Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

GP L'efficience des marchés KENZA

Par   •  5 Janvier 2018  •  3 934 Mots (16 Pages)  •  264 Vues

Page 1 sur 16

...

De ce fait, L'efficience est dite opérationnelle si les intermédiaires financiers (banques, OPVCM ou sociétés de bourse...) recherchent toutes les possibilités de convergence entre les offreurs et les demandeurs des actifs financiers. Cette mise en relation doit être effectuée à moindre coût, et bien sûr avec une rémunération versée aux intermédiaires.

2- L’efficience allocative :

L’efficience allocative c’est bien la capacité du marché à fournir au reste de l’économie les bons signaux quant à la répartition du capital : Les marchés font preuve d’efficience allocative lorsque des entreprises ayant des projets d’investissement rentables peuvent trouver le financement nécessaire à ces projets et créer ainsi les conditions de la croissance économique.

IV- Les conditions d'un marché efficient :

L'hypothèse d'efficience des marchés financiers est basée sur l'existence de cinq conditions essentielles permettant de valider cette théorie.

- La rationalité des investisseurs : Les marchés financiers ne peuvent être efficients que si les agents économiques agissant sur ce marché sont parfaitement rationnels, en d'autres termes les agents économiques doivent agir de manière cohérente par rapport aux informations qu'ils reçoivent.

Ainsi en cas d'anticipation d'un événement susceptible de faire augmenter le cours d'un titre, les investisseurs sont supposés acheter ce titre ou le conserver ; réciproquement un événement négatif doit engendrer de la part des investisseurs une décision de vente.

En tout état de cause, conformément à la théorie économique, les actes effectués par les investisseurs sont entrepris dans le but de maximiser leurs espérances d'utilité en fonction du niveau de risque encouru, les agents économiques sont censés de maximiser le gain qu'ils peuvent réaliser pour un niveau de risque donné ou minimiser le risque qu'ils sont amenés à entreprendre pour un niveau de gain donné.

- La libre circulation de l'information et la réaction instantanée des investisseurs : Pour que les marchés financiers soient efficients, il faut que les prix intègrent instantanément l'ensemble des informations disponibles : ce qui nécessite que l'information soit diffusée simultanément auprès de tous les agents économiques.

Ainsi il ne doit pas y avoir de décalage temporel entre le moment où un agent économique reçoit l'information et le moment où un autre agent reçoit la même information. Les agents économiques doivent pouvoir traiter les informations instantanément et agir sur le marché immédiatement en fonction de cette information obtenue.

- La gratuité de l'information : Cette condition postule que les agents économiques doivent obtenir les informations sur le marché financier sans supporter de coûts supplémentaires de gestion.

La gratuité de l'information constitue une condition essentielle à l'hypothèse de l'efficience puisqu'elle permet à tout investisseur le suivie des informations financières et facilite l'intégration de ces informations dans les prix des titres.

- Absence des coûts de transactions et d'impôts de bourse : En cas de présence de coûts de transaction ou d'impôts ; les agents économiques peuvent hésiter à investir ou à désinvestir, de peur que ces coûts annulent leurs gains potentiels réalisables.

L'investisseur n'agira sur le marché que dans la mesure où le gain espéré est supérieur aux coûts de la transaction supportée. L’absence de coût de transactions et d'impôt constitue de ce fait une condition primordiale de l'efficience puisqu'elle permet aux investisseurs d'agir librement sur le marché financier.

- L'atomicité des investisseurs et la liquidité : La théorie des marchés efficients implique l'existence d'une totale liquidité et d'une complète atomicité des investisseurs.

« Atomicité : aucun agent n’a une part de marché suffisante pour influencer les prix par ses seules transactions (Price-taker) ».

Aucun investisseur ne doit pouvoir être en mesure d'influencer le marché par sa simple intention de vendre ou d'acheter une masse importante de titres.

Un marché efficient doit être liquide ce qui signifie qu’un investisseur doit pouvoir acheter ou vendre une importante quantité de titres très rapidement sans provoquer de forte variation des cours.

V- Les leçons de l’efficience des marchés

La force du paradigme de l’efficience des marchés financiers vient non seulement des preuves empiriques fournies par de très nombreux travaux réalisés sur pratiquement toutes les places financières existantes, mais également de la vision de la finance qu’elle permet de dessiner les six leçons des implications de l’efficience des marchés pour les gestionnaires financiers.

-

Les marchés n’ont pas de mémoire

L’efficience de forme faible nous enseigne que les cours passés et leurs variations ne contiennent aucune information sur les cours futurs.

-

Vous pouvez faire confiance au cours de Bourse

Sur un marché financier efficient les investisseurs peuvent faire confiance au marché pour évaluer correctement les actions des sociétés dans la mesure où toute l’information disponible est intégrée dans les cours.

- Il n’existe pas d’illusions financières

Seuls les cash-flows futurs comptent pour évaluer l’entreprise : les investisseurs ne sont pas dupes des manipulations comptables visant à « gérer » le résultat.

- Faites vous-même vos arbitrages ou votre diversification

Sur un marché efficient, il n’existe pas de prime de rentabilité pour des montages que les investisseurs peuvent faire eux-mêmes. Par exemple, le fait qu’une firme soit diversifiée ne peut pas lui permettre d’offrir une meilleure rentabilité (ou valorisation) que si elle ne l’était pas dans la mesure où les investisseurs peuvent très bien dupliquer cette diversification eux-mêmes. Ainsi, la prime à la diversification n’existerait pas et cela explique pourquoi

...

Télécharger :   txt (27 Kb)   pdf (151.7 Kb)   docx (24.1 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club