite il a fait dans ses études une thèse en doctorat sur l’imagerie X des plasma laser et pour finir David Dennetiere a fait un post-doc à Soleil entant qu’ingénieure qui est maintenant son poste. Il a obtenu un diplôme d’ingénieur et un doctorat. Il était au CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives) durant sa thèse, après sa thèse il était au CEA sur le traitement d’images. Il fit ensuite il est devenu un post-doc au synchrotron Soleil entant qu’ingénieur opticien puis il est maintenant au poste d’ingénieur opticien. Il aimerait bien devenir chef d’une ligne de lumière mais il pense que rester à son poste est aussi très bien.

Nelson De Olivera est un scientifique de ligne à Soleil. Il a fait un bac S, puis il est allé à l’université, il a fait une maitrise (M2) optique et photonique après il a fait son service militaire puis enfin il a fait une thèse en optique instrumentation. Il a eu une licence, une M1, un doctorat. Il a fait un post-doc à Soleil en interférométrie puis à cette heure il est à Soleil un scientifique de lignes. Il prévoit comme avenir de rester à son poste.

Gilles Cauchon, mon tuteur durant ce stage, a fait un bac +5 S, puis une faculté de chimie et de physique. Ensuite il a fait un doctorat spécialisé en optique des rayons X. Puis il a fait, en Amérique, un post-doc d’un an et demi. Il a passé un concours au CNRS. Puis en Suisse il est allé construire une ligne de lumière en plus en Italie il a construit une station expérimentale jusqu’a qu’elle soit opérationnelle. Enfin il est revenu sur le site de Soleil pour faire des montages optiques sur des lignes. Il fait aussi la métrologie des supports des optiques. Il aimerai bien expertiser la mécatronique.

- Trois métiers exercés dans l’entreprise

Je vais donc maintenant vous expliquer en quoi consiste les métiers de David Dennetiere, de Nelson De Olivera, de Gilles Cauchon.

En premiers je vous parlerais donc du métier de David Dennetiere : ingénieur opticien. L’ingénieur opticien doit être disponible pour aider les lignes de lumières ayant des problèmes optiques. Il doit aussi concevoir des systèmes optiques. Il doit dés dois se déplacer à l’extérieur pour faire des interventions car il ne fait pas des interventions seulement à Soleil. Dans ce métier on a besoins de faire fonctionner son cerveau, comme dans presque tous les travails, il utilise un ordinateur pour l’aider. Pour faire des tests il a besoins d’un atelier. Il travaille 39h par semaine mais dépasse souvent. Par exemple quand il y a des expériences sur la ligne métrologie il peut rester très tard et même des fois le week-end. Dans ce métier les qualités requises sont : pouvoir passer d’un sujet à l’autre très rapidement, être aussi organisé, ne pas avoir peur de la difficulté, et savoir bien travailler en équipe.

Ensuite il y a le métier de Nelson De Olivera : scientifique de ligne. Sa tâche consiste à accueillir les utilisateurs aux synchrotron Soleil et à leur présenter le synchrotron et son fonctionnement. Puis lorsque les chercheurs font des manipulations ils les aident. Il utilise aussi son cerveau. Il a aussi besoin de de support comme pour le vide ou en optique. Il y a aussi des assistants ingénieurs qui les aident à installer des pièces sur une ligne. Il y a trois scientifiques sur chaque ligne dont un chef. Il utilise aussi un ordinateur. Il fait aussi comme M. Dennetiere il fait des semaines de 39h, il peut aussi travailler le week-end et la nuit mais il respecte les 39h. Pour réussir dans ce métier il faut être patient et avoir du sang froid. Il faut aussi être à l’écoute des autres et bien travailler en équipe. Il faut aussi savoir utiliser ses mains.

Puis enfin le travail de Gilles Cauchon : monteur des optiques. Ce métier consiste à poser des miroirs, des monochromateurs (une machine qui sert à sélectionner une gamme de spectre du faisceau de lumière) … mais aussi à les réparer et à les entretenir. Il utilise lui aussi son cerveau, il s’aide d’expériences, il utilise beaucoup de matériels et d’instruments, il y a aussi besoins d’un grand budget pour acquérir des instruments performants. Il travail lui 40h par semaine de 9h à18h mais il a 2 RTT en plus par mois. Les qualités que l’on doit avoir pour exercer ce métier sont : être méticuleux, tenace, curieux, et bien évidemment savoir faire du travail d’équipe.

3) Mon expérience

- Journal de bord

Jour-1

Le premier jour je pars de chez moi vers 7h puis j’arrive à la gare d’Orsay à 8h20.

J’attends mon tuteur dans un café en face

...

Télécharger :   txt (32.9 Kb)   pdf (84 Kb)   docx (28.7 Kb)  
Voir 20 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club