Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Travail sur le livre "Le But"

Par   •  22 Septembre 2017  •  2 444 Mots (10 Pages)  •  127 Vues

Page 1 sur 10

...

« Ce sont nos entrepôts. Ils sont pleins à craquer de pièces détachées et de produits invendus dont nous n’avons pas encore pu nous débarrasser. Vingt millions de dollars de stock de produits finis […] » (livre, p.55)

3. Les dépenses d’exploitation / Operating Expenses (OE)

- Représente l’argent dépensé par le système pour transformer les stocks en produits des ventes.

Extrait du livre :

- « […] soit tout l’argent que le système dépense pour transformer les stocks en produit des ventes. » (livre, p.79)

Information pertinente supplémentaire :

- Toute action sur le système a pour but de faire évoluer positivement les trois indicateurs : augmenter le produit des ventes, diminuer les stocks et diminuer les dépenses d’exploitation.

- Jonah explique à Alex que toutes les opérations de son usine sont couvertes par ces indicateurs (livre, p.79).

- « C’est donc cela la façon d’exprimer le but? Augmenter le produit des ventes tout en abaissant simultanément les stocks et les dépenses de fonctionnement. » (livre, p.86)

- « Chacune des définitions contient le mot argent […]. Il y a donc un indicateur pour l’argent qui rentre, un indicateur pour l’argent immobilisé et un indicateur pour l’argent qui sort. » (livre, p.93)

- « Le but n’est pas de faire progresser un indicateur de façon isolée. » (livre, p.109)

- « Le produit des ventes ne cesse d’augmenter […]. Les stocks ne représentent plus qu’une infime partie de ce qu’ils étaient et continuent de diminuer. Avec l’afflux de commandes qui nous permet d’établir le prix de revient sur un plus grand nombre de pièces, les dépenses de fonctionnement sont en baisse. En bref, nous gagnons de l’argent. » (livre, p.291)

[pic 4][pic 5][pic 6][pic 7]

[pic 8][pic 9][pic 10]

Produit des ventes Stocks Dépenses d’exploitation Argent

2. Les neuf règles de l’approche TOC[5][pic 11]

[pic 12]

- Les neuf règles de l’approche TOC visent à gérer le(s) goulot(s).

1. Équilibrer les flux (et non les capacités)

- Ne pas chercher la pleine occupation de chaque ressource (R1, R2, R3, R4 et R5) du Système 1.

- Chercher plutôt à obtenir un écoulement fluide au travers du Système puisque les ressources disposent de capacités totalement différentes.

- « […] il est possible de réguler le flux afin que l’écoulement des matières, des pièces ou des produits soit fluide, en calant le débit sur celui de la ressource la plus contrainte, le goulot. »[6]

Extraits du livre :

- « […] vous ne devriez pas chercher à équilibrer la capacité avec la demande. Par contre, vous devez équilibrer le flux de produits dans l’usine avec la demande du marché. » (livre, p.170)

- « Alors je vous le répète, équilibrez les flux et non les capacités. » (livre, p.170)

2. Perte de temps sur un goulot = perte de temps pour toute l’organisation

- Le goulot R3 conditionne le débit du Système entier.

- La perte de temps sur le goulot R3 se répercute sur l’ensemble du Système.

- Donc, toute action dégageant de la capacité supplémentaire sur le goulot R3 est profitable à l’ensemble du système = exploiter la contrainte (étape 2 de la mise en œuvre de la TOC).

- Utiliser les méthodes / outils relevant de Lean et / ou Six Sigma.

Extrait du livre :

- « Donc… une heure perdue aux goulots est une heure perdue pour l’ensemble du système. » (livre, p.192)

3. Tout gain de temps sur un non-goulot est un leurre

- Toute action faisant gagner du temps sur R4 ou R5 n’est pas pertinente, car le goulot R3 reste la limite de la performance du système.

- Un gain sur R1 ou R2 équivaut à une accumulation supplémentaire de stock avant le goulot R3.

Extrait du livre :

- « En faisant tourner des non-goulots pour des raisons d’efficacité, nous avons accumulé des stocks qui dépassent de très loin la demande. » (livre, p.249)

- […] une heure gagnée à un non-goulot est un mirage. » (livre, p.275)

4. L’activation d’un non-goulot ne doit pas être déterminée par son potentiel, mais par les autres contraintes du système

- Les ressources non-goulots R1, R2, R4 et R5 doivent être subordonnées à R3 = Subordonner l’ensemble des processus à la contrainte (étape 3 de la mise en œuvre de la TOC)

Extrait du livre :

- « […] le degré d’utilisation d’une ressource non-goulot n’est pas déterminé par son propre potentiel mais par une autre contrainte au sein du système. » (livre, p.250)

5. Les ressources doivent être utilisées (pas seulement activées)

- Distinction entre activation et utilisation :

- Activation d’une ressource du Système: emploi d’une ressource pour produire, sans qu’il soit nécessaire qu’elle soit utile au produit des ventes (throughput)

- Utilisation d’une ressource du Système : emploi d’une ressource pour générer le produit des ventes

Extraits du livre :

- « De façon très précise, activer une ressource et l’utiliser ne sont pas synonymes. »

- « […] utiliser une ressource veut dire s’en servir d’une façon qui rapproche le système du but. Activer une ressource revient à appuyer sur le bouton de mise en marche d’une machine;

...

Télécharger :   txt (16 Kb)   pdf (113.2 Kb)   docx (18.8 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club