Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Psychologie sociale, groupes et préjugés

Par   •  27 Avril 2018  •  1 037 Mots (5 Pages)  •  99 Vues

Page 1 sur 5

...

Hypothèse 1 : une situation de compétition inter groupe suffit à déclencher un conflit

Hypothèse 1 : il ne suffit pas de faire coopérer les sujets des 1 groupes pour que le conflit s’apaise

Hypothèse 3 : Il faut qu’il y ait un but commun et que chaque groupe seul ne puisse atteindre ce but

Qu’y-a-t ‘-il de commun entre ces différentes études :

Biais de favoritisme intragroupe : « tendance a être plus favorable à l’égard des membres de son propre groupe (endogroupe) qu’a l’égard de ceux du hors-groupe (exogroupe) tant sur le plan des évaluations que sur le plan des comportements »

Pourquoi le biais de favoritisme intragroupe existe-t-il ?

La catégorisation sociale : « classer au sein de catégories, des individus ou des groupes en accentuant les ressemblances intra-catégorielles (biais d’assimilation) et les différences inter-catégorielles (biais de contraste). »

Théorie de l’identité sociale (tajfel et turner -1979)

- Les individus tentent d’acquérir ou de maintenir une identité sociale positive

- Une ISP résulte de comparaisons favorables entre l’endogroupe et des exogroupe pertinents

- L’lorsque l’identité sociale est insatisfaisante, les personnes tentent doit de quitter leur groupe pour rejoindre un groupe plus valorisé, soit de rendre leur groupe actuel plus positivement diffèrent

Documentaire

On catégorise parce qu’on ne peut pas traiter toute les infos en une seconde ➔ cerveau efficace (travail vite) ➔ on travail vite mais moins bien ➔ Facilité de traitement de l’info

On favorise sa propre ethnie (méfiance par rapport aux groupes différents) ➔ son propre groupe favorable, l’autre non favorable

Syndrome de williams ➔ empathique, pas de stéréotypes ➔ ouvert ou tout ce qui nous entoure ➔ fonctionnement de l’amygdale (peur) ➔ mauvaise activation ➔ pas de peur sociale

Beaucoup d’ocytocine (amour) ➔ hyper sociabilité

Réaction naturel du cerveau ➔ empathie ➔ On est ouvert au gens très diffèrent de nous tant que la société ne nous ont pas transmis de préjugé sur eux

Si pas forcement de ressource pour lire un message ➔ recourt aux stéréotypes ➔ pas obligatoire d’adhéré a ces stéréotypes mais on est conditionné

Renforcement d’une identité commune ➔ celle de l’être humain

Stéréotypes ➔ crées de l’éducation ➔ on génère de la peur face a l’inconnu ➔ on s’identifie à ce que l’on préfère ➔ on va être attiré par ce qui nous ressemble

Que se passe-t-il quand on mobilise un stéréotype ?

- Préjugés

- Perception : rapidité de l’info sur ce qui est différent

- On a tendance à renforcer les idées pré reçu plutôt que d’évaluer vraiment ce qui est

Stéréotype : ensemble de caractéristique de l’on va coller sur un groupe

Préjugé : jugement négatif envers ce groupe

Discrimination : ce qui découle du préjugé ➔ comportement qui vise a discrédité, dévaloriser un groupe

...

Télécharger :   txt (7.4 Kb)   pdf (126 Kb)   docx (15.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club