Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse de pratique addicto

Par   •  5 Décembre 2018  •  1 028 Mots (5 Pages)  •  86 Vues

Page 1 sur 5

...

A sa demande nous recommençons l'examen avec un autre éthylomètre. Le résultat ne change pas et nous le faisons constater au patient.

A la suite de cela, monsieur B. commence à hausser le ton en nous disant qu'il n'est pas un menteur et que nous changeons volontairement le résultat. Le patient se montre de plus en plus agressif, allant même jusqu'à ce lever de sa chaise.

Nous tentons de le calmer en lui parlant posément et en essayant de le raisonner. Mais rien n'y fait.

Il lance au médecin : « maintenant je reprends mes affaires et je pars d'ici. Je n'ai jamais voulu venir de toute manière. Je n'ai rien a faire là ,tout ça à cause de ma mère »

Nous essayons à nouveau de le raisonner et nous l'invitons à se rasseoir et a discuter, mais il insiste de plus en plus pour partir.

Le médecin prend alors à part monsieur B. pour tenter de le calmer.

Quelque minutes plus tard, le médecin revient seul et nous annonce que monsieur B. a décidé d'en rester là et de rentrer chez lui. Nous regardons par la fenêtre et voyons Monsieur B. monter à l'arrière d'une voiture qui semblait l'attendre. La voiture démarre et quitte l’hôpital

Je me suis alors demandée comment un patient pouvez partir aussi rapidement. Qu'est ce qu'il l'avait poussé à partir ? Est-ce qu'il aurait été possible d'éviter ce départ ? Qu'ai je pu apprendre de cette situation ?

Dans un premier temps Monsieur B. était alcoolisé a 1,25g/l lors de son accueil en hospitalisation,il n'était certainement pas suffisamment impliqué dans sa prise en charge et n'avait sûrement pas en tête ses motivations et les buts de son hospitalisation.

Nous pouvons donc nous intéresser aux motivations de Monsieur B.

Le fait d’être arrivé alcoolisé peut nous indiquer qu'il y a dès le début un manque de motivation et d’intérêt pour son hospitalisation. De plus, il semble faire référence a sa mère quant à son motif d'hospitalisation.

Or, la base des hospitalisations en addictologie repose sur le volontariat, la volonté du patient d'être acteur de son sevrage et de sa prise en charge. Les patients doivent faire une démarche de sevrage pour leur propre intérêt et non pas à la demande d'un proche.

Dans ce cas, Monsieur B. semblait accepter de venir en addictologie dans le seul but de contenter sa mère. Il ne semblait pas non plus penser qu'il avait un quelconque problème avec l'alcool.

Dans un deuxième temps, on peut constater que l'élément déclencheur de l'agressivité de Monsieur B. était le résultat de l'éthylomètre.

A sa surprise, le patient était à un taux bien plus élevé qu'attendu. On peut donc penser que celui-ci est dans le déni de la place que prend l'alcool dans sa vie. Il ne comprend donc l’intérêt d'un centre de traitement des addictions.

A la vue du résultat de son taux d'alcoolémie, le patient a sans doute eu peur d’être confronté à son problème d'alcool.

On peut donc comprendre que la base d'une hospitalisation pour sevrage alcoolique est la motivation personnelle. Sans cela, l'hospitalisation ne sert a rien et le patient s'en rend bien compte.

Bibliographie :

U.E. 4,2 S3 soins relationnel (dans la prise en charge d'un conflit)

U.E. 3.3 S3 Rôle infirmier Organisation du travail Inter professionnalité ( différent acteur de l'équipe pluridisciplinaire qui tente de désamorcer la situation)

...

Télécharger :   txt (6.6 Kb)   pdf (47 Kb)   docx (14.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club