Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'Utilitarisme - Le bonheur

Par   •  8 Décembre 2018  •  1 283 Mots (6 Pages)  •  815 Vues

Page 1 sur 6

...

société, car cette théorie ne se préoccupe nullement des individus en eux-mêmes, mais de la population en général. Ainsi, une personne devient un rien et un groupe devient un tout. L’utilitarisme crée donc une entité, divisé en plusieurs corps, annihilant ainsi toute individualité au profit de cette identité collective. Par exemple, pour répondre à un besoin collectif, nous devons construire un hôpital. Cependant, le seul endroit où il pourrait se trouver est déjà occupé par quelques maisons. Il faudrait donc les démolir pour pouvoir édifier l’hôpital. Puisque cette action apporte plus de plaisir que de souffrance, nous l’exécutons, laissant les personnes délogées avec leurs problèmes. Nous avons pu répondre à ce besoin, tout en bafouant les droits individuels (droit à un logement et à des effets pour vivre).

Argument 2

Deuxièmement, les droits individuels d’une personne seraient menacés par cette doctrine du fait qu’elle entraîne l’homme à se sacrifier pour le bien d’autrui, oubliant du même coup ses désirs. Ainsi, notre droit à la liberté, expression ou acte, et de notre libre arbitre est enlevé par cette théorie, nous brimant pour le plus grand nombre. Par exemple, Annie se trouve sur un pont surplombant une voie ferrée. Elle remarque qu’un train arrive et que plusieurs ouvriers, se trouvant sur les rails, ne l’entendent pas arriver. Deux choix s’offrent à elle; laisser les ouvriers mourir ou se jeter en bas du pont, stoppant ainsi le train. Suivant la théorie de l’utilitarisme, elle décide d’arrêter elle-même le train, sauvant ainsi les ouvriers et commettant l’action qui provoquerait plus de plaisir. Cependant, dans ce cas, ses droits lui ont été enlevés, non par le fait qu’elle est choisie elle-même de sauver leur vie, mais parce qu’elle y était obliger par cette doctrine où le bonheur de plus grand nombre est plus important que celui d’une seule personne.

Objection

L’homme étant de nature égoïste, surtout dans la société capitaliste actuelle où le «je, me, moi» est le plus important, et possédant un instinct de survie assez développer, il n’aurait jamais sauté en bas du pont pour sauver la vie des ouvriers, sacrifiant ainsi sa propre vie. Il est donc impossible que l’utilitarisme ne menace le droit à la liberté et au libre arbitre dû fait qu’un homme pense à son propre bien avant de penser à celui des autres.

Réfutation

Bien que l’humain soit d’une nature égoïste, qui ressort lorsque nos intérêts ne coïncident pas avec celui des autres, nous possédons tous un sentiment altruisme. C’est ce dernier qui entrainera la menace des droits individuels. En effet, possédant tous la capacité de se sacrifier pour les autres, que se soit volontaire ou non, cela devrait rester notre décision et non pas une obligation d’une doctrine, car il s’agirait d’un acte posé sous contrainte.

Conclusion

L’utilitarisme et les droits individuels peuvent rencontrés des conflits par le fait que la doctrine utilitarisme de l’acte oblige les gens à commettre des gestes qu’ils ne poseront pas en temps normal. Toutefois, la vision de Mill ne causerait aucun tort du fait qu’elle possède des règles de base empêchant ainsi quiconque de violer les règles morales prédéfinies.

1200 mots

Bibliographie

Site Web

Wikipédia, (page consultée le 23 mai 2012), Jeremy Bentham, (En ligne), http://en.wikipedia.org/wiki/Jeremy_Bentham

Wikipédia, (page consultée le 23 mai 2012), John Stuart Mill, (En ligne), http://en.wikipedia.org/wiki/John_Stuart_Mill#Utilitarianism

Le Québécois Libre, (page consultée le 23 mai 2012), La théorie des droits individuels de Robert Nozick, (En ligne), http://www.quebecoislibre.org/020202-8.htm

Livre

PROVENCHER, Martin, Petit cours d’éthique et politique, Montréal, Chenelière Éducation, 2008, 186p.

SÉNÉCHAL, Joan, L’utilitarisme, Mill, Québec, Les Édition CEC, «Philosophies Vivantes», 2008, 136p.

Encyclopédie

Le Petit Larousse Illustré, Paris, 2000, 1786p.

...

Télécharger :   txt (8.5 Kb)   pdf (50.9 Kb)   docx (14.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club