Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Avons-nous des raisons de croire ?

Par   •  10 Octobre 2018  •  1 002 Mots (5 Pages)  •  661 Vues

Page 1 sur 5

...

De plus Hume nous fait penser dans son Traité de la nature humaine que la croyance pourrait être une autre forme de raison. En effet, il définit la croyance comme quelque chose « qui distingue les idées du jugement des fictions de l’imagination. ». C’est la faculté qu’à l’esprit à affirmer ce qu’il conçoit comme lorsque je sais que 1 et1 font 2, je dois aussi y croire. De plus, il ajoute que ce caractère typique et très important des croyances crée un lien avec nos actions que la raison seule ne pourrait pas produire.

On peut enfin se demander comment allier à la fois croyance et raison dans une croyance rationnelle.

Pour Kant, l'opinion et la foi doivent être distinguer. En effet, la foi a effet sur des croyances indémontrables comme la réincarnation ou l’existence d’un être supérieur tandis que l'opinion porte sur un objet de savoir possible comme savoir comment se sont éteint les dinosaures. Et pourtant, même si aucune preuve de l'existence de Dieu n'est acceptée, Kant de qualifie pas la foi d’incompatible, bien au contraire, avec la raison, car l’existence de Dieu doit être supposé pour que le devoir ne soit pas absurde.

Dans ses Pensées Pascal affirme que " Nous connaissons la vérité, non seulement par la raison, mais encore par le cœur ; c'est de cette dernière sorte que nous connaissons les premiers principes, et c'est en vain que le raisonnement, qui n'y a point de part, essaye de les combattre ». Cela démontre que toute forme de raison se base sur des principes acceptés mais indémontrable.

Dans une plus largue dimension, tout existence suppose des croyances car s'engager dans son existence, dans sa vie implique de croire en soi, en un idéale, en sa famille et ses amis, au bien au du mal ; tout simplement croire en la vie.

Comme l'affirme Pascal dans les Pensées à travers une très belle phrase, « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point ». La croyance et la raison ne seront jamais équivalente, car la croyance dépasse la raison. Nous ne devons pas rendre la croyance rationnelle, ni en faire une certitude car c’est lorsque la croyance oublie de dépasser la raison et quelle devient un savoir que le danger ressort.

...

Télécharger :   txt (6 Kb)   pdf (42.6 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club