Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Situation Professionnelle ,SP Modélisme.

Par   •  30 Mai 2018  •  1 934 Mots (8 Pages)  •  329 Vues

Page 1 sur 8

...

Les actifs d'une entreprise représentent les immobilisations (les terrains, les immeubles, le fond ou les fonds de commerce, les machines, le gros outillage, les véhicules possédés, le gros matériel informatique, le mobilier, les logiciels, les sites internet, les licences, les brevets, les marques, les titres financiers et les cautions), les stocks, les créances encore dues à l'entreprise quand elle établie le bilan, et, la trésorerie (les comptes bancaires, les valeurs mobilières de placement (VMP), les autres placements de trésorerie et les valeurs en caisses) que l'entreprise détient à la date à laquelle elle a établie le bilan.

Le passif d'une entreprise contient les capitaux propres de celle-ci, les dettes financière et les dettes fournisseurs.

Le compte de résultat, lui, synthétise l'ensemble des charges et des produits de l'entreprise. Il donne la variation de patrimoine que l'entreprise a gagné, ou perdu. On parle alors de bénéfice ou de perte.

Ces deux documents font la paires car le compte de résultat s'inscrit dans le bilan (d'une même année). Ils ont pour rôle d'informer les personnes concernées, de la performance de l'entreprise et de la rentabilité de l'entreprise.

[pic 6]

Les montants surlignés dans la balance ci-dessus sont ceux qui seront reportés dans le bilan comptable, dans la catégorie « Actif circulant » et « dettes ».

[pic 7]

Les montant des soldes des trois comptes préalablement étudier ne sont pas visible en tant que tel dans le document ci-dessus car c'est un document de synthèse, il regroupe donc toute les informations de l'année, et ne détails donc pas facture par facture, mais bien par « parties ».

Respecter la réglementation et la déontologie comptable

Le PCG (Plan de comptable générale) est une réglementation de normalisation comptable en France, édicté par l'Autorité des normes comptables. Le PCG définit les règles comptables applicables aux entreprises domiciliées en France, ainsi que la présentation de leurs comptes financiers, bilans, comptes de résultats, rapports et annexes.

Le PCG rappel aussi quelque informations, comme :

-définitions des principales notions utilisées : bilan, compte de résultat et annexe, passif et actif, produits, charges et résultat, et présente les règles de comptabilisation et d'évaluation ;

-précisions sur les règles de tenue des comptes et fournit notamment la nomenclature complète des comptes (chapitre IV « Fonctionnement des comptes » du titre IV : voir « Cadre comptable » ci-dessous) ;

-déscriptions des documents de synthèse (comptes annuels) ;

-reprend en annexe certaines règles de comptabilisation particulières, ainsi que des avis du Conseil national de la comptabilité et du Comité d'urgence.

C'est aussi cette règle qui a classé les comptes en 8 catégories :

-Classe 1 : Comptes de capitaux

-Classe 2 : Comptes d'immobilisations

-Classe 3 : Comptes de stocks et en-cours

-Classe 4 : Comptes de tiers

-Classe 5 : Comptes financiers

-Classe 6 : Comptes de charges

-Classe 7 : Comptes de produits

-Classe 8 : Comptes spéciaux.

La normalisation des pratiques comptables permet d’offrir des règles communes, d'uniformiser et de rationaliser la présentations des informations comptables qui pourraient être utiles à plusieurs acteurs et être comprise de tous. Ces règles concernent, en France, la forme de l’information comptable, par exemple le nom des comptes et leur classification, et le fond c’est-à-dire le contenu de l’information comme : les critères et les modalités d’évaluation, le traitement comptable des opérations à enregistrer ou les procédures à respecter.

Les normes IFRS sont les normes internationales d'informations financières destinées à standardiser la présentation des données comptables échangées au niveau international. Les normes comptables IFRS sont éditées par le bureau des standards comptables internationaux, désigné sous ses initiales anglaises IASB. Depuis 2002, les entreprises de l'Union européenne faisant appel à l'épargne publique doivent présenter leurs comptes-rendus financiers en utilisant la standardisation IFRS. Etant donner que la société Modelisme Provence ne fait pas appel à l’épargne publique (cotation en bourse), elle n'a donc pas pour obligation de publier ses comptes.

L'objectif d'image fidèle est un l'un des principes comptable, il consiste à dire que chaque comptable doit tenir les comptes de l'entreprise en tenant une image fidèle de celle-ci, en mettant chaque montants dans le bon comptes correspondant.

Le PCG ne pouvant pas répondre à tous les cas de figure, Mme Lam peut se référée aux principes comptables pour trouver diverses solutions à son problème, ne pouvant se résoudre simplement avec le PCG. Ils permettent une harmonisation et un cadre juridique strict applicable à toutes les entreprises :

- le principe d'image fidèle ;

- le principe de comparabilité et continuité d'exploitation ;

- le principe de régularité et de sincérité ;

- le principe de prudence ;

- le principe de permanence des méthodes ;

- le principe de non compensation ;

et, le principe d'indépendance des exercices.

Plusieurs décision prises l'année dernière par Mme Lam peuvent se justifier par un principe comptable.

L'enregistrement en comptabilité d'un véhicule a été effectuer avec la même méthode que pour les précédent véhicules, c'est le principes de permanence des méthodes : Il faut une permanence dans l'application des règles et des procédures.

...

Télécharger :   txt (12.6 Kb)   pdf (55.5 Kb)   docx (17.3 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club